Bréviaire de l’enseignant - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : éducation, Plume(s) présente aussi :
Enseigner, communiquer   Apprendre à lire en famille   Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent   Le choix d'éduquer   Le bavardage, parlons-en enfin   Maman j'aime pas l'école   L'École et la peste publicitaire   Le maître qui apprenait aux enfants à grandir  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-école | Pratique

12,00 €  
Bréviaire de l’enseignant

éthique, science et pratique professionnelle

Auteur Irène Pereira
Editeur : du Croquant
rayon : Politique et société    -école
support : Livre
type : guide
thème : éducation
ean : 9782365121729
parution : septembre 2018
dimensions : 104 pages ; 14 × 20,5 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 12,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 12 octobre 2019
réserver
La nomination d’un conseil scientifique de l’Éducation nationale en 2018 fournit une occasion de s’interroger sur les rapports entre science et éthique professionnelle. En effet, il n’est plus possible de penser l’éthique professionnelle, en particulier enseignante, sans tenir compte de l’histoire du XXe siècle : celle des régimes autoritaires et des massacres de masse qui se sont appuyés sur les progrès des sciences et des techniques. Cela conduit à réinterroger à de nouveaux frais : quelle éthique peuvent se donner les enseignants ? Quelle doit être la finalité de leur action ? Qu’est-ce qu’une éducation à la citoyenneté ? L’histoire des régimes autoritaires et des massacres de masse nous questionne sur la place que l’éducation a pu prendre dans ces phénomènes. Les expériences du docteur Josef Mengele nous interroge sur l’éthique des professionnels vis-à-vis de la science. Les études sur la soumission à l’autorité ou le conformisme de groupe ont questionné la continuité avec les situations sociales quotidiennes en particulier professionnelles. Les dystopies éducatives — l’expérience de la « troisième vague » ou encore des « yeux bleus/marrons » — ont tenté de montrer comme il est possible de reproduire les mécanismes d’émergence des totalitarismes dans une salle de classe. Tout cela doit nous conduire à penser ce qu’est une éthique enseignante et une éducation qui favorisent la conscience critique et les capacités de résistance à l’oppression.

l’auteur :
Irène Pereira : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |