La voiture qui en savait trop - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : numérique, Plume(s) présente aussi :
L'humanité augmentée   Dans la Google du loup   La vie algorithmique   La nouvelle religion du numérique   Guide d'autodéfense numérique   Les ravages des écrans   Datalogie   Critiques de l'école numérique  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

19,00 €  
La voiture qui en savait trop

les dilemmes moraux posés par l’intelligence artificielle

Auteur Jean-François Bonnefon
Editeur : Humensciences
collection : Quoi de neuf en sciences ?
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thèmes : numérique | intelligence artificielle
ean : 9782379310393
parution : octobre 2019
dimensions : 250 pages ; 15 × 22 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 19,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 9 octobre 2019
réserver

Sur la route, si vous n’aviez pas le choix, préféreriez-vous épargner un homme ou une femme ? Un sportif ou un obèse ? Un sans-abri ou un cadre supérieur ? Deux jeunes filles ou deux mamies ? Accepteriez-vous de vous sacrifier avec vos passagers pour éviter d’écraser des enfants ?... Les voitures sans conducteur rouleront bientôt dans nos villes. Pour la première fois dans l’histoire de l’Humanité, une machine décidera seule qui sauver, sans que l’humain ait le temps de vérifier sa décision.

Bien sûr, l’algorithme choisira en fonction des critères moraux que nous lui aurons inculqués. Mais sommes-nous sûrs de notre propre éthique ? Comme le montrent les études scientifiques, il n’existe pas de morale universelle, la valeur sociale accordée à telle ou telle vie diffère en fonction du sexe, de l’âge, de la condition sociale, de l’état de santé, du pays où l’on se trouve. Les algorithmes auront-ils une éthique différente selon les cultures ?
Aux États-Unis des voitures sans conducteurs roulent depuis avril 2018. En France les tests ont commencé.


l’auteur :
Jean-François Bonnefon : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |