Vivre sans ? - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

14,00 €  
Vivre sans ?

autorité, institution, économie...

Auteurs Frédéric Lordon
Félix Boggio Éwanjé-Épée
Editeur : La Fabrique
rayon : Politique et société
support : Livre
type : entretien
ean : 9782358721714
parution : octobre 2019
dimensions : 112 pages ; 11 × 17 cm
imprimé en France
prix : 14,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 16 octobre 2019
réserver
Conversation avec Félix Boggio Éwanjé-Épée

C’est peut-être le discours le plus dynamique dans l’imaginaire contemporain de la gauche,mais ce qui fait son pouvoir d’attraction est aussi ce qu’il a de plus problématique. Car il nous promet la « vie sans » : sans institutions, sans État, sans police, sans travail, sans argent – « ingouvernables ».

La fortune de ses énoncés recouvre parfois la profondeur de leurs soubassements philosophiques. Auxquels on peut donner la consistance d’une « antipolitique », entendue soit comme politique restreinte à des intermittences (« devenirs », « repartages du sensible »), soit comme politique réservée à des virtuoses (« sujets », « singularités quelconques »). Soit enfin comme politique de « la destitution ». Destituer, précisément, c’est ne pas réinstituer – mais le pouvons-nous ? Ici, une vue spinoziste des institutions répond que la puissance du collectif s’exerce nécessairement et que, par « institution », il faut entendre tout effet de cette puissance. Donc que le fait institutionnel est le mode d’être même du collectif. S’il en est ainsi, chercher la formule de « la vie sans institution » est une impasse. En matière d’institution, la question pertinente n’est pas « avec ou sans ? » – il y en aura. C’est celle de la forme à leur donner. Assurément il y a des institutions que nous pouvons détruire (le travail). D’autres que nous pouvons faire régresser (l’argent). D’autres enfin que nous pouvons métamorphoser.

Pour, non pas « vivre sans », mais vivre différemment.


les auteurs :
Frédéric Lordon : +
Félix Boggio Éwanjé-Épée : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |