Le gai savoir - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

dans le même rayon Politique et société-philosophie, Plume(s) présente aussi :
Résister, c'est exister   Paris-New York et retour   L'esprit du don   Gaston Lagaffe philosophe   Tintin au pays des philosophes   Essais hérétiques   Les origines de la culture   De la sainteté à la santé  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-philosophie | Pratique

6,10 €  
Le gai savoir

Auteur Friedrich Nietzsche
Editeur : LGF/Livre de poche
rayon : Politique et société    -philosophie
support : Livre
type : essai
ean : 9782253063865
parution : décembre 1993
dimensions : 565 pages ; 11 × 18 cm
imprimé en France
prix : 6,10 €
disponibilité : sur commande ?
arrivé à Plume(s) : 12 juin 2019
commander
Nietzsche Le Gai Savoir Ce livre [.] semble être écrit dans le langage d’un vent de dégel : on y trouve de la pétulance, de l’inquiétude, des contradictions et un temps d’avril, ce qui fait songer sans cesse au voisinage de l’hiver, tout autant qu’à la victoire sur l’hiver, à la victoire qui arrive, qui doit arriver, qui est peut-être déjà arrivée. La reconnaissance rayonne sans cesse, comme si la chose la plus inattendue, ce fut la guérison. « Gai savoir » : qu’est-ce sinon les saturnales d’un esprit qui a résisté patiemment, sévèrement, froidement, sans se soumettre, mais sans espoir, - et qui maintenant, tout à coup, est assailli par l’espoir de guérison, par l’ivresse de la guérison ? [.] « Incipit tragædia » - est-il dit à la fin de ce livre d’une simplicité inquiétante : que l’on soit sur ses gardes ! Quelque chose d’essentiellement malicieux et méchant se prépare : incipit parodia, cela ne laisse aucun doute. Friedrich Nietzsche. Ecrit entre 1881 et 1887, publié une première fois en 1882, dans une version incomplète, repris et parachevé ensuite, Le Gai Savoir confirme et renforce le radicalisme nietzschéen. Les grands thèmes de sa réßexion sont désormais parvenus à leur pleine maturité. L’idéal, la nécessité de l’héroïsme en philosophie, l’analyse de la décadence, mais aussi le principe de l’éternel retour, le mythe de Zarathoustra, la connaissance, la religion : c’est un véritable bréviaire du « nietzschéisme » qui apparaît au fil des pages. Traduction de Henri Albert, revue par Marc Sautet. Introduction et notes par Marc Sautet.

l’auteur :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |