Hommes et engrenages - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

19,90 €  
Hommes et engrenages

Auteur Ernesto Sàbato
Editeur : RN éditions
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
ean : 9791096562121
parution : mai 2019
dimensions : 152 pages ; 12 × 21 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 19,90 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 27 mai 2019
réserver
« Quand les hommes sortiront des usines où ils sont déjà esclaves de la machine, ce ne sera que pour retomber tout de suite dans les filets d’illusions magnifiques créées par d’autres machines : celles des rotatives, des radios, et des projecteurs. »

Ce livre majeur de Sabato rend compte de la crise universelle qui allait venir en Occident. Son expérience de physicien, qui s’était soldée par une crise existentielle, le plaçait en effet aux premières loges pour remarquer que la science, création de l’homme, avait échappé à son contrôle et allait lentement l’asservir et le transformer en rouages d’une grande machinerie.

Analyse profonde, érudite et existentielle de la technique et des moteurs que lui sont l’argent, la raison et le capitalisme, ancrée dans l’Histoire de l’Occident depuis la Renaissance, depuis Léonard, Alberti, Galilée et Bruno, ce texte est l’un des plus originaux et des plus forts à avoir été écrit contre le mythe du progrès, la mécanisation de la vie, la mathématisation du monde, l’abstraction de l’univers et ses conséquences existentielles ou esthétiques.

S’appuyant sur Pascal, Dostoïevski, Berdiaeff ou encore les surréalistes, Sabato ne se contente pas de livrer un constat mais passe également en revue les rébellions de l’homme pour affirmer sa liberté et sa force créatrice et livre ainsi une réflexion lumineuse sur la crise de l’art au XXe siècle. Sabato nous le rappelle : il ne croit pas que la connaissance seule suffise à nous faire entrevoir l’absolu ; il garde foi en l’homme, il croit en l’instant, en ces petits moments fugaces durant lesquels nous sentons que la vie a un sens.


l’auteur :
Ernesto Sàbato : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |