Mon fils en rose - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : genre, Plume(s) présente aussi :
C'est quoi ton genre ?   Les vierges jurées d'Albanie   Trouble dans le genre   Chemins de l'émancipation et rapports sociaux de sexe   Identités remarquables   Le genre des objets   Le test de féminité dans les compétitions sportives   Aux frontières du genre  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

18,50 €  
Mon fils en rose

Auteur Camilla Vivian
Editeur : La Contre Allée »»
collection : Un singulier pluriel
rayon : Littérature
support : Livre
type : récit
thème : genre
ean : 9782376650089
parution : juin 2019
dimensions : 280 pages ; 13,5 × 19 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 18,50 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 28 juin 2019
réserver

Camilla a 46 ans et vit avec ses trois enfants. Elle a une famille “normale” si ce n’ est le fait que Federico, son deuxième enfant, tout en étant biologiquement un garçon, manifeste depuis l’ âge d’ un et demi l’ exigence et le désir d’ être (aussi) une fille. Il veut s’ habiller en rose, mettre des jupes, préfère la compagnie des petites filles à celles des garçons, dans les jeux s’ identifie aux petites fées plutôt qu’ à Spider-Man.

Camilla choisit de ne pas l’ en empêcher et d’ être à l’ écoute. Elle se documente, lit, trouve sur internet des histoires similaires à la sienne. Elle découvre l’ existence de la dysphorie de genre, des enfants gender fluid, transgender, non-binaires et d’ autres encore. Elle découvre en somme les multiples développements atypiques de l’ identité de genre.

Avec détermination, délicatesse et ironie, Camilla Vivian raconte l’ histoire de Federico, un petit garçon serein et conscient de sa diversité, avec ses cheveux longs et son vernis à ongle rose. Elle raconte le quotidien de sa famille, à l’ école et à la piscine, pendant les courses et les fêtes d’ anniversaire, la pression sociale et familiale.

Elle explique aussi ses propres doutes, ses peurs, ses questionnements et sa volonté de comprendre. Tout cela est assez compliqué, mais elle est sûre d’ une chose : ce n’ est pas la personne non-conforme qui doit s’ adapter, ce sont les autres, à commencer par la famille, qui doivent apprendre à connaître, comprendre et accueillir ces différences.


l’auteur :
Camilla Vivian : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |