Le Militantisme, stade suprême de l’aliénation - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : politique, Plume(s) présente aussi :
Le petit bourgeois gentilhomme   L'autre gauche   Nos rêves ne tiennent pas dans les urnes   Rompre avec le capitalisme   Pourquoi les pauvres votent à droite ?   Moi, présidente   Dans l'entre-temps   Le néocapitalisme selon Michel Clouscard  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

9,00 €  
Le Militantisme, stade suprême de l’aliénation

Auteur Claude Guillon
Editeur : du Sandre
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thèmes : politique | militantisme
ean : 9782358210416
parution : avril 2010
dimensions : 56 pages ; 13,5 × 21,5 cm
imprimé en France
prix : 9,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 2 avril 2019
réserver
Si la critique et la condamnation du militantisme est une tâche indispensable pour la théorie révolutionnaire, elle ne peut être faite que du " point de vue " de la révolution. Les idéologues bourgeois peuvent traiter les militants de voyous dangereux, d’idéalistes manipulés, leur conseiller d’occuper leur temps à travailler ou à le passer au Club-Méditerranée ; ils ne peuvent pas s’attaquer au militantisme en profondeur car cela revient à mettre en lumière la misère de toutes les activités que permet la société moderne. Nous ne cachons pas notre parti pris, notre critique ne sera pas " objective et valable de tous les points de vue ".
Le Militantisme, stade suprême de l’aliénation (1972)

l’auteur :
Claude Guillon : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |