Recital by the Fabulous Esope - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

20,30 €  
Recital by the Fabulous Esope

Fables

Auteur Laurent Melon
Editeur : Libertaires
rayon : Littérature
support : Livre
type : anthologie
ean : 9782919568024
parution : mai 2011 nouveauté à Plume(s)
dimensions : 80 pages ; 23 × 28 cm
imprimé en France
prix : 20,30 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 28 février 2019
réserver

" Conteur est celui qui crée un monde. Qu’il soit épique, sacré, animalier. Fable signifie d’abord histoire, qu’il s’agisse de la Bible, d’Homère, de la Fontaine, et bien avant lui, de l’objet de ce livre, d’Esope ; il est donc chronologiquement un des premiers conteurs et le premier fabuliste dont le nom soit venu jusqu’à nous. Esope, c’est le "du temps ou les bêtes parlaient" cher à Perrault, mais deux mille cinq cents ans avant notre ère.

On sait que la formule a été reprise depuis. Raison de plus pour en saluer ici le précurseur. Esope, c’est un bestiaire aux personnages tour à tour innocents, rusés, tout puissants, qui va refléter la société humaine jusqu’au Moyen Age et au Roman de Renart, jusqu’à ce que la Fable en tant que poème l’emporte sur les isopets, de Clément Marot à Jean Anouilh. Un monde cruel, politique, ou le plus rusé triomphe, ou il ne fait pas bon être innocent.

Par là, elle est intemporelle. Au même titre qu’Homère eut sept villes qui se disputaient sa naissance, Esope nous est parvenu au travers d’un brouillard fabuleux. C’est que comme Homère avec l’Illiade et L’Odyssée, Esope a laissé des Fables qui sont aussi un livre source. C’est pourquoi nous avons entrepris cette anthologie à l’usage de l’honnête homme. Il y trouvera un peu de ce qu’il connaît, et ne sera peut-être pas mécontent de trouver, de temps en temps, quelques textes qu’il connaît moins.

Ce parti pris de vulgarisation, comme les moyens dont nous disposions, nous amenait logiquement à sacrifier le texte grec. En fait, parfois latin du fait de la perte des originaux ! Que le lecteur nous excuse, mais nous ne sommes pas, hélas, les éditions Guillaume Budé pour pouvoir tenter une intégrale bilingue d’Escope. Les esprits sourcilleux pourront toujours se reporter, s’il la trouvent, à l’édition Chambry.

Enfin, ils nous a paru amusant, procédant comme Montaigne "par sauts et gambades", de saluer ici ou là tel ou tel poète ésopisant, de Gabriel de Faerne à Jean de La Fontaine. Ce sont là breves et rares escales dans un itinéraire baroque, mais fidèle à son titre. Et maintenant, ami lecteur feuillette cet étrange monstre, laisse toi égarer dans ce taillis d’illustrations et de textes, et laisse-toi prendre par la magie du verbe et des images.

Si la sélection t’apparaît étrange, songe qu’elle est l’œuvre de l’illustrateur, et qu’à ce titre, elle vaut peut être autant et plus qu’une autre, plus académique et moins variée. Plus savante mais aussi plus... ennuyeuse. Mais je t’importunerai pas plus longtemps. "Nun est legendum". Maintenant, c’est le temps de lire. Et de juger sur pièces ".


l’auteur :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |