De la Nouvelle-Calédonie à Kanaky - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : Nouvelle Calédonie, Plume(s) présente aussi :
Kanak, portrait de groupe   La fin des indigènes en Nouvelle-Calédonie   Ouvéa, la République et la morale  
  rayons: BD | Divers | International-Océanie | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

25,00 €  
De la Nouvelle-Calédonie à Kanaky

Au coeur d’une décolonisation inachevée

Auteur Michel Levallois
Editeur : Vents d’ailleurs
rayon : International    -Océanie
support : Livre
type : essai récit
thème : Nouvelle Calédonie
ean : 9782364131903
parution : septembre 2018
dimensions : 530 pages ; 15,5 × 23 cm
imprimé en France
prix : 25,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 30 octobre 2018
réserver

Secrétaire général de la Nouvelle-Calédonie puis directeur des affaires politiques au secrétariat d’Etat aux DOM-TOM, Michel Levallois a suivi de très près, comme acteur et comme témoin, l’évolution politique de la Nouvelle-Calédonie de 1970 à 2018. Sa connaissance du terrain, sa proximité avec les acteurs majeurs de ce dossier, autant que les archives qu’il a conservées de cette période, le conduisent à livrer ce récit, de l’intérieur, des événements qui ont secoué le territoire durant un demi-siècle.

Depuis la prise de possession militaire en 1853, la Nouvelle-Calédonie, devenue Territoire d’outre-mer, n’a jamais cessé d’être l’enjeu de combats partisans en métropole, notamment des affrontements entre la droite et la gauche. Enjeu économique aussi, compte tenu de ses richesses en nickel ; idéologique, enfin, entre partisans de la colonisation et militants pour l’indépendance. En réalité, au-delà d’un conflit entre courants d’idées, la Nouvelle-Calédonie est bien enfermée dans une impasse coloniale.

Chronique des événements, ce livre porte témoignage de ce qu’il est possible, tout en représentant l’Etat français, de défendre les intérêts de son pays sans jamais rompre les fils du dialogue ininterrompu avec les Kanak. A l’aube du scrutin d’autodétermination, Michel Levallois trace les perspectives à venir et continue à plaider pour une décolonisation fraternelle qui, tout en maintenant la présence de la France dans le Pacifique, assurerait aux Kanak la maîtrise de leur destin tout en préservant les liens qui unissent les communautés.


l’auteur :
Michel Levallois : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |