Pappa in Afrika - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : colonialisme, Plume(s) présente aussi :
Histoire de l'esclavage dans les colonies francaises   Marianne et les colonies   Chroniques ordinaires du colonialisme français   Le temps et l'espace de la (dé)-colonisation   “La gauche” , les Noirs et les Arabes   La fin des indigènes en Nouvelle-Calédonie   Portrait du colonisé   Sauvages blancs !  
  rayons: BD-humour | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

25,00 €  
Pappa in Afrika

Auteur Anton Kannemeyer
Editeur : Cinquième couche
rayon : BD    -humour
support : Livre
type : BD humour
thème : colonialisme
ean : 9782390080442
parution : novembre 2018
dimensions : 160 pages ; 21 × 28,5 cm
imprimé en Europe de l est
prix : 25,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 18 décembre 2018
réserver

Parodiant Tintin au Congo d’Hergé (1931), Anton Kannemeyer expose les contradictions et les paradoxes de la vie dans la postcolonie. Pappa in Afrika rassemble des dessins récents, des peintures et des bandes dessinées qui s’attaquent au colonialisme et à son héritage continu, adoptant Tintin, et ses multiples avatars, comme l’archétype du colon blanc. L’artiste est aussi provocateur que ludique et ne ménage pas les politiciens, les despotes et ses voisins des banlieues verdoyantes, qu’il soumet à un examen implacable et humoristique.

En plus des dessins, des peintures et des tirages imprimés, le livre présente des bandes dessinées dans lesquelles Kannemeyer retrace l’aube de sa conscience politique en tant que jeune Sud Africain parlant afrikaans, dont la vie est liée aux joies et aux réalités de l’Afrique. Ses bandes dessinées et autres images singulières se confrontent et réfléchissent aussi au racisme ancré dans le langage et à la violence physique et mentale enracinée dans la société profondément divisée dans laquelle il vit.

En convoquant une figure à la houppe typiquement belge, il nous renvoie à notre propre passé colonial.


l’auteur :
Anton Kannemeyer : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |