Projets publics, intérêts privés - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

21,90 €  
Projets publics, intérêts privés

une mobilisation citoyenne pour refuser l’arbitraire

Auteur Vincent Le Coq
Editeur : Libre et solidaire
collection : Documents
rayon : Politique et société
support : Livre
type : enquête
biblios : Détours du monde 2018
ean : 9782372630429
parution : février 2018
dimensions : 372 pages ; 15,5 × 22,5 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 21,90 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 11 juillet 2018
réserver
Chaque année, en France, le développement de projets d’activité commerciale, d’infrastructures de transport et de logements détruit environ 100 000 hectares de terres agricoles ; les sols « artificialisés » recouvrent 9,3 % du territoire. Ils ont augmenté de près de 70 % en trente ans. L’équivalent d’un département disparaît tous les dix ans sous le béton... Pourtant les grands projets, dont on peut douter qu’ils servent le bien-être public, ne cessent de se multiplier. Outre le très symbolique aéroport de Notre-Dame-des-Landes, on pourrait citer : la ligne ferroviaire Lyon- Turin, le barrage de Sivens, le Center Parcs de Chambaran, la « ferme des mille vaches » de Roybon, l’incinérateur d’Échillais... et la liste s’allonge sans cesse. Tout cela avec l’adhésion aveugle des élites politico-économiques, qui sous prétexte de croissance interdisent tout débat, aux profits des grands groupes de BTP. La mobilisation citoyenne se heurte bien souvent à l’application du droit qui n’est que l’habillage de l’adhésion du juge à l’idéologie du progrès, quand il ne recouvre pas des intérêts parfois plus troubles. Ce recul constant des libertés publiques et individuelles et la confiscation progressive de l’espace public suscitent de plus en plus une prise de conscience du citoyen proposant un modèle alternatif à celui de l’État.

l’auteur :
Vincent Le Coq : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |