Être forêts - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : résistance, Plume(s) présente aussi :
Les jours heureux   Manuel d'éco-résistance   Pas comme des moutons : Les Juifs contre Hitler   Victor Jara : "Non à la dictature"   Résister, c'est exister   Comment nous résistons aux coupures EDF-GDF chez les familles en difficulté   Victor Hugo : "Non à la peine de mort"   Gandhi : "non à la violence"  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

14,00 €  
Être forêts

habiter des territoires en lutte

Auteur Jean-Baptiste Vidalou
Editeur : Zones »»
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thèmes : résistance | forêt
biblios : Alternative libertaire 2018, Détours du monde 2018, Bagnères de Bigorre 2018, Fete du vent 2018
ean : 9782355221170
parution : octobre 2017
dimensions : 200 pages ; 14 × 20,5 cm
imprimé en France
prix : 14,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 8 juin 2018
réserver

Depuis une dizaine d’années, que ce soit dans les bois de Sivens, à Notre-Dame-des-Landes, à Bure ou dans les Cévennes, il est évident qu’il se passe quelque chose du côté de la forêt. Certains ont commencé à habiter ces espaces, avec la détermination de sortir du monde mortifère de l’économie. Un tout autre rapport au monde s’y bâtit, à l’opposé de cette science militaire qu’est l’aménagement du territoire - ici contre un barrage, là contre un aéroport, ou une extraction de biomasse.

Ce n’est pas qu’une affaire locale : les paysans du Guerrero au Mexique se battent depuis plus de dix ans pour libérer leurs forêts des exploitants, les trappeurs du peuple Cri du Canada défendent la forêt boréale de Broadback contre la déforestation, les Penan de Bornéo s’arment de sarbacanes contre les compagnies de plantation de palmiers à huile... Partout des luttes résonnent de cette même idée : la forêt n’est pas une réserve de biosphère ou un puits de carbone.

La forêt, c’est un peuple qui s’insurge. Nous sommes allés à la rencontre de ces forêts et de celles et ceux qui les défendent. Nous y avons découvert des continents innombrables, des sentiers inédits, des êtres ingouvernables. Toute une géographie depuis laquelle il était possible, enfin, de respirer.

à feuilleter en ligne ici.


l’auteur :
Jean-Baptiste Vidalou : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |