Mémoires d’un frêne - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : Corée, Plume(s) présente aussi :
Princesse Bari   Rescapé du camp 14   Yoon comme un garçon   Couleur de peau : miel Tome 4   Dans le jardin, la libellule est morte   Le voyage de Moungchi  
  rayons: BD-historique | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

21,90 €  
Mémoires d’un frêne

Auteur Park Kun-Woong
Editeur : Rue de l’échiquier
collection : Ecritures Casterman
rayon : BD    -historique
support : Livre
type : BD doc
thème : Corée
biblios : Détours du monde 2018, Bagnères de Bigorre 2018
ean : 9782374251028
parution : avril 2018
dimensions : 304 pages ; 17 × 24 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim'vert
prix : 21,90 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 9 mai 2018
réserver

Adapté d’une nouvelle, inédite en français, de l’écrivain coréen Choi Yong-tak, Mémoires d’un frêne dépeint un moment dramatique et violent de l’histoire contemporaine de la Corée, connu comme « le massacre de la ligue Bodo ». Au cours de l’été 1950, tout au début de la guerre de Corée, les autorités organisent la liquidation physique de dizaines de milliers de civils, opposants politiques déclarés ou simples sympathisants, par crainte de la contagion communiste. Ce massacre de masse, mis en œuvre par l’armée et la police coréennes, a fait entre 100 000 et 200 000 morts, y compris des femmes et des enfants. Par la suite, il a été délibérément occulté par l’histoire officielle de la Corée du Sud. Ce n’est qu’à partir des années 1990 que des charniers ont été retrouvés et que certains exécutants de la tuerie ont été amenés à témoigner.

Auteur virtuose et engagé, Park Kun-Woong poursuit ici un travail de longue haleine visant à exorciser les errements des gouvernements coréens depuis l’indépendance de 1945. Dans ce récit, dont le narrateur est un arbre peuplant l’une des vallées où se sont déroulés les massacres, il mobilise des moyens graphiques exceptionnels, à travers un ensemble d’images d’une beauté sombre et saisissante.


l’auteur :
Park Kun-Woong : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |