Surveiller Et Punir - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : prison, Plume(s) présente aussi :
Abolir la prison   A l'ombre de la République   Au pied du mur - 765 Raisons d'en finir avec toutes les prisons   999   Punir   Guantanamo Kid   L'oeil de Clairvaux   Chroniques carcérales (2004-2007)  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-répression | Pratique

14,00 €  
Surveiller Et Punir

Auteur Michel Foucault
Editeur : Gallimard »»
collection : Tel
rayon : Politique et société    -répression
support : Livre
type : essai
thème : prison
ean : 9782070729685
parution : mai 1993
dimensions : 364 pages ; 12,5 × 19,5 cm
prix : 14,00 €
disponibilité : prochainement à Plume(s) ?
commander

Peut-être avons-nous honte aujourd’hui de nos prisons. Le XIXe siècle, lui, était fier des forteresses qu’il construisait aux limites et parfois au cœur des villes. Ces murs, ces verrous, ces cellules figuraient toute une entreprise d’orthopédie sociale. Ceux qui volent, on les emprisonne ; ceux qui violent, on les emprisonne ; ceux qui tuent, également. D’où vient cette étrange pratique et le curieux projet d’enfermer pour redresser, que portent avec eux les Codes pénaux de l’époque moderne ? Un vieil héritage des cachots du Moyen Âge ? Plutôt une technologie nouvelle : la mise au point, du XVIe au XIXe siècle, de tout un ensemble de procédures pour quadriller, contrôler, mesurer, dresser les individus, les rendre à la fois « dociles et utiles ». Surveillance, exercices, manœuvres, notations, rangs et places, classements, examens, enregistrements, toute une manière d’assujettir les corps, de maîtriser les multiplicités humaines et de manipuler leurs forces s’est développée au cours des siècles classiques, dans les hôpitaux, à l’armée, dans les écoles, les collèges ou les ateliers : la discipline. Surveiller et punir La prison est à replacer dans la formation de cette société de surveillance.

La pénalité moderne n’ose plus dire qu’elle punit des crimes ; elle prétend réadapter des délinquants. Peut-on faire la généalogie de la morale moderne à partir d’une histoire politique des corps ?


l’auteur :
Michel Foucault : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |