Comme une rivière bleue - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : Commune de Paris, Plume(s) présente aussi :
Le mandat impératif   Communardes ! L'Aristocrate fantôme   Les 72 immortelles   Le cri du peuple T2 : L' Espoir assassiné   Les 72 immortelles Volume 2   Les damnés de la Commune T.1   La commune de Paris   Eugène Varlin  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

23,50 €  
Comme une rivière bleue

Auteur Michèle Audin
Editeur : Gallimard »»
collection : L’arbalete
rayon : Littérature
support : Livre
type : roman
thème : Commune de Paris
ean : 9782072741364
parution : août 2017
dimensions : 392 pages ; 14 × 19 cm
imprimé en France
prix : 23,50 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 17 octobre 2017
réserver
Comme une rivière bleue, c’est le roman de la Commune de Paris, non pas du point de vue de ceux qui l’ont fuie pour Versailles et qui se sont chargés plus tard de la dénaturer, mais de quelques-uns de ceux qui y sont restés et en lesquels elle s’est incarnée. Une petite foule de personnages : Maria, Paul, Marthe, Floriss... qui vivent, aiment, espèrent, travaillent, écrivent, se battent, et meurent, dans une ville qui est encore à peu près la nôtre. L’histoire de ces jeunes communards commence avec la prise du Journal Officiel, le lendemain de la fuite du gouvernement Thiers. Elle se poursuit jour après jour à travers la ville, lors de fêtes sur les places ou de débats fiévreux sur les réformes, à l’Hôtel de Ville ou sur les fortifications, la nuit dans les salles de concert ou le secret des chambres... Puis dans les massacres, avec les innombrables disparus, les dénonciations, et le sort de ceux qui réussissent à s’échapper.S’appuyant sur des sources jamais exploitées, ce roman nous entraîne au cœur de la ville assiégée et de ses faubourgs populaires, avec les hommes et les femmes qui y sont enfermés. Michèle Audin sort de l’oubli quelques-uns des inconnus et des obscurs qui fabriquèrent cette révolution, « tranquille et belle comme une rivière bleue ».

l’auteur :
Michèle Audin : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |