B. Traven, portrait d’un anonyme célèbre - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

dans le même rayon BD-roman graphique, Plume(s) présente aussi :
Ibicus -Livre 4   Borderline t 1   Fête des morts   Journal d'un défaitiste   Je mourrai pas gibier   Le monde rose   Le reste du monde   Beverly  
  rayons: BD-roman graphique | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

19,30 €  
B. Traven, portrait d’un anonyme célèbre

 
Editeur : Futuropolis Gallisol
rayon : BD    -roman graphique
support : Livre
type : BD biographie
ean : 9782754800495
parution : mars 2007
dimensions : 140 pages ; 19 × 27 cm
lieu d'impression non précisé
prix : 19,30 €
disponibilité : sur commande ?
arrivé à Plume(s) : 11 octobre 2017
commander

Mort au Mexique en 1969, l’homme qui se faisait appeler B. Traven prétendait que « La biographie d’un créateur n’a aucune importance. Si l’auteur ne peut être identifié par son œuvre, c’est que celle-ci, comme lui-même, ne valent rien. Un créateur ne saurait avoir d’autre biographie que son œuvre. » Pourtant, sa vie elle-même fut un roman. Golo, sans crainte de démentir celui qu’il aime, lui donne une biographie exceptionnelle, animée par son graphisme faussement naïf, empli de poésie et de simplicité.

Né en 1890, mort en 1969, on a dit de B. Traven qu’il était Jack London, Ambrose Bierce, le président du Mexique Adolfo Lopez Matéos, sa sœur Esperanza Lopez Matéos, un groupe de scénaristes de gauche d’Hollywood. On lui connaît une trentaine d’identités, une demi-douzaine de nationalités. Il a été écrivain, acteur, régisseur, marin, explorateur. Anarchiste, il est condamné à mort sous le nom de Ret Marut, pour avoir participé à la révolution Conseilliste de Munich. Il rentre dans la clandestinité en mai 1919 et arrive après moultes tribulations au Mexique au printemps 1924. A part Le Vaisseau des morts, tous ses livres se déroulent au Mexique. Il écrit sur les Indiens qu’il considère comme ses frères. Son obstination à se cacher, à ne pas se laisser photographier, à s’entourer de mystères excita les curiosités et participa de son succès. Même Hollywood s’intéressa à son œuvre. Son roman Le Trésor de la Sierra Madre fut adapté au cinéma par John Huston. Le film remporta trois Oscars. À sa mort, ses cendres furent répandues au-dessus des forêts du Chiapas au Mexique.

Une vie étonnante et riche que Golo raconte dans un ouvrage qui se lit comme une bande dessinée d’aventures. Mettant en parallèle, la vie de l’auteur et son œuvre, son contexte social et historique, Golo se réinvente à chaque case.




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |