Et il foula la terre avec légèreté - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : écologie, Plume(s) présente aussi :
Sans transition !   Océan cherche avenir   Les Trois Ecologies   Raconte moi... La maison autonome   Nous, peuple dernier   Du vent !   L'effondrement de la civilisation occidentale   La vie, quelle entreprise !  
  rayons: BD-roman graphique | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

27,00 €  
Et il foula la terre avec légèreté

Auteurs Laurent Bonneau
Mathilde Ramadier
Editeur : Futuropolis Gallisol
rayon : BD    -roman graphique
support : Livre
type : BD roman graphique
thème : écologie
biblios : Court-circuit 2017 St Beauzély
ean : 9782754812153
parution : février 2017
dimensions : 176 pages ; 22 × 29,5 cm
imprimé en Italie
prix : 27,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 13 juin 2017
réserver

Ethan, jeune ingénieur forage pour une compagnie pétrolière multinationale, reçoit une proposition de poste dans les îles Lofoten, au nord de la Norvège. Un gisement de pétrole y aurait été découvert, et une nouvelle plateforme pourrait y être érigée. Il quitte donc Paris pour le cercle polaire, pour un premier voyage d’acclimatation, afin notamment de rencontrer des géophysiciens déjà sur place. Au contact de la population locale, Ethan va se trouver confronté aux risques que représente un tel projet...

C’est un voyage poétique et contemplatif, basé sur la philosophie d’Arne Naess (1912-2009), fondateur, très populaire en Scandinavie, du mouvement de l’écologie profonde (Deep Ecology). Cette dernière est conçue en opposition avec celle qu’il considère comme étant "superficielle" : c’est-à-dire l’ensemble des mesures prises par les Occidentaux ayant pour seul but d’améliorer leur niveau de vie, sans reconsidérer de manière significative la place de l’homme au sein de la nature. L’écologie profonde a pour objectif le rejet de la vision de l’homme-au-sein-de-l’environnement en faveur d’un égalitarisme biosphérique. Les intérêts de la nature doivent parfois passer avant ceux de l’homme, sans pour autant que ce soit une négation radicale de l’humanisme. Le terme d’écologie profonde a été introduit pour la première fois en 1973.


les auteurs :
Laurent Bonneau : +
Mathilde Ramadier : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |