La bio pour tous - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : agriculture, Plume(s) présente aussi :
Tout beau, tout bio ?   OGM Farines animales et autres vacheries   Une vie de cochon   Notre pain quotidien   L'encyclopédie des plantes bio-indicatrices - volume 1   Terre nourricière   Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu'est devenue l'agriculture   Le bouleau, l'arbre à la peau d'argent  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-alternatives | Pratique

6,00 €  
La bio pour tous

Auteurs Red !
Stephen Kerckhove
Editeur : Passager clandestin
rayon : Politique et société    -alternatives
support : Livre
type : pamphlet enquête
thèmes : agriculture | pesticides | bio
biblios : Court-circuit 2017 St Beauzély
ean : 9782369350699
parution : avril 2017
dimensions : 64 pages ; 15 × 21 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim’vert
prix : 6,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 19 avril 2017
réserver

Après plus d’un demi-siècle durant lequel l’objectif premier de l’agriculture fut d’augmenter les rendements, quel qu’en soit les conséquences écologiques, sanitaires, sociales ou énergétiques, il est désormais temps d’effectuer un bilan honnête et sans concession. L’agriculture est désormais associée aux OGM, aux pesticides, à la vache folle ou aux fermes-usines. Le consommateur est sommé d’ingérer une malbouffe indigeste. Les animaux ne sont plus des êtres sensibles mais des usines à viande ou à lait. Malbouffe et maltraitance animale sont ainsi les deux faces d’une même pièce. Parallèlement, le paysan perd son autonomie, sommé de se conformer aux injonctions des multinationales de l’agrochimie, quitte à y perdre la santé. L’eau contaminée, l’air pollué, la terre artificialisée, l’énergie gaspillée, voilà le triste constat d’une agriculture en guerre avec le vivant.

Mais à côté de ce bilan bien sombre naît une multiplicité d’alternatives agricoles et alimentaires, foisonnement revigorant. Ce jaillissement est tel qu’il ne laisse aucune place à la sinistrose. La transition agricole et alimentaire ne se conjugue pas au futur mais bel et bien au présent. Localement, des milliers d’alternatives recréent du lien et permettent de renouer avec une nouvelle façon de s’alimenter et de produire. Aux quatre coins du territoire, des paysans, des consommateurs ou des écologistes se prêtent main forte pour stimuler une nouvelle agriculture bio, locale et de saison.


les auteurs :
Red ! : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |