Perdre ma vie est un risque plus grand que celui de mourir - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : santé, Plume(s) présente aussi :
Sortir de la fatigue chronique   L'image en art-thérapie   Urinothérapie   Bien manger - C'est facile et c'est pas triste !   L'homéopathie pour mes enfants   Homo toxicus   Guide familial de l'homéopathie   L'habitat sain ?  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

9,00 €  
Perdre ma vie est un risque plus grand que celui de mourir

Auteur N’Dréa
Editeur : Bout De La Ville
rayon : Politique et société
support : Livre
thèmes : santé | mort | maladie
ean : 9791091108027
parution : juin 2016
dimensions : 96 pages ; 12 × 19 cm
imprimé en Catalogne
prix : 9,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 25 octobre 2017
réserver
Andréa partageait sa vie avec un groupe d’amis qui, comme elle, refusaient le travail salarié et la société qui l’organise. En 1985, elle apprend qu’elle a un cancer. Après opération, rayons et chimiothérapie, elle n’a plus espoir de guérir. En 1990 on lui propose un traitement expérimental.
Elle met alors à exécution une décision qu’elle avait prise depuis longtemps, celle de rompre radicalement avec le milieu hospitalier et médical, cela pour garder l’initiative de sa fin. Son choix est fait. Avec la complicité de ses amis elle fait « tout un flan d’une histoire banale ».
25 ans après, nous republions les textes qu’elle adresse à ses amis et à ses infirmières pour affirmer cette rupture.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |