Petite flore méditerranéenne - Librairie Plume(s)
96 p. - 19 × 19 cm

 
 

masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : nature, Plume(s) présente aussi :
Ecaus'sphère n° 4   Ecaus'sphère n° 8   Le génie de la nature   L'escargot   La bourrache. Une étoile au jardin !   Au pays des sauges   Ail des ours... Aïe, aïe, aïe, les ails sauvages !   Mares et lavagnes sur les Causses méridionaux - livret 3  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique -nature

8,90 €  
Petite flore méditerranéenne

Nos légumes et leurs cousins sauvages

Auteur Michel Chauvet
Editeur : Romain Pages »»
rayon : Pratique -nature
support : Livre
thème : nature
ean : 9782843502170
parution : mai 2007
dimensions : 96 pages ; 19 × 19 cm ; |450 g
prix : 8,90 €
disponibilité : épuisé
arrivé à Plume(s) : 2008

À travers ce livre, nous avons choisi de présenter une série de plantes usuelles ou rares de la région méditerranéenne, qui sont les ancêtres ou les cousins de légumes cultivés. Sont donc exclus les autres groupes d’usage, comme les plantes fruitières, les céréales, les plantes fourragères, les plantes à colorants, les médicinales ou les aromatiques, qui sont bien plus nombreuses.

Cet ouvrage surprendra beaucoup de lecteurs, car ceux qui s’intéressent aux plantes le font souvent parce qu’ils les trouvent belles (et ils ont bien raison), ou parce qu’elles contribuent à la diversité des milieux naturels. Quand on considère les plantes sauvages sous l’angle de leur utilité pour l’homme, c’est habituellement pour savoir si elles se mangent, ou bien si elles procurent des remèdes. Il est rare qu’on les envisage comme des ressources génétiques tant ce domaine devient vite trés technique et réservé à des professionnels. Et pourtant, les plantes sauvages constituent un patrimoine écologique et culturel indéniable, l’enjeu de leur conversation va bien au-delà. Certaines d’entre elles sont les ancêtres de nos plantes cultivées, d’autres en sont botaniquement des « cousins », et les spécialistes s’y intéressent de plus en plus.

Cette collaboration entre généticiens et botanistes conserva d’ailleurs fructueuse, puisque la génétique est une science de base qui ne sert pas qu’à créer de nouveaux cultivars (variétés cultivées), mais aussi à asseoir les bases des stratégies de conservation des espèces sauvages, associée à l’écologie. Une Petite Flore indispensable pour un nouveau regard.




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |