Serge Moscovici ou l’écologie subversive - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : écologie, Plume(s) présente aussi :
Ecolo-démago   Grenelle de l'environnement   Les limites à la croissance   Le retour à la terre T 3   Facteur 4   L'écologie en 600 dates   L'Écologie à petits pas   Les ailes d'Ursule  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-décroissance et développement durable | Pratique

8,00 €  
Serge Moscovici ou l’écologie subversive

Auteur Stéphane Lavignotte
Editeur : Passager clandestin
collection : Les précurseurs de la décroissance
rayon : Politique et société    -décroissance et développement durable
support : Livre
type : biographie
thème : écologie
biblios : Court-circuit 2017 St Beauzély, AG Faucheurs 2017
ean : 9782369350415
parution : janvier 2016
dimensions : 108 pages ; 11 × 17 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim’vert
prix : 8,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 3 juin 2016
réserver
Quel rapport entre des députés écologistes qui ne rêvent que de participer au gouvernement et des jeunes zadistes qui résistent dans la boue aux pelleteuses qui tentent de raser le bocage nantais pour construire un aéroport ? Comment penser l’évolution de l’écologie politique trente ans après la candidature de René Dumont ? Un contemporain de ce dernier, décédé en novembre 2014, Serge Moscovici, permet de réfléchir à cette nature de l’écologie. Psycho-sociologue, ayant participé à la création du mouvement écologiste à la fin des années 1970, il pense l’écologie comme une minorité active. Ses réflexions sur les mouvements des jeunes, des étudiants, des femmes... et l’écologie naissante, entre communautés de vie, manifs à vélo et coopératives bio, permettent de penser l’intérêt et la spécificité des zadistes, des expériences de sobriété volontaire, de la transition, tous ces mouvements qui font vivre de manière radicale l’écologie et la décroissance. A contrario, sa pensée montre les limites des participations au jeu politique classique, qui font passer l’écologie de minorité active à une inefficace position de « petit dans la cours des grands ». Audelà, la pensée de Serge Moscovici est une réflexion sur l’existence des mouvements minoritaires dans l’histoire. Des sceptiques grecs au socialisme de Fourier, ces mouvements hétérodoxes refusent la domestication de la nature et de l’humain, la séparation artificielle entre l’humain et le naturel et ont tenté de les subvertir. Les auteurs réunis dans cette collection constituent les racines de la pensée politique de la décroissance. L’apport de Serge Moscovici à cette pensée est présenté ici par Stéphane Lavignotte ; la seconde partie de l’ouvrage est composée d’extraits qui offrent un accès direct à son oeuvre.

l’auteur :
Stéphane Lavignotte : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |