Comment tout peut s’effondrer - Librairie Plume(s)
304 p. - 14 × 19 cm

 
 

masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

dans le même rayon Politique et société-alternatives, Plume(s) présente aussi :
Une nouvelle société solidaire   Vers l'autonomie alimentaire   L'humanité contre l'Anthropocène   Le retour de la bicyclette   Zéro plastique, zéro toxique   Cradle to Cradle   Nous, on peut !   Charles, l'histoire d'une transition  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société -alternatives | Pratique

19,00 €  
Comment tout peut s’effondrer

petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes

Auteurs Pablo Servigne
Raphaël Stevens
Editeur : Seuil
collection : Anthropocène
rayon : Politique et société -alternatives
support : Livre
type : essai
ean : 9782021223316
parution : avril 2015
dimensions : 304 pages ; 14 × 19 cm ; |330 g
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim’vert
prix : 19,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 9 juillet 2015
réserver

Et si notre civilisation s’effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, un nombre croissant d’auteurs, de scienti ?ques et d’institutions annoncent la ?n de la civilisation industrielle telle qu’elle s’est constituée depuis plus de deux siècles. Que faut-il penser de ces sombres prédictions ? Pourquoi est-il devenu si dif ?cile d’éviter un tel scénario ?

Dans ce livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens décortiquent les ressorts d’un possible effondrement et proposent un tour d’horizon interdisciplinaire de ce sujet - fort inconfortable - qu’ils nomment la « collapsologie ». En mettant des mots sur des intuitions partagées par beaucoup d’entre nous, ce livre redonne de l’intelligibilité aux phénomènes de « crises » que nous vivons, et surtout, redonne du sens à notre époque. Car aujourd’hui, l’utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant. L’effondrement est l’horizon de notre génération, c’est le début de son avenir. Qu’y aura-t-il après ? Tout cela reste à penser, à imaginer, et à vivre.

Postface d’Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement et président de l’Institut Momentum.


les auteurs :
Pablo Servigne : +
Raphaël Stevens : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |