Sur les traces du génocide amérindien - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : colonialisme, Plume(s) présente aussi :
Petite histoire des colonies françaises t4 ; la Françafrique   “La gauche” , les Noirs et les Arabes   La fracture coloniale   Petite histoire des colonies françaises t5   La fin des indigènes en Nouvelle-Calédonie   Sauvages blancs !   Portrait du colonisé   Le temps et l'espace de la (dé)-colonisation  
  rayons: BD | Divers | International-colonies, esclavage, libération | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

9,50 €  
Sur les traces du génocide amérindien

Auteurs Michel de Montaigne
Bartolomé de Las Casas
Chef See-ahth
Editeur : Epervier
rayon : International    -colonies, esclavage, libération
support : Livre
type : essai
thème : colonialisme
ean : 9782361940119
parution : avril 2011
dimensions : 95 pages ; 11,5 × 20 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim’vert
prix : 9,50 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 21 juillet 2015
réserver
« Le destin cruel semble suivre l’homme rouge à la trace. Où que nous allions, nous entendrons approcher les pas de notre féroce destructeur. » (Chef See-ahth)

Les vaisseaux des découvreurs avaient vomi sur les Amériques une pègre implacable, dirigée par des hobereaux désargentés et cruels. Immédiatement, les peuples autochtones se virent refuser le droit de vivre libres et fréquemment même celui d’exister. De cette invasion qui dura quatre siècles il nous reste de nombreux témoignages. Nous présentons ici ceux d’esprits généreux, qui dès les premières décennies de la conquête, en appelèrent l’un à son roi, au droit, à la justice et à la foi, l’autre tout simplement à la conscience morale.
Las Casas, dans Des Indiens que l’on a réduits en esclavage (1552), plaide méthodiquement pour leur libération et l’arrêt des massacres, tandis que Montaigne, dans Des Cannibales (1580), demande avec malice qui sont les vrais sauvages, dans cette affaire...

Trois siècles séparent ces textes du discours de reddition du chef See-ahth. Avant d’aller mourir dans une réserve, celui-ci résume de manière à la fois menaçante et poétique la tragédie du génocide perpétré contre les Indiens d’Amérique par les conquérants et les colons venus du continent européen. Nous présentons ici la première traduction fidèle du texte de Las Casas, établie à partir d’une édition authentique. Celle du discours du chef See-ahth, de la même manière, s’écarte des versions erronées et se réfère uniquement à la transcription originelle.


les auteurs :
Bartolomé de Las Casas : +
Chef See-ahth : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |