CQFD - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : anarchisme, Plume(s) présente aussi :
Le mouvement des kibboutz et l'anarchie   Cartographie de l'anarchisme révolutionnaire   La Monnaie de leur pièce   Indignations, occupations, insurrections   Vision anarchiste et syndicaliste   le Monde Libertaire   Le travailleur de la nuit   Marx théoricien de l'anarchisme  
  rayons: BD | Divers-revues | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

4,00 €  
CQFD

n°182 décembre 2019 Fascismes en Europe : les égouts débordent

 
Editeur : Le Chien Rouge
rayon : Divers    -revues
support : Revue
type : magazine
thème : anarchisme
dimensions : 32 pages ; 32 × 41 cm
imprimé en France
prix : 4,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 14 juin 2014
réserver

Au sommaire du n°182

En couverture : « Fascismes en Europe : les égouts débordent » (illustré par Victor).

Actualités d’ici et d’ailleurs

- Violences policières : l’impunité en marche – Rien d’un scoop : quand ce sont des policiers qui sont accusés, la justice ne fait pas de zèle. Deux affaires emblématiques, sorties par Mediapart, ont montré comment l’IGPN s’y prend pour exonérer ses collègues de leurs responsabilités.

- Sur un cargo, des migrants mineurs dans un conteneur – Les versions divergent. Pour certains, ils se seraient mis à suffoquer. Selon une source judiciaire, « il y en a surtout un qui a fait une crise de panique. Évidemment, ce ne sont pas des conditions de voyage habituelles, mais ils sont en parfaite santé. » À leur arrivée à Marseille, les autorités ont tout fait pour les expulser fissa. Raté.

- Blanquer, premier de la casse – Numérisation des dossiers de bourse, fonte des fonds sociaux, réforme de l’éducation prioritaire : c’est au bulldozer que le ministre Jean-Michel Blanquer aggrave les inégalités d’accès à l’école pour les familles les plus défavorisées, notamment dans le 9-3.

- Chaïma, délogée, puis menacée de mort – Parce qu’elle dénonce publiquement l’insalubrité de son logement marseillais (elle en a reçu le plafond sur la figure), Chaïma Belkhiria est menacée de mort, de viol et agressée. De qui viennent ces pressions ?

- À Lyon, les pentes contre Bouygues – Face à un projet d’immeubles de standing, des habitants du quartier de la Croix-Rousse tentent de s’organiser contre une gentrification déjà en marche. Aperçu express.

- Le Chili en première ligne – « On s’est réveillés en plein milieu d’un cauchemar militarisé. » C’est ainsi qu’une manifestante décrit l’embrasement vécu par le Chili à partir du 18 octobre dernier. Longtemps qualifié d’oasis de stabilité néolibérale, le pays veut en finir avec l’héritage encombrant de la dictature du général Pinochet. Récit.

- Zone (belge) à défendre – Pour construire une énième zone d’activités économiques, un consortium public-privé veut raser une forêt d’Arlon, en Belgique. Des résistants occupent le terrain. Reportage.

- Hong Kong : « Une intelligence collective basée sur le partage des tâches » – La la presse occidentale est largement acquise à sa cause et les images émeutières impressionnent, mais tout n’est pas rose dans le mouvement de contestation hongkongais. Racisme anti-chinois et revendication identitaire sont l’autre face d’une insurrection bien peu sociale. Certaines astucieuses techniques de manifestation sont toutefois des plus inspirantes. Discussion avec des militants internationalistes français partis là-bas début septembre.

- Chroniques algériennes : croiser Teixeira Gomes à Béjaïa – Que faire du 12 décembre, premier tour de l’élection présidentielle ? Cette question était sur toutes les lèvres à Bejaïa et partout ailleurs. Elle témoigne de la faiblesse relative du mouvement de contestation, qui subit encore l’agenda de l’État militaro-policier, faute d’avoir su imposer le sien avec ses propres échéances et objectifs.

Dossier : extrême droite, racismes & post-fascisme en Europe

- Introduction : jusqu’où va monter la marée brune ? – Comme dans la fable d’Ésope, Le Garçon qui criait au loup, est-il lucide de crier au fascisme ? Autrement dit, les forces réactionnaires et racistes sont-elles vraiment aux portes du pouvoir ? État des lieux de douze pages sur la petite bête immonde, qui monte, qui monte...

- Claude Sinké, le (hal)ouf de Bayonne et les pousse-au-crime de la côte basque – Le 28 octobre, Claude Sinké, 84 ans, a tiré sur deux fidèles de la mosquée de Bayonne. Fan de Zemmour, il était candidat du FN aux départementales en 2015. Dans la région comme ailleurs, cela fait des années que certains soufflent sur les braises. Reportage.

- Le Rassemblement national à la conquête des communes : un parti « à dissoudre » ? – Dans son ouvrage Les Laboratoires de la haine : enquête sur la face cachée du frontisme municipal, écrit à partir d’une étude de terrain menée à Beaucaire et Mantes-la-Ville, Hacène Belmessous met en garde contre la banalisation d’une formation qui « n’est pas un parti ordinaire ». Est-il déjà trop tard ? Entretien.

- De Drumont à Zemmour, le fond de commerce de la haine – On s’en doutait : Éric Zemmour utilise les mêmes arguties que l’antisémitisme notoire du XIXe siècle Édouard Drumont. L’historien Gérard Noiriel en fait la démonstration dans son livre Le Venin dans la plume – Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République.

- « Valeurs actuelles » : à la recherche du blondinet perdu – Rapide immersion dans les entrailles d’un vieux flétri qui distille en kiosque toutes les semaines une puanteur bien dans l’air du temps.

- Face à l’« électorat populaire », Macron n’a que le racisme à brandir – Dans un contexte de mobilisations sociales ininterrompues depuis un an et avec le scrutin de 2022 en ligne de mire, le président multiplie les effets d’annonce sur l’immigration et la sécurité. Un coup tactique destiné à masquer la réalité sociale, à réorienter la colère populaire et à draguer l’électorat frontiste ? Analyse.

- Salvini, le venin dans la botte – Aux dernières élections européennes, le phénomène Salvini a pris une ampleur inquiétante : 21 % du corps électoral italien contre 13 % un an plus tôt. Mais la dynamique néofasciste ne se réduit pas à l’influence néfaste de son leader. Elle correspond à une configuration historique où, sur fond de choix économiques néolibéraux et de politiques migratoires meurtrières, les différentes composantes de la scène politique italienne s’alimentent mutuellement.

- Milan, 14 décembre 1969 : Giuseppe Pinelli, assassiné par la police – Comme le résume Luciano Lanza, auteur de La ténébreuse affaire de la piazza Fontana : « Des fascistes mettent des bombes. La police arrête des anarchistes. C’est le schéma classique de cette affaire. Les directives viennent de haut : il faut frapper à gauche. »

- L’extrême droite espagnole n’avait pas disparu : de Franco à Vox, l’histoire continue – Pendant trois décennies, l’absence d’un parti d’extrême droite au Congrès a pu laisser penser que l’Espagne était préservée de la marée brune. Illusion d’optique : le fascisme se cachait au sein du Parti populaire, qui réunissait les différentes droites issues du franquisme. Désormais troisième formation parlementaire du pays, Vox assume « sans complexe » l’héritage de la dictature, dont de nombreux symboles s’affichent encore impunément dans l’espace public. Vomissant le féminisme, les migrants et les indépendantistes catalans, les cadres de Vox incarnent aussi un néoconservatisme autoritaire bien de notre temps. Reportage.

- Néonazis, police allemande : les liaisons dangereuses – Des rapports indépendants ont recensé environ 200 décès violents dus à l’extrémisme de droite depuis la réunification de l’Allemagne. Le chiffre officiel du gouvernement fédéral plafonne à… 83. Dans de nombreux cas, les motifs des crimes ne peuvent plus être clarifiés, car les investigations n’ont pas été poussées vers des mobiles politiques. Ce qui ne manque pas d’interroger sur les liens ambigus entre la police allemande et l’ultradroite.

- Fièvre néonazie en ex-RDA à la chute du mur – Contrairement à une idée reçue, l’émergence d’une sous-culture nazie en Allemagne de l’Est n’a pas seulement été la conséquence des destructions massives d’emplois qui ont suivi la chute du mur de Berlin. Dès le milieu des années 1980, des groupes de skinheads néonazis agressaient tout ce qui était vu comme « étranger » ou « inférieur ». Et de jeunes antifas s’auto-organisaient pour porter la contre-offensive. Souvenirs du collectif de Potsdam.

- Fachotour en Syrie – Alors qu’on évalue à 199 000 le nombre des victimes civiles du régime de Bachar al-Assad, ce dernier peut compter en France sur de fidèles relais qui le présentent comme le sauveur des chrétiens d’Orient.

- Extrêmes droites & écologie : les verts de trop – Anticapitalisme de droite et écologie facho : la droite extrême se pique de vert. Identitaires, cathos intégristes et Nouvelle Droite surfent sur des thématiques telles que le localisme, la décroissance, l’anti-consumérisme, tout en y insufflant une bonne dose de vieilles rengaines. Découverte.

Et aussi...

- Le pire américain : carcéral on est mal – Dans Capitalisme carcéral, l’essayiste et militante Jackie Wang fait le portrait glaçant d’une société américaine tout entière façonnée par l’univers de la prison. Sous les barreaux, d’autres barreaux.

- Cap sur l’utopie : « Détruisez le règne de l’argent ! Communisez ! » (John Holloway) – Catastrophe pour le vieux monde ignoble : le Holloway nouveau est arrivé. Il s’intitule éloquemment La Rage contre le règne de l’argent et convie à la création d’une « nouvelle grammaire » de la révolte épicée.

- L’édito : Un an après / Ça brûle : À jamais dans notre niche / Les bonnes nouvelles du mois

- Horoscope / Abonnement (par ici) / Mots croisés




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |