Du refus d’être complice à l’engagement - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : Moyen-Orient, Plume(s) présente aussi :
La religion sioniste   Les demeures sans nom et autres nouvelles   Chroniques de Jérusalem   Israël - Palestine : vers une paix historique   Les meilleurs ennemis Tome 3   Le crime occidental   Une idée binationale   Le peuple kurde, clé de voûte du Moyen-Orient  
  rayons: BD | Divers | International-Moyen Orient | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

25,00 €  
Du refus d’être complice à l’engagement

Israël/Palestine

Auteur Pierre Stambul
Editeur : Acratie »»
rayon : International    -Moyen Orient
support : Livre
type : témoignage
thème : Moyen-Orient
biblios : expo Nakba, Alternative libertaire 2018
ean : 9782909899398
parution : novembre 2012
dimensions : 600 pages ; 14 × 21,5 cm
imprimé en Europe de l est
prix : 25,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 12 décembre 2012
réserver

Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle.

Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’œuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les Palestiniens deviendront des indigènes marginalisés incapables de défendre leurs droits. Les gouvernements israéliens s’acharnent à fragmenter la Palestine en des entités aux statuts différents : Cisjordanie, Gaza, Jérusalem-Est, Palestiniens d’Israël, réfugiés… Comment un État colonialiste peut-il se revendiquer du passé quand les Juifs étaient les parias de l’Europe ? L’idéologie sioniste est au cœur de ce processus. Le sionisme n’est pas seulement militariste, raciste, colonialiste ou pro-impérialiste. Il a contribué à une gigantesque manipulation de l’histoire, de la mémoire et des identités juives. Le sionisme est au départ une idéologie de la séparation proclamant que Juifs et non-juifs ne peuvent pas vivre ensemble. Dans l’État juif, les non-juifs sont des étrangers dans leur propre pays.

Il n’y aura pas de paix si on ne la fonde pas sur l’égalité des droits dans tous les domaines. Il n’y aura pas de paix sans une rupture avec le sionisme ou un dépassement de cette idéologie. Le sionisme n’est pas seulement criminel pour les Palestiniens, il est suicidaire pour les Juifs.


l’auteur :
Pierre Stambul : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |