- Psychogénéalogie - Librairie Plume(s)
286 p. - 12 × 19,5 cm

 
 

masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

dans le même rayon Pratique-développement personnel, Plume(s) présente aussi :
Les fantômes familiaux   Ma pause concentration   Les chemins de la souveraineté individuelle   Petit manuel anti-prises de tête   Mandalas pour favoriser le lâcher-prise   Gamestorming   Vivre sans peur   La magie du couple heureux  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique -développement personnel

18,00 €  
Psychogénéalogie

Guérir les blessures familiales et se retrouver soi

Auteur Anne Ancelin Schützenberger
Editeur : Payot »»
collection : Essais
rayon : Pratique -développement personnel
support : Livre
type : guide
ean : 9782228907194
parution : février 2012
dimensions : 286 pages ; 12 × 19,5 cm ; |280 g
prix : 18,00 €
disponibilité : sur commande ?
commander

Se réapproprier son histoire personnelle et familiale, mieux s’inscrire dans une lignée et une légende, et mettre de l’ordre dans le "chantier" laissé par nos anciens : tel est l’objet de la psychogénéalogie clinique. Elle ouvre des possibles : maintenir les loyautés qui nous conviennent ; faire émerger tout ce qui a pu être joyeux, honorable, agréable et paisible ; déposer le fardeau des erreurs, souffrances, plaies et "fautes" du passé ; accepter qu’il peut y avoir, dans notre famille, du mauvais, des hontes et des non-dits, des drames non résolus, des pertes impossibles à admettre – et prendre avec recul tout cela, pour vivre, enfin, sa vie à soi...

Psychothérapeute, groupe-analyste et psychodramatiste de renommée internationale, professeur émérite à l’université de Nice, inventeur du mot "psychogénéalogie", Anne Ancelin Schützenberger a écrit ce livre comme une suite au célèbre Aïe, mes aïeux ! Elle y aborde l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur les loyautés familiales invisibles, le syndrome d’anniversaire, la mémoire du corps, ou encore la meilleure façon de tracer un arbre généalogique signifiant.

Elle aide à se poser les bonnes questions pour vivre et non plus survivre, pointe les pièges à éviter, et ouvre le chemin qui permet d’aller butiner dans le jardin familial.