Lost in management - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : travail, Plume(s) présente aussi :
La civilisation et le travail   Abolir le chômage, En finir avec l'emploi   La santé à l'épreuve du travail   La foire aux ânes   En attendant les robots   Travailler plus pour gagner moins   Made in China   Qu'y a-t-il derrière « Valeur Travail » et « identité nationale » ?  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-entreprises, travail, syndicalisme | Pratique

20,30 €  
Lost in management

La vie quotidienne des entreprises au XXIe siècle

Auteur François Dupuy
Editeur : Seuil
collection : Philosophie Generale
rayon : Politique et société    -entreprises, travail, syndicalisme
support : Livre
type : enquête
thème : travail
ean : 9782020986908
parution : février 2011
dimensions : 268 pages ; 13,9 × 20,4 cm
prix : 20,30 €
disponibilité : manquant sans date

Une représentation, sinon une idéologie, domine aujourd’hui dans notre pays : celle d’une entreprise régie par la tyrannie du profit et prête à écraser les individus pour atteindre ses fins.

L’entreprise serait ainsi le lieu de l’autorité, du pouvoir et du commandement vertical. La réalité, telle que peut l’observer le sociologue de terrain, est le plus souvent très éloignée de cette supposée dictature. Ce qui le frappe au contraire, c’est la progressive liquéfaction des relations de pouvoir traditionnelles dans les communautés de travail. Le pouvoir n’a pourtant pas disparu. Il ne s’est même pas simplement euphémisé en « gouvernance » et « contrôle de performance ».

Il est plutôt descendu d’un ou plusieurs crans pour se disperser à la base, au niveau des intermédiaires et des exécutants. De sorte qu’on ne sait plus toujours très bien qui décide quoi, ni même si ceux qui décident sont aussi ceux qui sont responsables. Dans de nombreuses entreprises, le problème n’est plus tant de limiter un pouvoir potentiellement excessif, que de reconstruire une maîtrise minimale de la direction et de ses managers sur l’organisation et ses personnels, y compris ses cadres dont François Dupuy avait dans son précédent ouvrage analysé la grande « déprime ».

Tel est le « nouveau combat des chefs ».


l’auteur :
François Dupuy : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |