L’Île de Jamais Jamais - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : Amérique latine, Plume(s) présente aussi :
Xingu, le corps et les esprits   Sara ou le combat d'une mère   Le peuple de l'Amazone   Kayodé – une communauté amérindienne en Guyane   Muchacho   D'or et de sang au temps des incas  
  rayons: BD-roman graphique | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

17,30 €  
L’Île de Jamais Jamais

Les Voyages de Juan Sans Terre Tome 2

Auteur Javier de Isusi
Editeur : Rackham
collection : Morgan
rayon : BD    -roman graphique
support : Livre
type : BD
thème : Amérique latine
ean : 9782878271096
parution : mars 2008
dimensions : 192 pages ; 17 × 24 cm
imprimé en France
prix : 17,30 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 20 avril 2012
réserver

Deuxième volet des aventures de Jean sans Terre, qui se déroule cette fois dans l’île d’Ometepe, au Nicaragua. L’élément fantastique prend l’ampleur nécessaire pour raconter ce pays où « la légende et la réalité vont toujours de pair » sans jamais prendre le dessus sur l’aventure à base d’action et de coups de théâtre. Ometepe se transigure ainsi dans l’île de Jamais Jamais : les références et les clins d’œil au roman de J.M. Barrie se multiplient tout au long de l’histoire et servent de ciment pour lier ensemble les différents niveaux narratifs.

Comme dans La Pipe de Marcos, Javier de Isusi raconte aussi en filigrane l’histoire des lieux où il met en scène ses histoires. Il se peut, d’ailleurs, que les péripéties de ses héros ne sont qu’un prétexte pour mener une réflexion sur le passé proche et le présent du continent latino-américain. Mouche-Don Jaime et Crochet-Hooker ce sont les pirates américains qui, depuis William Walker, n’ont pas cessé d’exploiter le pays et d’en opprimer les habitants. Après avoir soutenu pendant des décennies des dictateurs sanguinaires, provoqué et financé une sanglante guerre civile, ils tiennent encore le pays par les biais des multinationales et des fondations « caritatives ».


l’auteur :
Javier de Isusi : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |