No mammo - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : femmes, Plume(s) présente aussi :
Très intime   Elle(s)   10 femmes contre le sida   Femmes et révolution en Tunisie   Menace sur la santé des femmes   Figures du féminin en Islam   Sorcières   Un uniforme sous ma burka  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique-santé

22,21 €  
No mammo

Enquête sur le dépistage du cancer du sein

Auteur Campergue Rachel
Editeur : Max Milo
rayon : Pratique    -santé
support : Livre
type : essai
thèmes : santé | femmes
ean : 9782315002931
parution : septembre 2011
dimensions : 511 pages ; 14 × 20,5 cm
imprimé en France
prix : 22,21 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 5 octobre 2011
réserver
Un enquête choc sur le scandale des manipulations qui entourent la lutte contre le cancer du sein, au détriment des malades et de leur information.

Chaque année, le mois d’octobre se pare de rose et de placards innombrables appelant à partir en croisade contre le cancer du sein grâce à la mammographie.

Pourquoi une telle volonté des responsables de santé publique, des médecins, des associations ou des laboratoires ? Les femmes sont-elles réellement bien informées des risques qu’elles encourent en se soumettant à un tel dépistage ? Et les bénéfices qu’on leur fait miroiter existent-ils vraiment ? Révoltée par l’obstination des gynécologues à lui imposer la mammographie, Rachel Campergue a mené sa propre enquête.

Ce qu’elle découvre est effarant. Infantilisant les femmes, les pouvoirs publics promeuvent la confusion entre prévention et dépistage. Les médecins ne disposent pas des connaissances adéquates garantissant que les consentements qu’ils arrachent à leurs patientes sont effectivement "éclairés". Quant aux associations, elles sont les agents d’un business juteux qui profite avant tout aux fabricants de biens de santé.

La conclusion de ce travail foisonnant, précis et non dénué d’humour, est sans appel : un cancer détecté par mammographie n’équivaut pas à une vie sauvée, et, si vous choisissez d’en passer une tous les deux ans, faites-le en toute connaissance de cause.


l’auteur :
Campergue Rachel : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |