Collection Libertalia
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :

Ouvrages de la collection Libertalia : 2 articles trouvés


2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 15 22 416 p. Blues et féminisme noir T Davis Angela essai féminisme, musique, société américaine 2017 02/11/17 9782377290154 Libertalia Libertalia Politique et société -femmes 20,00 € 20.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Blues et féminisme noir s’intéresse à trois chanteuses de blues qui incarnent les racines et l’identité de la culture musicale noire américaine : Gertrude « Ma » Rainey, Bessie Smith et Billie Holiday. Angela Davis, universitaire et féministe, analyse les paroles des chansons pour en extraire la substance revendicative : Autonomie - qu’elle soit sexuelle, géographique ou financière - et égalité - de sexe et de race. En croisant contexte historique, social et politique de cette époque, qui va des années 1920 aux années 1940, elle démontre que sous des aspects sous-culturels véhiculés par la culture dominante, le blues reste « la » musique de l’émancipation, des Noirs et, plus encore, des femmes noires.
x 14 20,5 300 p. Une culture du viol à la francaise
Du « troussage de domestique » à la « liberté d’importuner »
T
Rey-Robert Valérie essai féminisme, viol, France 2019 21/02/19 9782377290765 Libertalia Libertalia Politique et société -femmes 18,00 € 18.00 remplacé >>(2020)
AA AA

Issu des mouvements féministes américains des années 1970, le concept de « culture du viol » s’est popularisé dans la pensée féministe au cours des années 2000. Il reste pourtant mal compris tant les deux termes qui le composent semblent antinomiques.

L’auteure tente d’expliquer et de rendre accessible un concept entendu comme une provocation mais qui ne fait que relater une part sombre de notre culture.

Elle propose une définition de la culture du viol qu’elle confronte à la réalité des violences sexuelles, avec de nombreuses études à l’appui, et démontre que les stéréotypes sont encore tenaces. Elle s’intéresse ensuite à la culture française qui fait de la séduction et de la galanterie deux composantes de l’identité nationale.

Enfin, elle propose des mesures de lutte contre ce fléau.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |