Collection Manifestes
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.

Ouvrages de la collection Manifestes : 9 articles trouvés


9 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 23,5 29,5 95 p. Le labo du cuistot Schuhl Alain et Maurel Hélène société 2007 31/10/07 9782746503496 Le Pommier Manifestes Jeunesse -activités 18,00 € 18.00 épuisé
AA AA
x 13,5 20 112 p. Le mal propre : Polluer pour s’approprier ? T Serres Michel essai philosophie, société 2008 01/02/08 9782746503601 Le Pommier Manifestes Politique et société -philosophie 10,90 € 10.90 présent à Plume(s)
AA AA

Les tigres pissent pour délimiter leur niche. Ainsi font sangliers et chamois. Mimons-nous ces animaux ? Je le crains, je le vois, je le sens. Quiconque crache dans la soupe ou la salade s’en assure la propriété. Vous ne couchez pas dans des draps salis par un autre ; ils sont désormais à lui. Pour pouvoir recevoir ses clients, un hôtel, un restaurant, inversement, nettoient lit et serviettes. L’éthologie, science des conduites animales, comme les pratiques hospitalières – mais aussi l’histoire des religions, les techniques agricoles, même la sexologie… - montrent le rapport étrange et répulsif entre le sale et la propriété.

Oui, notre propre, c’est notre sale.

Poursuivant une méditation, commencée avec le Contrat Naturel, sur les risques d’aujourd’hui, ce livre dit que les pollueurs salissent le monde pour se l’approprier. Rien de changé depuis les chiens et les tigres ! Comment pollue-t-on ? Nous commençons à le comprendre. Mais pourquoi polluer ? Ce livre répond à la question. Attachées seulement aux questions de chimie et de médecine, les études actuelles sur l’environnement négligent ces projets, simplement humains, d’expansion et d’emprise.

Nos volontés d’appropriation sont dangereuses. Mais nous pouvons changer nos intentions.
Michel Serres

x 13 20 160 p. Climat : le vrai et le faux T Masson-Delmottes Valérie essai climat 2010 29/10/10 9782746505001 Le Pommier Manifestes Politique et société -écologie 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les sciences du climat font l’objet d’une médiatisation et d’une instrumentalisation politique extraordinaires.

Mais la question qui ressort aujourd’hui est : que savons-nous vraiment ? Que pouvons-nous affirmer et sur quoi doutons-nous ? Question subsidiaire : les scientifiques nous disent-ils la vérité ? Les chercheurs sont des sceptiques professionnels. La rigueur scientifique repose sur la vérification des données, des calculs, des publications scientifiques par les autres chercheurs, leurs pairs. Ce processus de relecture critique est méconnu du grand public, alors qu’il est le pilier de la démarche scientifique.

Or pour la communauté scientifique, il ne fait aucun doute que les activités humaines modifient la composition de l’atmosphère et ajoutent un surplus d’effet de serre, ni que la surface de notre planète s’est globalement réchauffée depuis le début du 20ème siècle. Mais nous vivons sur une planète finie : les ressources fossiles ne sont pas éternelles et les déchets s’accumulent. L’augmentation de l’effet de serre est-elle déjà en train de modifier le climat ? Est-ce le seul facteur qui va contrôler l’évolution du climat ? Quel serait le rythme naturel du climat, s’il n’y avait pas ces impacts des activités humaines ? Les scientifiques sont-ils capables de décortiquer les rouages de la machine climatique ? Comment se situe le changement climatique en cours vis-à-vis des turbulences passées de la longue histoire du climat de notre planète ? Qu’est-ce qu’un changement climatique acceptable ? ce petit livre répond clairement à toutes ces questions autant qu’on peut y répondre !

x 13 20 211 p. Pour une économie du bien commun T Delacôte Goéry et Morel Christelle essai 2012 30/03/12 9782746505988 Le Pommier Manifestes Politique et société -économie 19,50 € 19.50 épuisé
AA AA

Sortir de la dictature des marchés financiers ? Créer un secteur économique dynamique et équitable ?

Malgré les discours pessimistes ambiants, changer la société reste possible, à condition de rassembler et développer tout un pan négligé de notre société : l’économie du bien commun.

De quoi s’agit-il ? D’un secteur qui n’a encore que peu conscience de lui-même et auxquels nous ne prêtons pas assez attention. Sous le nom d’économie du bien commun, les auteurs désignent des domaines variés, de la culture (musées) à l’éducation (écoles privées sous contrat) en passant par la santé (cliniques privées à but non lucratif), l’environnement, le social ou les services à la personne (associations, ONG, coopératives, entreprises sociales…). Ce secteur, sous-développé en France pour des raisons historiques, juridiques et politiques, rassemble donc les organismes qui ont pour but l’intérêt général et non la recherche de profits.

En s’appuyant sur des exemples concrets, souvent inspirés de leur propre expérience, tant dans l’Hexagone qu’à l’étranger, les auteurs proposent la vision d’une société où l’équilibre entre État, entreprises privées et organismes à but non lucratif est repensé pour le mieux-être de tous. Ils donnent des pistes d’actions tant institutionnelles que juridiques et appellent à construire ensemble, dès aujourd’hui, une société plus équitable et plus heureuse.

x 14 20 68 p. Petite Poucette T Serres Michel essai 2012 29/02/12 9782746506053 Le Pommier Manifestes Politique et société -philosophie 10,90 € 10.90 présent à Plume(s)
AA AA

Le monde a tellement changé que les jeunes se doivent de tout réinventer ! Pour Michel Serres, un nouvel humain est né, il le baptise « Petite Poucette », notamment pour sa capacité à envoyer des messages avec son pouce.

Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, - le passage aux nouvelles technologies - tout aussi majeure, s’accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises.

Devant ces métamorphoses, suspendons notre jugement. Ni progrès, ni catastrophe, ni bien ni mal, c’est la réalité et il faut faire avec. Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître… mais il faut lui faire confiance !

L’AUTEUR Professeur à Stanford University, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Temps des crises et Musique ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture. Ses chroniques sur « France info » sont très écoutées et lui ouvrent un plus large public.

x 13 20 96 p. Eloge de l’erreur T Degos Laurent essai 2013 12/02/13 9782746506503 Le Pommier Manifestes Politique et société -philosophie 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA
A partir de son expérience de Président de la Haute Autorité de Santé et de médecin des hôpitaux, Laurent Degos montre, dans une réflexion qui va bien au-delà du domaine médical, que notre société, de jour en jour plus complexe, cherche à se prémunir de l’erreur en jouant la carte du tout-sécurité et du risque zéro. Ce faisant, elle se condamne à courte échéance. Car l’erreur est le moteur de la vie et la source de découvertes et d’innovations.
Un rappel nécessaire des vertus de l’erreur, qui va bien au-delà de la nature et touche au plus profond des sociétés humaines contemporaines.
x 13,5 20 545 p. Internet : qui possède notre futur ? T Lanier Jaron essai internet 2014 10/10/14 9782746507760 Le Pommier manifestes Politique et société 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

Avec Internet, les choses deviennent tellement faciles : tout y est gratuité et abondance ! Dans ce cas, pourquoi certains s’enrichissent-ils alors que d’autres (les plus nombreux) s’appauvrissent ? Car pour le moment, et contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire, Internet ne crée pas plus d’emplois qu’il n’en détruit dans la réalité concrète. Et pourtant, Internet est en train de transformer notre économie de fond en comble.

Nouvelle monnaie universelle : l’information. Celle que nous mettons quotidiennement sur Internet quand nous nous connectons avec notre ordinateur ou notre Smartphone, et que les géants du Net s’approprient via les services « gratuits » proposés aux utilisateurs et qu’ils reconditionnent en ces « Big Data » qu’ils vendent aux annonceurs à prix d’or. Il s’agit d’un rapt général : notre société est en train de se faire déposséder de ses données - de sa richesse !

Allons-nous laisser les gros serveurs maîtrisant les algorithmes les plus puissants confisquer notre avenir ? Internet pourrait-il au contraire soutenir l’emploi ? Oui, en n’oubliant jamais, que derrière chaque information, il y a un être humain.

x 13,5 20 240 p. Fonctionner ou exister ? T Benasayag Miguel essai 2018 17/10/18 9782746517462 Le Pommier Manifestes Politique et société 14,00 € 14.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Mais que se passe-t-il, dans nos sociétés occidentales, pour que les Anciens de naguère soient devenus des " vieux ", que les jeunes n’aient plus le temps d’être jeunes, pour que la fragilité, les failles ne soient plus assimilées qu’à des dysfonctionnements ? Comment en est-on arrivé là ? A une époque où on nous demande de gérer nos existences comme on gère des entreprises, où les technologies digitales nous promettent de nous débarrasser des complications de la vie, ce livre s’adresse à tous ceux qui ne veulent pas céder à cette peur qui nous invite à " entrer dans la cage pour notre plus grand bonheur ".

Car quelque chose reste et résiste. Ce quelque chose nous dit que la vie, la culture, l’amour ne se résument pas à leurs seuls mécanismes identifiables et modélisables. Ce quelque chose résonne aujourd’hui comme une plainte, un appel mais il est aussi un pari. Notre futur ne doit pas être de devenir des machines.

x 13,5 20 251 p. Et si on pensait aux animaux ? T Moutou François essai animaux 2018 17/10/18 9782746517493 Le Pommier Manifestes Politique et société 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Aujourd’hui, l’animal est partout : dans nos assiettes, sur nos canapés, dans nos loisirs, nos paysages, notre imaginaire... Philosophes, éthologues, sociologues, juristes, associations, tous se penchent sur le sujet. Les ouvrages abondent, les discussions débordent sur les réseaux sociaux, le législateur est saisi... Mais sait-on vraiment de quoi/de qui l’on parle ? Pour François Moutou, il faudrait déjà interroger les multiples paradoxes que notre espèce nourrit à l’encontre des autres espèces animales.

Entre le syndrome de l’Arche de Noé de nombreux protecteurs de la nature, l’attendrissement médiatiquement orchestré du grand public face aux bébés pandas et les débats entre amateurs d’entrecôtes et pourfendeurs de l’élevage industriel, il y a de quoi faire... Surtout, il faudrait regarder les animaux. Tout bêtement. Voilà qui permettrait d’adopter un regard qui, enfin, leur rendrait justice.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |