Collection Famagouste
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.

Ouvrages de la collection Famagouste : 6 articles trouvés


6 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 12,5 20 160 p. Le voyage d’Orient T Broquère (de la) Bertrandon récit 2010 17/03/10 9782914777599 Anacharsis Famagouste Littérature 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

En l’an de grâce 1431, Bertrandon de la Broquière, "écuyer tranchant" du duc Philippe de Bourgogne, dit le Hardi, s’embarque pour ce que l’on nommait alors l’Outre-mer, l’Orient de la Terre sainte, des mondes turcs et balkaniques. Ce qui a l’apparence d’un simple pélerinage à Jérusalem va se transformer en l’un des plus étonnants voyage qu’un Occidental ait entrepris dans ces régions, et, surtout, en l’un des récits de voyages médiévaux les plus lumineux qui ait jamais été écrits.

C’est que Bertrandon a été mandaté par son seigneur pour lui décrire ces pays des mondes turcs naissants, en vue de satisfaire certains espoirs de conquête. Plus prosaïquement, Bertandon est un espion. Et pour mener à bien sa mission, il décide de faire le chemin du retour par voie de terre, autrement dit de traverser de part en part la Turquie, d’Orient et d’Occident. Il s’engage donc clandestinement dans une caravane revenant du pélerinage de la Mecque, et pénètre ce que l’on nommait alors la Turcomanie en direction de Constantinople, capitale fantôme de l’Empire byzantin en décomposition.

L’immense qualité du récit de Bertrandon ne réside nullement dans le merveilleux ou le fantastique. C’est ici tout le contraire. Jamais peut-être un esprit aussi vif que le sien ne nous a permis de toucher véritablement la réalité des pays qu’il traverse. Non pas un réel théorisé, pensé, conçu et réfléchi, mais celui tout de couleur, d’odeur et de bruit que l’on rencontrait alors sur les grands chemins du Proche Orient et des Balkans.

x 12,5 20 112 p. Tueur de bisons T Mayer Frank témoignage société américaine 2010 15/10/10 9782914777681 Anacharsis Famagouste Littérature 14,00 € 14.00 présent à Plume(s)
AA AA

Frank Mayer s’est endormi de son dernier sommeil en 1954, à l’âge de 104 ans, dans la petite ville minière de Fairplay dans le Colorado.

Avec lui disparaissait le dernier tueur de bisons. Peu auparavant, il avait eu la bonne idée de livrer à l’écriture les souvenirs de sa jeunesse passée sur la piste des "buffalos". Porté par la gouaille d’un vieux briscard narquois, le récit remarquablement vivant qu’il délivre compose un témoignage à la fois édifiant, fascinant et obscène sur un carnage sans précédent sous le soleil : on estime les bisons américains au nombre de 15 ou 20 millions en 1870 ; moins d’une décennie plus tard, il en restait tout juste quelques centaines. Frank Mayer fut l’un de ceux qui participèrent au massacre, et il détaille avec minutie le quotidien de ces années de tueries. La mythologie sentimentale et naturaliste du bison comme symbole romantique d’un monde perdu tombe en lambeaux devant le trivial du réel. Mayer n’était pas tant un aventurier qu’un patron de PME. Son entreprise consistait à tuer des buffalos, à en vendre les peaux et ceci tant qu’il en restait. Le récit de Franck Mayer dévoile l’équation fondamentale sur laquelle a reposé l’ultime essor de la nation américaine dans ces années cruciales : l’argent et les armes à feu.

x 12,5 20 202 p. Sous le burnous T France Hector nouvelles Algérie 2011 29/04/11 9782914777759 Anacharsis Famagouste Littérature -poches 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA

Ce n’est pas un écrivain pour lecteurs délicats. Officier en Algérie durant les années 1860, il compose ici à partir de ses souvenirs de jeunesse seize fictions qui forment les mille et un jours du cauchemar colonial.

Armé d’un style affûté et d’un humour grinçant, loin de se complaire dans des bizarreries exotiques nimbées des vapeurs du kif, il écorche vif l’orientalisme flamboyant : délires de soldats traumatisés, bassesses révulsantes de misérables poussés à la dernière extrémité, ignominies des puissants - le cynisme et l’oppression envahissent la scène jusqu’à basculer parfois dans l’horreur pure.

La gifle remue aujourd’hui avec d’autant plus d’efficacité que Sous le burnous, paru en 1886, constitue comme une épouvantable préface à l’autre guerre d’Algérie - en réalité la même, sans doute - dont les plaies profondes n’ont pas fini de suppurer.

Préface de Éric Dussert, bibliomane, collaborateur au Matricule des Anges et directeur de la collection "L’Alambic" aux éditions L’Arbre vengeur..

x 12,5 20 366 p. Par-delà le Mississipi
Aventures en Amérique
T
Hennepin Louis récit Indiens 2012 10/03/12 9782914777889 Anacharsis Famagouste International -Amériques 22,00 € 22.00 actuellement indisponible
AA AA

En 1678, Louis Hennepin, missionnaire récollet, quitte les rives du Saint-Laurent en Nouvelle-France pour un voyage d’exploration dans l’Ouest.

Sous le commandement du sieur de La Salle, une poignée de Français et de Canadiens, aidés de quelques Indiens, s’enfonce résolument dans le monde méconnu d’au-delà des Grands Lacs, avec l’ambition d’établir, dans le bassin du Mississippi, un empire commercial au cœur de l’Amérique - et de trouver, qui sait, un passage vers l’Asie. Mais le rude traitement que La Salle impose à ses hommes et la menace d’une attaque iroquoise imminente finissent par miner la petite troupe.

Les désertions se multiplient. Au milieu des Indiens amicaux ou hostiles, le long de cours d’eau gigantesques parfois à moitié gelés, Louis Hennepin poursuit malgré tout son voyage... Le récit de ses péripéties, Nouvelle découverte d’un très grand pays, livré au public en 1697, était tombé dans l’oubli. C’est pourtant l’un des plus beaux romans d’aventures de par-delà le Mississippi.

x 12,5 20 80 p. Une enfance comanche T Babb Bianca récit société américaine, Indiens 2013 22/03/13 9782914777957 Anacharsis Famagouste Littérature 13,00 € 13.00 actuellement indisponible
AA AA

Le 4 septembre septembre 1866, au Texas, la petite Bianca Babb, âgée de 10 ans, est enlevée avec son grand frère Dot par une bande d’Indiens Comanches. Adoptée par une jeune veuve, elle restera pendant sept mois auprès de sa "Maman Squaw". C’est lorsqu’elle est devenue une vieille dame, passés ses soixante-dix ans qu’elle décide de mettre en ordre ses souvenirs de cette période. Non dans l’idée de publier son texte — il est longtemps resté inédit —, mais pour le léguer à ses proches. Retrouvé tout récemment, il est désormais accessible au public.

Par-delà la valeur documentaire remarquable de ce récit, c’est sa puissance évocatrice qui laisse pantois. Mélange de cauchemars et de rêves d’enfant, les souvenirs que la vieille dame rapporte de la petite fille qu’elle a été au cœur d’un campement comanche, le travail exténuant, les terreurs enfantines, la faim tenaillante, mais aussi les joies, les jeux et les peines, plongent le lecteur dans un univers qui se fait progressivement et étrangement familier, dans l’ordinaire pourtant bizarre d’un monde révolu, et qui était en train de disparaître. C’est par une successions d’images fulgurantes évoquées sans artifice — des chiens qui aboient, le chaudron de nourriture collective, les guerriers qui paradent en hurlant dans le camps, les manifestations du deuil, la perte d’une dent de lait, l’apprentissage de la natation, les attentions de sa mère adoptive —, que Bianca Babb parvient comme personne à faire partager jusqu’aux sensations (odeurs, froid, faim, visions) que la fillette ressentit durant son séjour parmi ces Indiens des Plaines.

Si l’on connaît nombre de récits de captivité chez les Indiens, au point que certains pensent y voir un genre littéraire spécifique inauguré au XVIIe siècle, il est rarissime, voire unique, que l’on tombe sur un texte qui n’ait jamais été réécrit en vue de publication.

Traduit de l’anglais par Frédéric Cotton.

x 12,5 20 188 p. Chef de guerre
Autobiographie
T
Black Hawk biographie Amérindiens 2018 18/10/18 9791092011692 Anacharsis Famagouste Littérature 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA
En 1832, sous la poussée des colons américains, Black Hawk, chef des Indiens Sauks établis sur le Haut Mississippi dans l’Illinois actuel, se lançait dans une guerre - catastrophique - contre les États- Unis. Les Sauks, massacrés, divisés, furent refoulés vers l’Ouest et Black Hawk emmené en captivité. C’est alors qu’il écrivit sa célèbre Autobiographie. Ce récit, les premières mémoires d’un chef indiens, connut un immense succès. Le chef des Sauks y raconte les origines de son peuple, puis décrit sa carrière de chef de guerre, et surtout son combat contre les Américains. Il compose alors une fresque dépeignant le cynisme de ses adversaires et l’injustice tragique contre laquelle il a combattu jusqu’au bout. Ce livre est le dernier coup porté par le vieux guerrier à ses ennemis.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |