violence - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 57 documents sur le thème : violence



57 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 24,5 17,5 28 p. Agathe et la fessée T Dumonteil-Kremer Catherine B, Emorine Marie-Pierre B violence, punition 2014 09/01/14 9782842213473 Plage En famille autrement Jeunesse -(petits) tracas 12,00 € 12.00 épuisé
AA AA

Au supermarché, Agathe et sa mère voient Maxime recevoir une fessée mais il n’est pas facile d’intervenir pour aider l’enfant et sa mère. Agathe est confrontée à la violence et découvre les difficultés de l’éducation.

à partir de 4 ans.

x 12,5 21 24 p. Albert Camus et sa critique libertaire de la violence Marin Lou essai violence 2010 02/02/10 9782911939730 Indigène Ceux qui marchent contre le vent Politique et société 3,10 € 3.10 actuellement indisponible
AA AA
x 11 17 75 p. Archéologie de la violence
la guerre dans les sociétés primitives
T
Clastres Pierre B essai violence, archéologie 2013 14/02/13 9782815907194 l’Aube L’Aube poche essai Divers -sciences 6,80 € 6.80 manquant sans date
AA AA
Le meilleur ennemi de l’État, c’est la guerre . Cet essai propose une réflexion novatrice sur la guerre. Pour Pierre Clastres, la guerre est une façon de repousser la fusion politique, et donc d’empêcher la menace d’une délégation de pouvoir menant aux dérives intrinsèquement liées à la trop grande taille d’une société. La guerre et l’institution étatique, posées dans une relation d’exclusion, chacune impliquant la négation de l’autre, se conditionnent donc mutuellement.
x 12,5 19 80 p. Archéologie de la violence — {nouvelle édition} T Clastres Pierre B essai violence, archéologie 2016 03/06/16 9782815914901 l’Aube Divers -sciences 9,80 € 9.80 sur commande ?
AA AA
Pierre Clastres s’oppose aux interprétations structuralistes et marxistes de la guerre dans les sociétés amazoniennes. Selon lui, la guerre entre tribus est une façon de repousser la fusion politique, et donc empêcher la menace d’une délégation de pouvoir menant aux dérives intrinsèquement liées à la trop grande taille d’une société. Les sociétés « primitives » refusent la différenciation économique et politique en interdisant le surplus matériel et l’inégalité sociale. Tout en rendant hommage à Hobbes et à sa théorie de « l’état de nature », Clastres nuance ce constat. La guerre et l’institution étatique, posées dans une relation d’exclusion, chacune impliquant la négation de l’autre, se conditionnent donc mutuellement. Un livre essentiel sur la violence.
x 10,5 15 48 p. Attention je mords T Mathis Paul B jeunesse, roman violence, silence, oubli, deuil 2009 18/03/09 9782844207326 Thierry Magnier Petite Poche Jeunesse -littérature 5,10 € 5.10 présent à Plume(s)
AA AA

Fou de rage, René a frappé Lucas et Lucien sans raison apparente. Son grand-père intervient pour apaiser René et comprendre les raisons de cette violence soudaine. René est né le jour anniversaire de la mort d’un frère aîné, alors on fête son anniversaire une semaine avant. La maîtresse, sans savoir le fin mot de l’histoire, demande la raison de ce décalage, et René, submergé par l’émotion, fond en larmes. Lucas et Lucien en profitent pour se moquer du pleurnicheur, déclenchant alors une crise de rage. Pourtant la maîtresse comprend bien son chagrin, puisque, elle aussi, a perdu un frère autrefois, frère qui lui manque encore.

Mathis abandonne un peu son humour décalé, pour raconter avec subtilité et sensibilité un deuil d’enfant, porté par le frère suivant qui ne l’a pas connu. Cette histoire, même triste, peut aussi être rassérénante. René découvre avec son institutrice qu’un deuil peut devenir douceur, qu’y penser souvent et longtemps ne fait pas mal.

x 13,6 22 320 p. C’est pour ton bien
Racines de la violence dans l’éducation de l’enfant
T
Miller Alice B essai éducation, violence 2006 12/07/06 9782700703726 Aubier Pratique -parentalité 18,30 € 18.30 manquant sans date
AA AA

" L’opinion publique est loin d’avoir pris conscience que ce qui arrivait à l’enfant dans les premières années de sa vie se répercutait inévitablement sur l’ensemble de la société, et que la psychose, la drogue et la criminalité étaient des expressions codées des expériences de la petite enfance... Ma tâche est de sensibiliser cette opinion aux souffrances de la petite enfance, en m’efforçant d’atteindre chez le lecteur adulte l’enfant qu’il a été."

Ce livre intelligent et chaleureux dénonce les méfaits de l’éducation traditionnelle - qui a pour but de briser la volonté de l’enfant pour en faire un être docile et obéissant -, et montre comment, fatalement, les enfants battus battront à leur tour, les menacés menaceront, les humiliés humilieront ; comment, surtout, à l’origine de la pire violence, celle que l’on s’inflige à soi-même ou celle que l’on fait subir à autrui, on trouve toujours le meurtre de l’âme enfantine.

Cette " pédagogie noire ", selon l’expression de l’auteur, est illustrée par des textes du XVIII-XIXe siècle, stupéfiants ou tragiques, reflétant les méthodes selon lesquelles ont été élevés nos parents et nos grands-parents, et par trois portraits d’enfances massacrées : celle de Christine F., droguée, prostituée, d’un jeune infanticide allemand - et d’Adolf Hitler, que l’on découvrira ici sous un jour tout à fait inattendu.

Un livre à mettre d’urgence entre toutes les mains.

x 11 18 379 p. C’est pour ton bien T Miller Alice B enquête éducation, violence, EnviesEnjeux mallette 0 2015 11/03/15 9782081347328 Flammarion »» Pratique -parentalité 9,00 € 9.00 sur commande ?
AA AA

" L’opinion publique est loin d’avoir pris conscience que ce qui arrivait à l’enfant dans les premières années de sa vie se répercutait inévitablement sur l’ensemble de la société, et que la psychose, la drogue et la criminalité étaient des expressions codées des expériences de la petite enfance... Ma tâche est de sensibiliser cette opinion aux souffrances de la petite enfance, en m’efforçant d’atteindre chez le lecteur adulte l’enfant qu’il a été."

Ce livre intelligent et chaleureux dénonce les méfaits de l’éducation traditionnelle - qui a pour but de briser la volonté de l’enfant pour en faire un être docile et obéissant -, et montre comment, fatalement, les enfants battus battront à leur tour, les menacés menaceront, les humiliés humilieront ; comment, surtout, à l’origine de la pire violence, celle que l’on s’inflige à soi-même ou celle que l’on fait subir à autrui, on trouve toujours le meurtre de l’âme enfantine.

Cette " pédagogie noire ", selon l’expression de l’auteur, est illustrée par des textes du XVIII-XIXe siècle, stupéfiants ou tragiques, reflétant les méthodes selon lesquelles ont été élevés nos parents et nos grands-parents, et par trois portraits d’enfances massacrées : celle de Christine F., droguée, prostituée, d’un jeune infanticide allemand - et d’Adolf Hitler, que l’on découvrira ici sous un jour tout à fait inattendu.

Un livre à mettre d’urgence entre toutes les mains.

x 21 27 32 p. Ce type est un vautour T Heitz Bruno B, Sara jeunesse famille, violence 2009 04/02/09 9782203011762 Casterman BD -roman graphique 13,95 € 13.95 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Un chien raconte comment un homme au charme irrésistible fait son entrée dans la vie de sa maîtresse et de sa fille. Le chien flaire que sous les apparences cet homme est mauvais. Pourtant la mère tombe sous le charme. Or la menace s’installe peu à peu, et l’intrus va même s’en prendre à l’enfant...
x 13 20 137 p. Collège brutal T Goyet Mara B essai école, violence 2012 08/09/12 9782081286696 Flammarion »» Café Voltaire Politique et société -école 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA
Réflexions sur le métier d’enseignant au collège. Professeure dans le secondaire, l’auteure met en lumière les aspects négatifs et positifs de l’enseignement contemporain, sur un ton indépendant et observateur.
x 11 18 144 p. Une critique anarchiste de la justification de la violence T Désobéissances libertaires  B essai anarchisme, violence 2019 09/10/19 9782351041345 Atelier de création libertaire (ACL) Politique et société 8,00 € 8 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Si nous reconnaissons le caractère dominateur et réactionnaire de la violence de l’État, il est alors tout à fait logique d’étendre cette critique à la violence en général. Même s’il y a une différence entre la violence de l’oppresseur et la violence des opprimé·e·s, malgré tout, la violence est en soi un phénomène qui possède sa propre dynamique autoritaire et anti-émancipatrice, quand bien même elle se manifeste comme une contre-violence des opprimé·e·s. C’est pourquoi la critique radicale de la violence est toujours en même temps aussi une critique radicale de la domination et elle est par là ainsi une partie intégrante, absolument nécessaire, de la théorie et de la pratique anarchistes.
x 13,5 22 237 p. Le déchaînement du monde
Logique nouvelle de la violence
T
Cusset François B essai violence 2018 22/03/18 9782707198150 la Découverte Cahiers libres Politique et société 20,00 € 20.00 actuellement indisponible
AA AA

Le monde est déchaîné. La violence n’y a pas reculé, comme le pensent certains. Elle a changé de formes, et de logique, moins visible, plus constante : on est passé de l’esclavage au burn-out, des déportations à l’errance chronique, du tabassage entre collégiens à leur humiliation sur les réseaux sociaux, du pillage des colonies aux lois expropriant les plus pauvres... L’oppression sexuelle et la destruction écologique, elles, se sont aggravées.

Plutôt qu’enrayée, la violence a été prohibée, d’un côté, pour " pacifier " policièrement les sociétés, et systématisée de l’autre, à même nos subjectivités et nos institutions : par la logique comptable, sa dynamique sacrificielle, par la guerre normalisée, la rivalité générale et, de plus en plus, les nouvelles images. Si bien qu’on est à la fois hypersensibles à la violence interpersonnelle et indifférents à la violence de masse.

Dans le désastre néolibéral, le mensonge de l’abondance et la stimulation de nos forces de vie ont fait de nous des sauvages d’un genre neuf, frustrés et à cran, et non les citoyens affables que la " civilisation " voulait former. Pour sortir de ce circuit infernal, et de l’impuissance collective, de nouvelles luttes d’émancipation, encore minoritaires, détournent ces flux mortifères d’énergie sociale.

Mais d’autres les convertissent en haines identitaires et en replis patriotes. Qui l’emportera ? De quel côté échappera toute la violence rentrée du monde ?

x 8,5 12 160 p. Le décodeur des violences éducatives ordinaires T Quelen Céline B violence avril 2021 22/04/21 9782412067147 First Le Petit Livre Pratique -parentalité 2,99 € 2.99 présent à Plume(s)
AA AA

Le petit livre pour décoder les violences éducatives ordinaires, toutes les clés pour mieux les identifier, prévenir et protéger. Avec ce petit livre, apprenez à reconnaître les VEO, les violences éducatives ordinaires (psychologiques, verbales ou physiques). Quelles sont-elles et d’où viennent-elles ? A découvrir sous deux aspects : Une définition théorique et historique de ces violences, devenues enjeux de société et de santé publique, un reflet de la progression du droit des enfants.

Une aide aux parents pour poser les bases d’une éducation respectueuse et bienveillante. Comment lutter contre des usages établis et avancer dans une parentalité apaisée en faisant la paix avec son histoire personnelle ?

x 13,5 21,5 359 p. Le déni de la violence monothéiste T Castel Jean-Pierre B essai religion, violence 2010 07/09/10 9782296128255 L’Harmattan Questions Contemporaines Politique et société -laïcité 30,00 € 30.00 sur commande ?
AA AA
Le monothéisme biblique n’a pas seulement projeté son dieu hors du cosmos, il ne lui a pas seulement donné les traits d’une personne douée de parole ; il en a aussi fait un dieu jaloux, qui stigmatise les autres dieux comme des idoles à abattre, et qui impose une nouvelle notion, inconnue jusqu’alors : la vérité révélée, unique et universelle. De la prétention à détenir une telle vérité, " inventée " par Moïse, puis conservée par Jésus et par Mahomet, a émergé une nouvelle forme de violence, d’abord exclusive et défensive dans le judaïsme biblique, où elle était motivée par l’obsession de la pureté, puis inclusive et offensive dans le christianisme et dans l’islam, où elle est mue par le prosélytisme et le dogmatisme. Croyants ou non, la plupart des Occidentaux considèrent le monothéisme comme un aboutissement de l’esprit humain, jusqu’à occulter notre héritage gréco-romain, voire jusqu’à attribuer à la tradition judéo-chrétienne l’origine du développement scientifique moderne. Ils exonèrent en revanche le monothéisme de toute responsabilité quant aux violences commises pourtant en son nom, tant dans le texte biblique lui-même que dans la réalité de l’histoire depuis deux mille ans : soit ils dénient la réalité des massacres et des bûchers, soit ils en reportent la faute sur Constantin, sur Descartes, ou sur la violence humaine en général. Croisant l’anthropologie et l’histoire des faits, des idées, des religions et des sciences, cet essai s’interroge sur les résistances de l’humanité à dépasser ses mythes, et sur les conditions d’une transition de la vérité unique à la tolérance.
x 12 21 128 p. Derrière les barreaux T Godard Philippe B essai jeunesse, justice, société, violence, droit, prison 2006 31/08/06 9782748504972 Syros J’accuse Politique et société -répression 7,70 € 7.70 3,80 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Pour certains jeunes, aujourd’hui, la prison est perçue comme un « rite de passage ». Un séjour en prison serait une condition pour devenir « quelqu’un ». Les témoignages et le dossier permettront une véritable réflexion visant à démonter cette idée.En effet, la prison, enjeu majeur pour notre société, sera ici envisagée sous un angle inconnu des jeunes et souvent aussi des adultes : les prisonniers. Ils s’adresseront aux lecteurs, et évoqueront plus leur vie intérieure, leur « mental », que les aspects mieux connus comme la promiscuité ou la mauvaise nourriture.
x 13,5 21,5 221 p. Divine violence
Approche exégétique et anthropologique
T
Causse Jean-Daniel B, Cuvillier Elian B, Wénin André B essai religion, violence 2011 24/02/11 9782204093163 Cerf Lire la Bible Politique et société -philosophie 19,00 € 19.00 sur commande ?
AA AA

Lorsqu’il s’agit d’interpréter les textes bibliques, l’exégète a tout intérêt à dialoguer avec les sciences humaines, en particulier la psychanalyse qui pense l’être humain comme être de parole, façonné par une précédence du langage.

En échange, la réflexion sur ce que signifie être humain a tout à gagner à interroger avec le plus grand sérieux les Ecritures juives et chrétiennes. Celles-ci, en effet, ont une façon spécifique d’assumer la complexité du réel humain et d’indiquer des possibilités nouvelles de se construire et de vivre dans le monde. Anthropologiquement, comment se nouent violence humaine et violence divine ? Les trois auteurs montrent comment, dans les textes de la Bible, les références à "Dieu" peuvent produire de la violence et comment ces mêmes textes formulent une critique ou opèrent une conversion de la violence divine.

La guerre, le meurtre, le châtiment, la colère, le sacrifice, la croix, mais aussi l’amour ou la jalousie, sont autant de motifs que cet ouvrage éclaire d’une manière originale.

x 16,5 22 174 p. Enfances
Le chien gardien d’étoiles Tome 2
T
Murakami Takashi B BD, manga abandon, violence, chien 2014 08/01/14 9782848656670 Sarbacane BD 17,90 € 17.90 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Dans ce tome 2, on se retrouve dans la vie d’avant, quand Happy, encore chiot, attendait un nouveau maître.

On y retrouve aussi le jeune garçon qui, dans le tome précédent, avait volé le portefeuille à « Papa », le maître de Happy. On y découvre sa vie d’avant, celle de son enfance – plus que difficile – durant laquelle il fut terriblement négligé par sa mère, dont le seul projet de vie était de passer d’amant en amant… une enfance bafouée, famélique, maltraitée… Il finit par s’enfuir et croit reconnaître Happy dans un parc…

On y retrouve les thèmes chers à Takashi Murakami : l’abandon, l’enfance maltraitée, la violence des sociétés contemporaines, une certaine philosophie de l’acceptation, et… l’amour des chiens !

x 15 21 160 p. Féminicide T Schembri Pascal B nouvelles violence, femmes 2014 15/09/14 9782954434117
ALS001
Dina Politique et société -femmes 13,50 € 13.50 épuisé
AA AA
Le féminicide est un phénomène mondial. Il représente la violence physique, psychologique, économique et sociale qui menace la vie, la santé et les droits de milliards de femmes.
Après avoir étudié à fond dans son premier ouvrage, Pourquoi les hommes frappent les femmes, les raisons qui poussent les hommes à maltraiter les êtres qui leur sont chers, et en particulier les femmes, il affronte une nouvelle fois les bleus et les coups infligés au beau sexe, peut-être poussé par un désir de revanche. Cette fois-ci, ce n’est pas par hasard si les personnages qu’il choisit de représenter sont des femmes, presque toutes des épouses, qui ont opposé aux maltraitances physiques et psychologiques une rébellion de forme différente. Plus ou moins heureux, leurs efforts s’affranchissent de la brutalité, ce n’est pas du tout une libération révolutionnaire.
Parfois reporter, d’autres fois narrateur, ne manquant jamais de présenter ses propres réflexions à la première per-sonne, Pascal Schembri donne une fresque teintée de rose puisque la fin douce-amère de chaque récit voit le sort de ses héroïnes s’améliorer.
x 12 18 329 p. La femme qui se cognait dans les portes T Doyle Rody roman violence 2008 30/09/08 9782221111383 Robert Laffont Littérature -poches 9,00 € 9.00 présent à Plume(s)
AA AA

Après le succès de sa trilogie de Barrytown et le triomphe de Paddy Clarke Ha Ha Ha, Roddy Doyle réussit un nouveau tour de force avec ce roman où il trouve - lui, un homme - le ton juste pour dire "Moi, Paula, trente-neuf ans, femme battue".

C’est avec un mélange d’humour - irlandais bien sûr - et de cruauté qu’il prend la voix de cette Paula Spencer, une Dublinoise dont la vie conjugale a été ponctuée de raclées, de dents et de côtes brisées, alcoolique au surplus et par voie de conséquence. Mais qui reste digne et garde la force de prétendre, à l’hôpital, après chaque dérouillée, qu’elle s’est "cognée dans la porte", un grand livre.

x 14 21 159 p. La fessée
questions sur la violence éducative
T
Maurel Olivier B éducation, être parent, violence, EnviesEnjeux mallette 1 groupes, EnviesEnjeux mallette 0 2015 21/01/15 9782842214012 Plage Pratique -parentalité 12,50 € 12.50 épuisé
AA AA
Éduquer sans frapper, c’est possible ! Aujourd’hui, il n’est plus permis de frapper les femmes ou les détenus. Seuls les enfants ne sont pas encore protégés par la loi. Et pourtant, les gifles et les fessées ne sont pas indispensables, elles ne rendent pas les enfants plus obéissants, elles n’améliorent pas les apprentissages. Il est possible d’éduquer sans frapper, de poser des limites à ses enfants, avec respect et amour.
x 20 30 123 p. Le grand livre contre toutes les violences T Collectif jeunesse violence 2003 19/11/03 9782912084668 Rue du Monde grands livres Jeunesse -regards sur le monde 22,90 € 22.90 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

De la violence que l’on a en soi, pas toujours facile à maîtriser, aux grandes violences faites aux humains sur la planète, ce livre aborde tous les sujets.

Avec des pistes concrètes pour essayer de résoudre les problèmes et des idées neuves pour mieux vivre ensemble. Tout en nous parlant de non-violence, il nous dit l’espoir d’un monde de paix.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |