surveillance - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 13 documents sur le thème : surveillance



13 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11,5 19 132 p. Filmer, ficher, enfermer
Vers une société de surveillance
T
essai répression, surveillance 2011 19/01/11 9782849502884 Syllepse Notes de la Fondation Copernic Politique et société -répression 7,50 € 7.50 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Souriez, vous êtes filmés. École, rues, administrations, l’espace public est dévoré par la tentation sécuritaire.

Une société de surveillance prend forme en France, loi après loi.

L’école, la justice, la psychiatrie, la prison, et bien sûr la police sont maintenant dévorées par la tentation sécuritaire. Les rues, les magasins, les espaces publics, les administrations aussi, presque partout, sont sous l’œil des caméras. Souriez, vous êtes filmés ! Fichiers, relevés d’ADN, vidéosurveillances, bracelets électroniques et scanners corporels se multiplient. Mais ce n’est pas l’insécurité qui, de la sorte, diminue.

À l’inverse, celle- ci devient à la fois " problème public " affiché partout et dispositif publicitaire qui valorise les gesticulations gouvernementales. La Fondation Copernic expose ici ce qui demeure discret, dissimulé, insensible, invisible et qui pourtant nous guette et nous surveille.

x 13,5 19 53 mn Pistés par nos gènes T Borrel Philippe et Charles Gilbert doc surveillance, liberté 2007 30/11/06 3760182080074 Andana films Divers -DVD 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

“Si vous pensez que ça va exploser à minuit, il est minuit moins cinq.”

Pourquoi des biologistes de l’université de Pennsylvanie s’intéressent-ils à des Auvergnats amateurs de généalogie ?

Pourquoi leur ont-ils prélevé des échantillons de sang et les ont-ils photographiés sous toutes les coutures ?

Pourquoi réintroduisent-ils dans leurs études la notion de race, officiellement abandonnée depuis des décennies ?

Pourquoi les services de police, les compagnies d’assurance et les cabinets de recrutement se passionnent-ils pour ces recherches ?

Des tests génétiques permettraient-ils de dresser le portrait-robot d’un individu à partir d’un simple échantillon de sang ou de salive ?

La génétique serait-elle l’ultime outil de surveillance ?

Nos libertés sont-elles menacées ?

x 10,5 16 64 p. Désobéir à Big Brother T Désobéissants Les essai désobéissance civique, surveillance 2011 09/06/11 9782916952536 Passager clandestin Désobéir Politique et société -non-violence et désobéissance 5,00 € 5.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les progrès de la technologie aidant, pouvoirs publics et industriels mettent en place depuis plusieurs années une nouvelle société de surveillance.

Le concept de " lutte anti-terroriste ", contre un nouvel " ennemi intérieur " à la fois " clandestin " et " omniprésent " autorise toutes les dérogations aux droits et aux principes fondateurs de la République. A travers la biométrie, les prélèvements ADN, les logiciels espions, les caméras de surveillance, les puces RFID, les GPS et même les téléphones portables ou les pass Navigo, les technologies de pointe entraînent une sophistication croissante des outils du contrôle policier et de la communication marchande.

On est d’autant plus fondé à en redouter les atteintes potentielles contre les libertés que la question de leurs effets sur le lien social et de leur " efficacité " ne fait l’objet d’aucun débat public véritable. Ce livre recense les formes de désobéissance passées et présentes qui tentent de mettre en question et de résister à cette emprise du " tout sécuritaire ".

Enfin, fidèle à l’esprit de la collection, ce livre expose des moyens d’actions individuels et collectifs, à mettre en oeuvre aussi bien dans le réel — chez soi, au travail, dans l’espace public — que sur Internet.

Souriez, vous êtes filmés !

x 13,5 22 280 p. Villes sous contrôle
La militarisation de l’espace urbain
T
Graham Stephen essai surveillance, ville 2012 24/05/12 9782707171276 la Découverte Cahiers libres Politique et société 22,00 € 22.00 présent à Plume(s)
AA AA

Checkpoints, drones. GPS, passeports biométriques, insectes cyborgs. puces RFID, détecteurs de cibles, essaims de nanocapteurs, soldats-robots. barrières Jersey, dirigeables de surveillance, bombes " incapacitantes " et arsenal " non létal "... Qu’ont en commun toutes ces " technologies " qui. pour certaines, semblent relever de la science-fiction et qui, pour d’autres. imprègnent déjà notre quotidien de citadins ? Concoctées dans les laboratoires de l’armée, elles sont les nouvelles armes de la guerre en cours, cette " guerre asymétrique " ou " permanente " qui transforme les armées occidentales en forces contre-insurrectionnelles high-tech et chacun d’entre nous en cible potentielle nécessitant d’être identifiée, pistée, surveillée, au nom de la prévention d’une menace indistincte.

Avec Israël comme laboratoire et la " guerre contre le terrorisme " comme terrain d’application mondial, cette nouvelle forme de conflit touche de manière très différenciée les habitants du monde riche et ceux des espaces post- et néocoloniaux. Elle se signale cependant par un trait commun à tous ces territoires : ses champs de bataille ne sont plus les plaines ou les déserts, mais les principales agglomérations urbaines mondiales.

Dans le sillage des travaux de Mike Davis, Naomi Klein ou Eyal Weizman, le livre de Stephen Graham nous donne les clés pour comprendre les logiques profondes de cet emballement militaro-sécuritaire globalisé.

x 10 14 36 p. Pour l’abolition de la carte d’identité
Suivi de Contre le recensement
T
Mouvement pour l’abolition de la carte d’identité pamphlet surveillance 2013 01/06/13 9791091772013 Le Monde à l’envers Politique et société -répression 3,00 € 3.00 présent à Plume(s)
AA AA

Savoir, c’est pouvoir. Gouverner c’est prévoir, donc dénombrer, mesurer, quantifier, répertorier, planifier. C’est à cette entreprise de connaissance rationalisée et donc de pouvoir que se livre l’administration.

Cet ouvrage réunit en un volume deux textes précédemment publiés aux mêmes éditions.

x 13,5 21,5 197 p. L’Empire de la surveillance T Ramonet Ignacio essai répression, surveillance 2015 05/11/15 9782718609294 Galilée Debats Politique et société -répression 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA

Les spectaculaires révélations du lanceur d’alerte Edward Snowden ont permis au plus grand nombre de découvrir que la protection de notre vie privée est désormais menacée par la surveillance de masse à laquelle nous soumettent les merveilleux outils (smartphones, tablettes, ordinateurs) qui devaient élargir notre espace de liberté... Pourtant, on mesure encore mal à quel point, et de quelle façon, nous sommes espionnés.

Et donc contrôlés. L’inimaginable révolution numérique dans laquelle Internet nous a fait entrer a totalement bouleversé le champ du renseignement et de la surveillance, devenue omniprésente et parfaitement immatérielle. Elle profite en premier lieux aux cinq entreprises privées qui dominent la Toile — Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft — et qui s’enrichissent de l’exploitation de nos données personnelles, qu’elles transfèrent par ailleurs en continu à la NSA, la plus secrète et la plus puissante des agences américaines de renseignement.

Mais d’autre part et simultanément, au prétexte de lutter notamment contre le terrorisme, des gouvernements — y compris parmi les plus démocratiques —, s’érigent en Big Brother, n’hésitant plus à enfreindre leurs propres lois pour mieux espionner leurs citoyens. Dans un texte fort documenté et nourri d’exemples, Ignacio Ramonez décrit l’alliance sans précédent — Etat, appareil militaire de sécurité, industries géantes du Web — qui a produit cet Empire de la surveillance qui défie les citoyens, restreint leurs droits civiques et met en péril une certaine conception de la démocratie.

A l’appui de ces thèses, l’auteur convoque deux grands témoins avec lesquels il s’entretient : Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, et Noam Chomsky, l’un des plus grands intellectuels de notre temps.

x 13,5 20,5 172 p. Surveillances T nouvelles surveillance 2016 11/05/16 9782371774568 Publie.net Politique et société -répression 16,00 € 16.00 présent à Plume(s)
AA AA

Fut un temps où la sauvegarde de nos vies (sauvegarde au sens informatique qu’on lui prête aujourd’hui) était l’apanage des artistes, et notamment des écrivains. Mais, à l’heure de la surveillance de masse, des réseaux sociaux et des algorithmes invasifs, si nos vies sont suivies en temps réel, serons-nous encore capables de les écrire ? Née dans un contexte sécuritaire particulier où, de New York à Paris, sous prétexte de lutter efficacement contre le terrorisme, l’état d’urgence est devenu la norme, cette question nous concerne tous.

Parce que la pratique de l’écriture se heurte tout particulièrement à ces enjeux, et dans le prolongement d’un symposium organisé en novembre 2014 dans le cadre du Festival du Film de Lisbonne sur le thème « Créateurs et surveillance », Céline Curiol et Philippe Aigrain ont invité dix écrivains contemporains à donner corps à cette question. D’Orwell à Amazon en passant par les drones espions, Noémi Lefebvre, Christian Garcin, Marie Cosnay, Céline Curiol, Claro, Carole Zalberg, Bertrand Leclair, Miracle Jones, Cécile Portier, Isabelle Garron, Catherine Dufour et Philippe Aigrain s’en remettent à la fiction et au langage pour nous ouvrir les yeux.

x 13 18 160 p. Emprisonner et surveiller
vers la normalisation du placement sous surveillance électronique ?
T
Ferri Tony enquête répression, surveillance 2016 08/07/16 9782749535456 Bréal Politique et société -répression 7,90 € 7.90 présent à Plume(s)
AA AA

A partir de l’analyse des deux grands régimes actuels de mise sous écrou, l’emprisonnement et le placement sous surveillance électronique, cet ouvrage propose de décrire la manière dont les pénalités contemporaines évoluent progressivement vers la mise en œuvre d’une banalisation de l’enfermement, et ce jusqu’en milieu libre.

L’auteur développe une approche comparative et critique permettant d’établir les ressemblances et les dissemblances qui existent entre ces deux formes carcérales conduisant, pour l’une, vers la prison, et, pour l’autre, vers le port du bracelet électronique pénal.

L’intérêt de ce livre réside dans le fait qu’il s’interroge sur les conditions d’émergence d’une société de l’hyper-surveillance.

x 13,5 20 192 p. Surveillance ://
Les libertés au défi du numériques
T
Nitot Tristan essai surveillance, numérique 2016 01/09/16 9782915825657 C&F Editions Blogollection Politique et société 19,00 € 19.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Tous nos pas dans le cyberespace sont suivis, enregistrés, analysés, et nos profils se monnayent en permanence. Comment en est-on arrivé là ? Les évolutions techniques ont permis à plus de quatre milliards d’internautes de communiquer, de rechercher de l’information ou de se distraire. Dans le même temps, la concentration des acteurs et les intérêts commerciaux ont développé une industrie mondiale des traces.

Les Etats se sont engouffrés dans cette logique et ont mis en oeuvre partout dans le monde des outils de surveillance de masse. Le livre de Tristan Nitot porte un regard lucide et analytique sur la situation de surveillance ; il nous offre également des moyens de reprendre le contrôle de notre vie numérique. Comprendre et agir sont les deux faces de cet ouvrage, qui le rendent indispensable à celles et ceux qui veulent défendre les libertés dans un monde numérique.

x 15,5 24 378 p. Mémoires vives T Snowden Edward mémoires surveillance septembre 2019 19/09/19 9782021441048 Seuil Documents (H.C) Politique et société 19,00 € 19.00 présent à Plume(s)
AA AA

En 2013, un jeune homme de 29 ans surprend le monde entier en quittant la communauté du renseignement et en révélant que le gouvernement des États-Unis poursuit le projet secret de collecter toutes nos conversations téléphoniques, nos textos et nos emails. Ils veulent établir un système de surveillance de masse sans précédent, capable de s’infiltrer dans la vie privée de chaque personne sur la planète.

Il révèle pour la première fois dans ce livre son histoire, comment il a participé à la mise en place de ce système et la crise de conscience qui l’a conduit à la révéler au public.

"Edward J Snowden a décidé à l’âge de 29 ans de sacrifier son avenir personnel pour le bien de son pays, déclare John Sargent, président de Macmillan USA. Il a témoigné ainsi d’un courage immense, et, qu’on le veuille ou non c’est une fabuleuse histoire américaine. Il n’y a aucun doute que le monde est plus sûr et respectueux grâce à ce qu’il a fait. C’est une immense fierté pour Macmillan de publier Permanent record." Porté par une passion sans faille pour la vérité et une inébranlable sincérité, Mémoires vives est un témoignage exceptionnel, appelé à devenir un classique de notre temps.

x 13 20,5 269 p. A la trace T Tesquet Olivier enquête surveillance, fichage, internet, numérique janvier 2020 09/01/20 9782850610196 Premier Parallèle Politique et société 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

A l’heure où la reconnaissance faciale investit nos visages, où les assistants vocaux intelligents s’invitent dans nos salons, où Instagram recompose nos rapports sociaux, est-il encore possible de se tenir à l’abri des regards ? Des caméras intelligentes du Xinjiang à nos profils Facebook, les dispositifs de surveillance s’éparpillent jusqu’à donner l’illusion de disparaître. Parce qu’ils sont partout, nous ne les voyons plus nulle part.

En agents consentants de notre propre enfermement, nous sommes invités à transformer chacune de nos expériences en signal que ces dispositifs pourront exploiter. Depuis dix ans, j’essaie de cartographier minutieusement les nouveaux territoires de la surveillance, que j’observe tout en y résidant. En décrivant sans les fantasmer les mécanismes de ces systèmes opaques, ce livre est un manuel à l’usage de ceux, trop nombreux, qui pensent n’avoir rien à cacher.

x 15 21 475 p. Affaires privées
Aux sources du capitalisme de surveillance
T
Masutti Christophe essai surveillance, numérique mars 2020 20/03/20 9782376620044 C&F Editions Politique et société 29,00 € 29 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Au quotidien, nos échanges numériques et nos comportements de consommateurs sont enregistrés, mesurés, calculés afin de construire des profils qui s’achètent et se vendent. Des débuts de la cybernétique aux big data, la surveillance a constitué un levier économique autant qu’idéologique.

Dans Affaires privées, Christophe Masutti retrace l’histoire technique et culturelle de soixante années de controverses, de discours, de réalisations ou d’échecs. Ce retour aux sources offre un éclairage passionnant sur le capitalisme de surveillance et sur le rôle joué par le marketing dans l’informatisation de la société.Il décrit la part prise par les révolutions informatiques et le marché des données dans les transformations sociales et politiques.

La surveillance est utilisée par les administrations à des fins de contrôle, et par les entreprises pour renforcer leurs capacités commerciales. Si les pratiques de renseignement des États ont souvent été dénoncées, la surveillance venue du monde des affaires n’a longtemps suscité qu’indifférence. Le business des données en a profité pour bousculer les cadres juridiques et réglementaires de la vie privée.

Comment développer une économie numérique qui respecterait la vie privée des individus ? Comment permettre à la vie privée d’échapper au pouvoir des affaires ? Christophe Masutti propose une réflexion historique et politique sur les conditions d’émancipation face à l’économie de la surveillance.

Sommaire

x 14 22 227 p. Vous êtes filmés !
Enquête sur le bluff de la vidéosurveillance
T
Mucchielli Laurent enquête surveillance 2018 07/03/18 9782200621230 Armand Colin Hors Collection Politique et société 17,90 € 17.90 présent à Plume(s)
AA AA

La vidéosurveillance a connu un succès fulgurant en France à partir de l’élection présidentielle de 2007, sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy et François Fillon. Cette technologie a été présentée comme une contribution majeure à la fois à la prévention et à la répression de la délinquance et du terrorisme. Mais cette promesse sécuritaire, activement entretenue par les industriels de la sécurité, relève-t-elle du mythe ou de la réalité ? A quoi sert vraiment la vidéosurveillance ? Après avoir enquêté dans trois villes françaises emblématiques, Laurent Mucchielli dresse un constat sans appel : la vidéosurveillance n’est pas et ne sera jamais un outil important de lutte contre la délinquance et encore moins contre le terrorisme.

Dissiper les écrans de fumée, percer à jour le "bluff technologique" des industries de sécurité, le gaspillage de l’argent public et la démagogie politique : tels sont les résultats de cet essai sans concession et profondément citoyen.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |