Palestine - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 308 documents sur le thème : Palestine


Les dernières arrivées à Plume(s) sur le thème Palestine


308 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11 18 251 p. Les Arabes dansent aussi T Kashua Sayed et Werchowski Katherine roman Palestine 2006 31/01/06 9782264038654 10/18 Littérature -poches 8,10 € 8.10 épuisé
AA AA

Comment être à la fois arabe et israélien ? Pour le narrateur, ce n’est pas une question théorique mais une réalité quotidienne et déchirante. Élevé en Galilée dans une famille de combattants de la cause palestinienne, il va découvrir à l’occasion de ses études à Jérusalem un monde nouveau, où on parle hébreu, où on écoute les Beatles, où on sort avec les filles. Un monde qui le fascine, auquel il voudrait s’intégrer, mais qui le rejette cruellement, lui, le petit Arabe avec ses cassettes de Fairouz. Avec un terrible sens du détail tragi-comique, Sayed Kashua raconte dans ce premier roman inspiré de sa propre expérience la vie de ces Arabes israéliens, pris entre deux cultures et désespérément à la recherche d’une identité.

« Un livre très drôle et très triste, dont le seul parti pris est celui d’une bouleversante sincérité. »
Lili Braniste, Lire

x 12,5 19 122 p. Au dernier soir sur cette terre T Darwich Mahmoud poésie Palestine 1999 31/03/99 9782742722099 Actes Sud Littérature -poésie 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA
"Jamais nos exils ne furent vains, jamais en vain nous n’y fûmes envoyés. Leurs morts s’éteindront sans contrition. Aux vivants de pleurer l’accalmie du vent, d’apprendre à ouvrir les fenêtres, de voir ce que le passé fait de leur présent et de pleurer doucement et doucement que l’adversaire n’entende ce qu’il y a en eux de poterie brisée. Martyrs vous aviez raison. La maison est plus belle que le chemin de la maison. En dépit de la trahison des fleurs. Mais les fenêtres ne s’ouvrent point sur le ciel du coeur et l’exil est l’exil. Ici et là-bas. Jamais en vain nous ne fûmes exilés et nos exils ne sont passés en vain. Et la terre Se transmet Comme la langue." (Extrait)
x 11 17,5 144 p. Le bien des absents T Sanbar Elias témoignage Palestine 2002 30/09/02 9782742739677 Actes Sud Babel Littérature -poches 6,60 € 6.60 sur commande ?
AA AA
Exilé de sa patrie palestinienne avant même d’y avoir vécu, Elias Sanbar ne cède pas aux illusions de la nostalgie. II donne plutôt à voir, dans un miroitement d’épisodes aux tonalités changeantes, l’immatérielle présence d’une Palestine ressentie "du dehors". Une maison à Haïfa qu’il faut fuir dans la peur – la même maison qui s’entrouvre, cinquante ans plus tard, désormais devenue "bien des absents"... Les dieux lares de l’expatrié seront tour à tour une armoire, des combattants défunts, des sympathisants et poètes essentiels, ou de très emblématiques Indiens du Far West. Dans ce kaléidoscope de choses vues, d’expériences presque indicibles et d’anecdotes douces-amères, jamais Elias Sanbar n’abandonne le sens de l’humour, ni le pays où naquit son peuple jeté aux quatre vents.
x 11,5 21,7 68 p. Comme des fleurs d’amandier ou plus loin (poèmes) T Darwich Mahmoud et Sanbar Elias poésie Palestine 2007 31/08/07 9782742770175 Actes Sud Littérature -poésie 18,30 € 18.30 actuellement indisponible
AA AA

Le dernier recueil du poète palestinien est composé, pour l’essentiel, de pièces courtes qui célèbrent sous une forme immédiatement accessible et pourtant savante les choses simples de la vie.


Traduit de l’ arabe (Palestine) par Elias SANBAR

x 15 20,5 144 p. Etat de siège T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2004 29/02/04 9782742748044 Actes Sud Littérature -poésie 24,30 € 24.30 manquant sans date
AA AA

En janvier 2002, reclus à Ramallah, Mahmoud Darwich a écrit ce poème, composé d’une centaine de fragments, en réaction à l’offensive de l’armée israélienne dans le territoire palestinien autonome. Poème immédiat, où chaque fragment capte un moment, une scène, une pensée fugitive, il ne marque pas moins le début d’une nouvelle étape dans l’itinéraire du poète.

Les images de Palestine d’Olivier Thébaud sont le fruit de six voyages en Cisjordanie et à Gaza durant les trois dernières années. Elles n’illustrent pas le poème, mais le prolongent d’un douloureux témoignage sur le paysage dévasté où il est né.

x 11,5 21,5 84 p. Le lit de l’étrangère T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2000 30/09/00 9782742729074 Actes Sud Littérature -poésie 12,30 € 12.30 sur commande ?
AA AA

C’est un amour qui va sur ses pieds de soie,

Heureux de son exil dans les rues.

Un amour petit et pauvre que mouille une pluie de passage

Et il déborde sur les passants :

Mes présents sont plus abondants que moi.

Mangez mon blé,

Buvez mon vin,

Car mon ciel repose sur mes épaules et ma terre vous appartient…

Après avoir publié en 1995 Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ?, où les éléments autobiographiques se voient transcendés par la biographie des lieux, Mahmoud Darwich donne ces poèmes d’amour qui disent "l’exil de la femme dans l’homme et de l’homme dans la femme". Entrant en résonance avec une vieille tradition orientale, à la fois sensuelle et courtoise, il renouvelle l’un des genres les plus subtils de la poésie arabe classique, le ghazal.

x 11,5 21,5 56 p. Murale T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2003 28/02/03 9782742742394 Actes Sud Littérature -poésie 10,20 € 10.20 sur commande ?
AA AA

Affrontant le mystère de la mort, Mahmoud Darwich évoque le dépérissement des êtres et leur désir d’éternité. Un chant fluide et poignant qui rappelle les hymnes éternels de l’Orient ancien.

Le titre renvoie d’emblée aux grandes fresques antiques et médiévales, celles où l’artiste-artisan figure en général les deux dualités fondamentales : vie/mort et mort/résurrection. Murale, par référence à une autre tradition culturelle, est aussi une mu‘allaqa (la "suspendue"), ode qui exprimait avant l’islam la vision du monde des Arabes du désert, et qui était accrochée, en signe de vénération, au mur du temple de La Mecque.

Affrontant donc le mystère de la mort, pour la deuxième fois (la première, en 1985, dans "C’est une chanson", in Au dernier soir sur cette terre), Mahmoud Darwich nous livre son poème le plus ambitieux sur le plan thématique, et sans doute le plus complexe du point de vue formel. Le dépérissement des êtres et leur désir d’éternité, la lutte corps à corps avec la mort y sont explorés sous trois angles : la relation du poète à la femme, au langage et à l’Histoire, dans un foisonnement d’images et de références religieuses (la Bible et le Coran), mythologiques (Anat, Gilgamesh, Osiris…), littéraires (la poésie préislamique, Ma‘arrî, René Char…), philosophiques, géographiques… Mais grâce à une exceptionnelle maîtrise de la prosodie arabe, Darwich parvient à fondre tous ces éléments en un chant fluide et poignant qui rappelle les hymnes éternels de l’Orient ancien.

x 11,5 21,7 120 p. Ne t’excuse pas T Darwich Mahmoud et Sanbar Elias poésie Palestine 2006 31/01/06 9782742759088 Actes Sud Littérature -poésie 18,50 € 18.5 présent à Plume(s)
AA AA

Ne t’excuse pas

Rien que la lumière.
Je n’ai arrêté mon cheval
que pour cueillir une rose rouge
dans le jardin d’une Cananéenne
qui a séduit mon cheval
et s’est retranchée dans la lumière :
“N’entre pas, ne sors pas…”
Je ne suis pas entré et je ne suis pas sorti.
Elle a dit : Me vois-tu ?
J’ai murmuré : Il me manque, pour le savoir,
l’écart
entre le voyageur et le chemin,
le chanteur et les chants…
Telle une lettre de l’alphabet,
Jéricho s’est assise dans son nom
et j’ai trébuché dans le mien
à la croisée des sens…
Je suis ce que je serai demain.
Je n’ai arrêté mon cheval
que pour cueillir une rose rouge
dans le jardin d’une Cananéenne
qui a séduit mon cheval
et je suis reparti en quête de mon lieu,
plus haut et plus loin,
encore plus haut, encore plus loin
que mon temps…


Traduit de l’ arabe (Palestine) par Elias SANBAR

x 11 17,6 192 p. La Palestine comme métaphore T Darwich Mahmoud témoignage Palestine 2002 31/08/02 9782742739455 Actes Sud Littérature -poches 7,70 € 7.70 sur commande ?
AA AA

Dans ces entretiens, Mahmoud Darwich revient sur ses années d’apprentissage et l’expérience de l’exil, livrant en même temps son “art poétique”, au croisement de la tradition classique et de la grande aventure de la modernité. De ses premiers poèmes, qui en ont fait le porte-parole de tout un peuple, jusqu’à ses derniers ouvrages, autrement complexes par leurs structures et leurs matériaux historiques ou mythiques, le récit de son itinéraire devient un témoignage d’une brûlante actualité sur les multiples facettes de l’identité palestinienne.


Traduit de l’arabe (Palestine) par Elias SANBAR

x 12 22 128 p. Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ? T Darwich Mahmoud poésie Palestine 1996 31/12/95 9782742706723 Actes Sud Littérature -poésie 12,40 € 12.40 sur commande ?
AA AA
C’est, comme toujours, au croisement de l’expérience individuelle la plus intime et de la mémoire collective que se situe ici Mahmoud Darwich. Dans une poésie qui prolonge les mythes du Proche-Orient ancien mais aussi les grandes odes de l’Arabie anté-islamique pour dire l’exil, le temps suspendu, et une identité irréductible, enracinée dans la langue arabe.
x 14 21 400 p. Mythes et réalité du conflit israélo-palestinien T Finkelstein Norman G. essai Palestine 2007 16/02/07 9782930402260 Aden Grande Bibliothèque d’Aden International -Moyen Orient 25,40 € 25.40 présent à Plume(s)
AA AA

Préface de Dominique Vidal
Traduit de l’américain par Patrick Gillard et Serge Deruette

Cet ouvrage capital sur la question israélo-palestinienne, tant dans sa dimension historique que politique, est aujourd’hui traduit en français.

Lors de sa parution originale en anglais (juin 2003), Le Monde Diplomatique écrivait : « Voici un livre à ne pas manquer. L’histoire du conflit israélo-arabe a donné lieu à une multitude d’ouvrages. Mais Image and Reality of the Israel-Palestine Conflict tranche sur l’essentiel de cette production. Par sa radicalité : Norman Finkelstein prend, sans concession, le contre-pied de l’interprétation dominante de plusieurs moments-clefs (1948, 1967, 1973). Par son caractère pointu : l’auteur passe au crible d’une méthodologie rigoureuse les thèses de certains chercheurs. Par son goût pour la polémique : il n’hésite pas à qualifier de tronquée une citation déformée, d’imaginaire un fait ou un chiffre inventé, bref à traquer comme telle toute manipulation, toute falsification. »

x 15,5 24 368 p. Par le feu et par le sang
Le combat clandestin pour l’indépendance d’Israël, 1936-1948
T
Enderlin Charles essai Palestine 2008 05/03/08 9782226180841 Albin Michel International -Moyen Orient 21,10 € 21.10 sur commande ?
AA AA

Voici le récit captivant du combat des Juifs de Palestine depuis la révolte arabe des années 1930 jusqu’à la fondation d’Israël.

Un combat qui fut aussi une guerre totale. Notamment à partir de 1944, lorsque les trois organisations paramilitaires juives (Haganah, Stern, Irgoun), après avoir fédéré leurs forces contre l’occupant anglais, lancent des commandos armés contre les postes de police et les bases militaires, détruisent l’Hôtel King David, multiplient les attentats en Palestine et à l’étranger. Les Britanniques ripostent par des exécutions et des déportations. En ce temps-là, les têtes de Menahem Begin, d’Yitzhak Shamir et de bien d’autres futurs responsables politiques de l’État sont mises à prix pour faits de terrorisme. Et après l’Indépendance, en mai 1948, ce sont eux que l’on retrouvera logiquement à la pointe du combat contre les forces arabes. Car c’est par le feu et par le sang qu’Israël a vu le jour.

Fondé sur une enquête auprès des derniers témoins de cette aventure, sur des sources souvent inaccessibles en français et sur de nombreux dossiers inédits, ce document éclaire d’un jour décisif un épisode crucial, et pourtant des plus mal connus, de l’histoire contemporaine.

x 15,5 22 160 p. Les banlieues, le Proche-Orient et nous T Shahid Leïla, Warschawski Michel et Vidal Dominique essai Palestine, société 2006 02/03/06 9782708238558 L’Atelier International -Moyen Orient 17,25 € 17.25 présent à Plume(s)
AA AA
Depuis trois ans, le Proche-Orient s’enfonce dans le drame. En France, les quartiers dits « sensibles » s’embrasent. Pendant ce temps, Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal dialoguent avec plus de 18 000 personnes au cours d’une « tournée des villes et des banlieues ». Leur but : dépassionner afin de mieux comprendre… et mieux agir sur la situation, là-bas comme ici, pour que l’emporte le taayoush – ce terme arabe qui exprime le « vivre ensemble ». De grandes assemblées en rencontres plus intimes, tout a été mis en débat : les sociétés palestinienne et israélienne, l’occupation militaire, les attentats-suicides, la résistance populaire, la solidarité des pacifistes israéliens et internationaux… Le dialogue a aussi porté sur ces inégalités qui rongent le modèle républicain français – une crise sociale doublée d’une crise postcoloniale, symbolisée par les discriminations qui, dans tous les domaines, frappent les enfants de l’immigration. C’est ce débat que Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal poursuivent ici. Pour contribuer à faire tomber tous les murs, réels comme symboliques, qui nous empêchent de sortir de nos tribus et de vivre ensemble.
x 16,5 24 256 p. Comment Israël expulsa les palestiniens
Les révélations des nouveaux historiens
T
Vidal Dominique et Boussois Sébastien histoire Palestine 2007 22/11/07 9782708239661 L’Atelier International -Moyen Orient 21,30 € 21.30 épuisé
AA AA

Il y a vingt ans, en 1987, paraissait "La Naissance du problème des réfugiés palestiniens", le premier livre de ce qu’on allait bientôt appeler la « nouvelle histoire » israélienne. Son auteur, Benny Morris, mais aussi Ilan Pappé, Avi Shlaïm, Tom Segev et d’autres ont, en quelques années, réécrit les conditions dans lesquelles l’État d’Israël a vu le jour, battant en brèche les mythes et les tabous chers à leurs prédécesseurs. Il est désormais impossible de nier la réalité de l’expulsion de quelque 800 000 Palestiniens dans les mois qui précèdent et suivent la création de l’État juif en mai 1948.

Que nous apprennent les travaux de ces chercheurs sur des événements fondateurs du conflit israélo-palestinien ? Quels débats ont-ils suscités parmi leurs pairs ? Quelle influence ont-ils exercée sur une société israélienne confrontée, entre deux Intifadas, aux accords de paix d’Oslo ? Autant de questions auxquelles répond ce livre de synthèse.

En portant à la connaissance d’un grand public les apports d’ouvrages dont la plupart n’ont pas été traduits en français, ce livre – complété par une enquête originale sur les polémiques actuelles autour de la « nouvelle histoire » en Israël – révèle l’importance du passé pour la résolution, au présent, d’un conflit vieux de soixante ans.

Préface d’Yehouda Lancry, ancien ambassadeur d’Israël en France et aux Nations Unies.

x 15,5 22 222 p. Le péché originel d’Israël T Gauche alternative histoire Palestine 2002 16/03/02 9782708236158 L’Atelier International -Moyen Orient 16,25 € 16.25 présent à Plume(s)
AA AA
Il y a cinquante ans, le 14 mai 1948, naissait l’Etat d’Israël. Mais l’autre Etat - arabe - prévu dans le plan de partage de la Palestine adopté, le 29 novembre 1947, par l’Assemblée générale des Nations Unies n’allait pas voir le jour. Après deux années d’hostilités judéo-palestiniennes, puis israélo-arabes, Israël, la Jordanie et l’Egypte se partageaient son territoire. Plusieurs centaines de milliers d’Arabes palestiniens prenaient le chemin de l’exil, entraînant le Proche-Orient dans une spirale de conflits dont il n’est pas toujours sorti... Pourquoi cet exode massif ? Les Palestiniens ont fui volontairement à l’appel des responsables arabes, assuraient les autorités israéliennes. Non, ils ont été expulsés, rétorquait-on du côté arabe. Avec l’ouverture des archives, le temps " des nouveaux historiens " est arrivé. Benny Morris, Avi Shlaïm, Ilan Pappé et encore d’autres chercheurs israéliens qui, à contre-courant, ont taillé en pièces la version traditionnelle et mis en lumière " ce péché originel d’Israël ". En Israël, cette révision radicale de l’histoire des origines est au cœur du débat sur le " post-sionisme ". En France, elle est presque inconnue : aucun des livres consacrés par ces chercheurs iconoclastes à la guerre de 1948-1949 n’a été traduit. C’est pourquoi, l’auteur, Dominique Vidal, a décidé d’en écrire une synthèse. Et, en guise de postface, joseph Algazy, journaliste au quotidien israélien Haaretz, a discuté avec les " nouveaux historiens " du bilan de leurs recherches, dix ans après. Cet ouvrage est un dossier historique capital, textes à l’appui mis enfin à la disposition du public francophone.
x 15 23 194 p. Les arabes d’Israël. Entre intégration et rupture T Bendelac Jacques essai Palestine 2008 31/01/08 9782746710726 Autrement Frontières International -Moyen Orient 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA
Soixante ans après la création de l’État juif, les Arabes d’Israël se trouvent encore dans une situation ambivalente. La société israélienne ne les a pas vraiment intégrés et eux-mêmes hésitent encore entre leur identité palestinienne et la citoyenneté israélienne. Portrait vivant et actuel des Arabes d’Israël, le livre est aussi une analyse de la situation des minorités religieuses et nationales dans un État à majorité juive. L’auteur s’attache à montrer comment les Arabes israéliens ont fait face aux grandes transformations de la société israélienne depuis sa création. Les différents chapitres de l’ouvrage s’articulent autour des différents aspects de la vie quotidienne des Arabes israéliens : la démographie, l’identité nationale, le vote communautaire, la société et la famille, l’économie et les modes de consommation, les villes, la culture, le cinéma et l’influence des médias. Les populations arabes d’Israël sont diverses et leur identité confuse. Certains utilisent la démocratie israélienne pour améliorer leurs droits civiques, d’autres préfèrent rester à l’écart de la vie politique. La communauté arabe d’Israël hésite encore entre la préservation de ses structures traditionnelles et une ouverture à la société moderne. L’économie du secteur arabe en Israël a connu de profondes transformations mais elle reste encore à la traîne de l’économie israélienne. La majorité des Arabes d’Israël vit dans des localités exclusivement arabes dont le développement est freiné par une politique officielle d’aménagement du territoire qui donne la priorité aux régions à majorité juive. La communauté arabe en Israël a développé sa vie culturelle propre, mais la culture arabe exprime encore le statut minoritaire des Arabes israéliens et leurs affinités avec le monde musulman. Le dernier chapitre propose une comparaison avec les pays arabes de la région et permet de mieux cerner les progrès accomplis par les Arabes israéliens. Tous les indicateurs humains, économiques, sociaux et culturels, démontrent que, si les écarts entre Juifs et Arabes d’Israël restent profonds, les Arabes d’Israël ont une confortable longueur d’avance sur les Arabes des pays voisins. Paradoxalement, les Arabes d’Israël constituent une minorité qui a connu un développement humain rapide, mais qui hésite encore entre son intégration à la société israélienne et la tentation palestinienne.
x 14 21 432 p. Les matins de Jénine T Abulhawa Susan roman Palestine 2008 06/03/08 9782283022849 Buchet-Chastel Littérature 23,35 € 23.35 épuisé
AA AA
Les Matins de Jénine est né du conflit politique le plus inextricable du siècle. En 1948, l’année de la naissance d’Israël, la famille d’Hassan et de Dalia, Palestiniens soudés à la terre de leurs ancêtres dans le village d’Ein Hod, vit au rythme des récoltes d’olives. Mais leur destin bascule le jour où Ismaïl, leur petit second, est enlevé par Moshe et Jolanta, un couple d’Israéliens en mal d’enfants. Rebaptisé David, Ismaïl est élevé dans l’ignorance de ses véritables origines et dans la haine des Arabes. Le restant de sa famille, dépossédé et chassé de ses terres, est dirigé vers les tentes fragiles et vulnérables des camps réfugiés. Quand et comment Ismaïl pourra-t-il retrouver les siens, son frère Youssef, nourri par la haine issue de l’injustice et de la misère, puis tenté par la folie du terrorisme ? Et sa sœur Amal, qui, établie aux États-Unis et vivant le " rêve américain ", reste toujours hantée par l’amour de parents trop tôt disparus et le regret d’avoir fui sa Palestine ?. Tiré de la longue page d’histoire des relations israélo-arabes, ce bouleversant roman sur trois générations d’une famille palestinienne éclaire d’une lumière re intimiste mais impitoyable deux peuples prisonniers d’une spirale infernale en attente d’aubes qui chantent.
x 15 23 759 p. Le mur de fer T Shlaim Avi et Demange Odile essai histoire, Palestine 2008 06/03/08 9782283022894 Buchet-Chastel International -Moyen Orient 29,40 € 29.40 14,70 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
La création de l’Etat d’Israël le 14 mai 1948 a été l’un des événements historiques majeurs du XXe siècle. Remontant aux origines du sionisme, Avi Shlaim retrace soixante années de face à face entre Israël et le monde arabe. Cette confrontation a été marquée par l’idée, lancée par Ze’ev Jabotinsky et partagée par presque tous les leaders israéliens, qu’il fallait dresser un "mur de fer" devant les Arabes pour éteindre en eux tout espoir d’empêcher l’État d’Israël de s’établir en Palestine. L’auteur dresse le portrait des principaux acteurs de cette histoire. Il met en évidence les multiples occasions manquées, du fait de l’imprégnation de la doctrine du "mur de fer" qui va rendre incapables les responsables israéliens de construire la paix - à l’exception notable de Rabin, lors du processus d’Oslo. Ce livre permet de comprendre l’un des conflits les plus âpres et les plus médiatisés de notre époque. Il amène le lecteur à une vision plus complexe et plus impartiale du passé, indispensable si l’on veut préserver un espoir de réconciliation future.
x 16 24 416 p. Yasmine T Amir Eli roman Palestine 2008 28/02/08 9782355800047 Buchet-Chastel Littérature 22,30 € 22.30 sur commande ?
AA AA
L’amour en temps de guerre... Éli Amir raconte l’histoire déchirante de Nouri, conseiller aux affaires arabes d’un ministre israélien, et de Yasmine, palestinienne chrétienne, de retour de ses études à Paris. Nouri tombe sous le charme de cette belle et intelligente jeune femme mais elle le repousse, lui, l’occupant. Ce qui doit arriver pourtant arrivera... Passion contrariée, acceptée, sublimée. Le grand amour. Mais il est impossible de concilier l’inconciliable tant cette terre pour deux peuples est imbibée de sang, de violence et de chagrin sans fin. Ce roman réaliste se déroule au lendemain de la guerre des Six Jours, en 1967. Il nous aide à comprendre le destin fatalement emmêlé des Israéliens et Palestiniens jusqu’à nos jours.
x 14 21 118 p. Israël, une société bousculée T Vidal Dominique essai Palestine, Israël 2007 02/05/07 9782849240335 Cygne International -Moyen Orient 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Le conflit israélo-palestinien bénéficie d’une couverture médiatique exceptionnelle. Mais, curieusement, la radiotélévision comme la presse écrite ignorent le plus souvent les sociétés en présence. Même celle d’Israël, qui constitue pourtant, comme tous les groupes humains, un ensemble complexe, marqué qui plus est par soixante ans d’état de guerre permanent. Issus pour l’essentiel de vagues d’immigrations successives, les Israéliens forment une mosaïque en perpétuelle évolution. Autrefois unie par le sionisme, l’égalitarisme et la confrontation avec le monde arabe, elle est désormais traversée de fortes tensions. Arabes et juifs, ashkénazes et séfarades, religieux et laïcs, Russes et Falashas... Des accords d’Oslo à la mondialisation de l’économie, des révélations des nouveaux historiens à la crise morale aiguë des dernières années, bien des facteurs expliquent cette décomposition. Voilà près de trente ans que Dominique Vidal parcourt régulièrement le pays. Il en a notamment ramené des reportages enracinés dans la réalité sociale et humaine, qui en analysent les différentes facettes. Pour lui, l’enquête de terrain a l’immense mérite de « tuer les préjugés et les clichés ». Avec une certitude : la paix passe aussi par la « normalisation » de la société israélienne, comme de son homologue palestinienne. Et réciproquement.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |