mondialisation - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 26 documents sur le thème : mondialisation



26 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 16,5 22 128 p. En travers de la gorge T Titom dessins mondialisation 2003 16/09/03 9782960027365 Aden Rosta BD -humour 10,20 € 10.20 présent à Plume(s)
AA AA

Dessins et textes politiques

Titom est un écorché, une conscience, une petite lumière dans les ténèbres du chacun-pour-soi. Parfois jusqu’à nous empêcher de profiter pleinement du confort matériel et moral que nous offre notre civilisation d’abondance et de divertissement. Le faire taire est quasiment impossible mais vous pouvez toujours refermer ce livre si ses critiques vous empêchent de savourer votre Big Mac.

Titom anime la section « dessins de presse » d’ATTAC-Bruxelles, ses personnages sont les héros de toutes les affiches contre la guerre, contre la mondialisation, qui égayent les murs de nos villes en ces temps où la révolte reprend du poil de la bête.

x 12 18 248 p. Un autre monde en marche ! T Gauche alternative essai mondialisation 2007 30/11/06 9782846261418 Au Diable Vauvert Pamphlet Politique et société 10,00 € 10.00 5,00 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

"Nous voulons être les porte-voix des sans-voix, de ces millions de citoyennes et de citoyens qui souffrent de la précarisation sociale et des discriminations.

Nous voulons dire qu’une alternative est possible à celles et ceux qui ne croient plus à la gauche traditionnelle, qui se sont insurgés en votant massivement "non" au projet de Traité constitutionnel européen, en se révoltant dans les quartiers populaires, en rejetant le CPE. Notre projet est le fruit d’une expérience et d’une réflexion menées par les militants et les acteurs du changement social.

Il résulte d’un travail collectif sans équivalent qui a rassemblé toutes les composantes de la gauche antilibérale. Nous voulons que les citoyennes et les citoyens soient démocratiquement appelés à conduire et à contrôler la transformation sociale. Notre programme est un outil à la disposition des électrices et des électeurs pour qu’ils se réapproprient l’exercice du pouvoir." (José Bové) "La politique doit s’attaquer à la racine du système qui sécrète les inégalités, les souffrances et les destructions.

Il faut donc mettre en œuvre l’insurrection citoyenne de tous ceux sans qui la société serait devenue une jungle et modifier la donne à gauche. " (Jacques Perreux)

x 16 24 134 p. Les citoyens peuvent-ils changer l’économie T Collectif essai mondialisation, économie sociale et solidaire 2004 01/09/04 9782843770661 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -alternatives 8,20 € 8.20 présent à Plume(s)
AA AA
Au-delà de l’enthousiasme qui résulte chez les promoteurs d’une économie nouvelle (reposant sur le commerce équitable, la finance solidaire etc.), et des jugements sévères qu’ils adressent à l’économie conventionnelle, y a-t-il une place pour un débat équilibré et responsable sur les performances des formes économiques « différentes », et les conditions de leur changement d’échelle ? Pour la première fois en France, des professionnels et militants de l’économie citoyenne échangent dans ce dossier avec des économistes qui n’étaient pas forcément acquis à leurs thèses.
x 11 18 384 p. Les nouveaux maîtres du monde
et ceux qui leur résistent
T
Ziegler Jean essai mondialisation 2002 01/11/02 9782020914307 Seuil International 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA

Aujourd’hui dans le monde, tous les jours, 100 000 personnes meurent de faim ou de ses suites immédiates, victimes d’un impératif et d’un seul, imposé par les maîtres du monde : le profit sans borne.

Au cœur du marché globalisé, le prédateur. Banquiers, hauts responsables de sociétés transnationales, opérateurs du commerce mondial accumulent l’argent, détruisent l’État, dévastent la nature et les êtres humains. Ce livre révèle leur visage, analyse leur discours, dénonce leurs méthodes, et les mercenaires qui les servent, au sein de l’OMC, de la Banque mondiale et du FMI, et démonte l’idéologie qui les inspire, jetant une lumière crue sur le rôle joué par l’empire américain.

Face à ces nouveaux maîtres, la résistance s’organise. C’est la nouvelle société civile planétaire dont Jean Ziegler montre ici la richesse, la diversité et la détermination.

Rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, Jean Ziegler a notamment publié L’Empire de la honte, La Suisse lave plus blanc, Les Vivants et la Mort, Les Seigneurs du crime, La Suisse, l’or et les morts, Le Bonheur d’être suisse, Main basse sur l’Afrique.

x 21 20,5 57 p. Quelle mondialisation ? Par qui ? Pour qui ?
n°126
mondialisation 2003 31/03/03 Alternatives non-violentes Politique et société -non-violence et désobéissance 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
x 15 21 256 p. Le chardon rouge T Givelet Louis roman mondialisation, régional 2008 04/08/08 9782909788784
CDR
GabriAndre »» Par chez nous -littérature 16,00 € 16.00 épuisé
AA AA
Vincent, jeune agriculteur, est amoureux de Julietta, actrice désœuvrée. Louis Givelet met en scène des cévenols pris entre la logique ancestrale et les exigences de la mondialisation.
x 11 18 377 p. La frontière T Bard Patrick polar mondialisation 2008 06/09/08 9782020604383 Seuil Points Thriller Littérature -polars 7,70 € 7.70 sur commande ?
AA AA

À Ciudad Juârez, les grandes firmes mondiales profitent d’une main d’œuvre docile et bon marché pour faire pousser leurs filiales comme des champignons et avec elles la misère, la prostitution, la violence et même la mort.

Des cadavres de jeunes ouvrières ont été trouvés aux abords de la ville, épouvantablement mutilés, éviscérés, décapités. Est-ce l’œuvre d’un psychopathe ? La machination d’une secte satanique ? Ou un règlement de compte entre narcotrafiquants ? Envoyé par son journal pour une enquête de quelques jours, Toni Zambudio, en débarquant dans la ville où même le diable aurait peur de vivre, ignore qu’il vient de tirer le fil d’un écheveau sanglant qui le conduira sur la piste d’un ennemi plus terrifiant encore et dont le pouvoir est à la mesure de ce qui se joue du côté mexicain de la frontera.

x 11,5 17 148 p. Mourir pour MacDo en Irak T Collectif essai mondialisation, Irak 2008 01/10/08 9782960027372 Aden International -Asie 11,20 € 11.20 présent à Plume(s)
AA AA

Il y a quelques semaines, le personnel du Pentagone a visionné La Bataille d’Alger, un classique anticolonialiste. Aveu idéologique que la campagne irakienne est du même ordre que la guerre d’Algérie ou que celle du Vietnam. Au même moment, on apprenait, lors d’un congrès d’investisseurs, que McDo pourrait commencer à vendre des Big Mac et des frites en Irak dans les prochains mois.

Si cette nouvelle vous enchante, ne lisez pas ce livre.

Face à cette recolonisation, le mouvement pacifiste doit se poser la question de la résistance à la Pax Americana. Que voir dans cette guerre d’un type nouveau et dans les récents actes de résistance contre l’occupant ? Et surtout, que faire ?

Dans cet ouvrage collectif, les auteurs retracent l’histoire de cette guerre coloniale, de la reconstruction indécente, et mettent en évidence les tentatives de résistance à l’occupation. En court-circuitant les évidences hasardeuses des grands médias.

Avec des contributions de Naomi Klein, Tariq Ali, Pietro Ingrao, Jean Bricmont Herbert Docena, Geoffrey Geuens, Henri Houben et le collectif d’Attac Bruxelles

Le sommaire du livre :

Partie 1 : L’essence d’un conflit
Préface, Henri Houben
L’essence d’un conflit, Attac Bruxelles

Partie 2 : L’indécence de la reconstruction
The White House corp., Geoffrey Geuens
Reconstruire l’Irak, Naomi Klein
Halliburton Go Home !, Naomi Klein
Mourir pour McDo en Irak, Herbert Docena

Partie 3 : La résistance
Introduction, Gilles Martin
La guerre suspendue, Pietro Ingrao et Luciana Castellina
La guerre, la résistance, la paix, Pietro Ingrao et Fosco Giannini
La résistance comme première étape vers l’indépendance de l’Irak, Tariq Ali
L’espoir change-t-il de camp ?, Jean Bricmont

x 14 21,5 304 p. Dictionnaire critique de la globalisation
les mots du pouvoir, le pouvoir des mots
T
Gélinas Jacques dictionnaire, essai mondialisation 2008 10/04/08 9782923165387 Écosociété Politique et société 21,00 € 21.00 présent à Plume(s)
AA AA
En écrivant cet ouvrage, l’auteur a voulu dessiner l’architecture du système économique dans lequel nous vivons. Il identifie des termes et événements clefs qui ont façonné un système où la sphère économique et marchande supplante la sphère politique, au moyen d’outils redoutables : Des mots qui font partis d’un discours largement médiatisé et banalisé qui colonisent nos esprits et brouillent notre compréhension du monde si nous ne questionnons pas leurs véritables sens. Broché —
x 9 20 128 p. La mondialisation
100 questions-réponses sur Seattle, Bové, Millau...
T
Pouradier Gérard essai mondialisation 2001 21/04/01 9782842210731
LP123
Plage Politique et société -économie 7,32 € 7.32 3,60 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

OGM, brevetabilité du vivant, méga-fusions, accroissement des inégalités, délocalisations, esclavage industriel... la mondialisation s’immisce dans notre quotidien.

- Que reproche-t-on à l’OMC ?
- Quels sont les enjeux de la mondialisation ?
- D’où vient la force de Wall Street ?
- Qui sont les anti-mondialistes ?
- Les contres-sommets ont-ils un avenir ?
- ...

Sommaire
Mais, au juste, qu’est ce que la mondialisation ?
OMC, CNUCED, PNUD, OCDE... organismes internationaux et mondialisation
Quels sont les grands enjeux de la mondialisation ?
G7, Davos, Porto Alegre... un bref survol des sommets internationaux
La mondialisation : version optimiste
La mondialisation : version pessimiste
Ces multinationales qui font la mondialisation
Qui sont les opposants à la mondialisation ?
Comment influencer la mondialisation ?
ANNEXE : Comprendre les Institutions Financières Internationales

Gérard Pouradier, journaliste et grand reporter, a déjà mené des enquêtes retentissantes sur le Crédit Lyonnais, sur la Lyonnaise et la Générale (devenue Vivendi) " Comme un poi$on ", sur l’alimentation dénaturée " Des poubelles dans nos assiettes ", " La bouffe d’égout "...


- Format :

x 13,5 19 63 mn Le bien commun - l’assaut final T Poliquin Carole doc agriculture, libéralisme, mondialisation, santé, sciences 2002 30/11/01 Isca productions »» Divers -DVD 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

L’eau, la santé, les gènes humains et végétaux, les connaissances anciennes et nouvelles, plus rien aujourd’hui ne semble pouvoir échapper au destin de marchandise. Face à la voracité des marchands, qu’adviendra-t-il de la notion de bien commun qui est à la base de toute vie en société ? Le marché peut-il être le garant du bien commun ?

Différentes histoires, tournées au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en France, au Brésil, en Inde, et racontées à la manière de la Genèse, témoignent des conséquences de la soumission du monde aux intérêts privés.

63 mn

Grand prix du FICA (Festival international du film sur l’environnement), Brésil, 2003
Grand prix de Cine-Eco (Festival international du film sur l’environnement de Serra da Estrela (Portugal) 2003

x 13,5 19 57 mn Le Profit et rien d’autre T Peck Raoul doc mondialisation 2000 30/11/99 3760147480024 Doc Net films Divers -DVD 14,90 € 14.90 présent à Plume(s)
AA AA

« Je viens d’un pays où les chiffres ne veulent plus rien dire. Bill Gates pèse 90 milliards d’euros, soit le PNB d’Haïti pour les 30 ans à venir… Il y a des pays où les pauvres vendent leurs organes au plus offrant, où on vend ses enfants, parfois son vote. Et puis d’autres où on monnaye sa conscience selon le cours de la bourse. Qui a dit que l’économie était au service de l’homme ? Je viens d’un pays qui techniquement n’existe pas. Comme les 2/3 d’une planète vendue pour une poignée de dollars. »

De Port-à-Piment, petit village haïtien, Raoul Peck lance dans Le Profit et rien d’autre une réflexion sur la notion de profit à l’heure de la mondialisation.

x 11,4 18,5 86 p. Votez pour la démondialisation !
La République plus forte que la mondialisation
T
Montebourg Arnaud pamphlet mondialisation 2011 25/05/11 9782081268838 Flammarion »» Politique et société 2,10 € 2.10 présent à Plume(s)
AA AA

Vous faites partie de ces millions de Français qui ne vivent que de leur travail ou aimeraient en vivre.

Pour vous, le quotidien de la mondialisation c’est la désindustrialisation, la précarité, l’appauvrissement et le déclassement, l’explosion des inégalités, la destruction des services publics, la montée de la dette, les délocalisations... Pour lutter contre ces fléaux, une seule solution : la démondialisation, véritable remise à l’endroit d’un système devenu fou. La démondialisation vous concerne. Car c’est la protection des travailleurs du Nord et du Sud, la préférence pour les salaires et la protection sociale plutôt que les dividendes boursiers.

C’est la conversion écologique du système productif et la révolution industrielle verte, le retour des usines en Europe et la reprise en main de notre destinée. Les primaires de la gauche, les 9 et 16 octobre prochains, sont l’occasion de faire ce choix : alors, votez pour elle !

x 14 21 500 p. Crack Capitalism
33 thèses contre le capital
T
Holloway John essai mondialisation, capitalisme 2012 30/05/12 9782918059226
LIB122
Libertalia Politique et société 20,00 € 20.00 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Avec son livre Changer le monde sans prendre le pouvoir (Lux/Syllepse, 2007), John Holloway avait agité la gauche critique et radicale en réfutant l’idée du changement social à travers la prise du pouvoir d’État, suscitant indignation chez les uns et enthousiasmes chez les autres. Il propose aujourd’hui, avec Crack Capitalism, de relancer et d’approfondir le débat. Ce n’est plus seulement au concept d’État que s’attaque l’auteur mais à l’ensemble de la synthèse sociale produite par le capital.

L’argument central du livre repose à nouveau sur la nécessité urgente de détruire le capitalisme. Mais il s’agit ici de mettre l’accent sur l’ensemble des failles qui contrarient, ici et maintenant, la volonté totalitaire et englobante du capital. Rejetant l’idée d’une hiérarchisation des luttes, Crack Capitalism nous aide à penser les liens souterrains qui unissent une multitude de résistances hétérogènes. Quoi de plus naturel et évident que de refuser le monde tel qu’il va, de ne pas se soumettre aux logiques de l’argent et du pouvoir, de multiplier des failles où d’autres pratiques peuvent émerger ? Il s’ensuit la critique rigoureuse et vivifiante d’une vie mutilée par le capitalisme : de l’environnement à la sexualité, en passant par l’abstraction du travail et la valeur ou encore l’espace et le temps. John Holloway ravive dans ce nouveau livre une pensée radicale non orthodoxe. Contrariant les dogmes politiques et les identitarismes militants, Crack Capitalism renverse les angles d’analyses. Cet essai de théorie politique, accessible à tous grâce à son argumentation nourrie d’exemples, nous permet de penser les crises du capitalisme comme autant de crises de la domination dont nous sommes les acteurs libérés. Loin d’offrir un modèle, Crack Capitalism invite à la réflexion et au dépassement.

À son habitude, John Holloway ancre son approche dans l’actualité des mouvements sociaux, se référant notamment au mouvement néo-zapatiste dont il est proche. Docteur en sciences politiques originaire d’Irlande, il est installé au Mexique depuis 1991, où il enseigne à l’université Autonome de Puebla.

Crack Capitalism est traduit de l’anglais par José Chatroussat, qui grâce à sa connaissance internationale des mouvements de la gauche radicale, retransmet avec fidélité la fluidité et l’enjeu du raisonnement développé dans l’ouvrage.

x 11,5 16,5 128 p. Histoire de la mondialisation capitaliste - Tome 1, 1492-1914 T Descottes Edouard essai histoire, mondialisation 2010 06/07/10 9782915727234 les Bons Caractères Eclairage Politique et société -histoire 8,20 € 8.20 présent à Plume(s)
AA AA

Si le terme de « mondialisation ? » n’est apparu qu’en 1953, et si c’est seulement dans les années 1960 que sa signification s’est élargie aux domaines économiques et culturels, le phénomène est bien plus ancien. L’histoire de la réalité que recouvre aujourd’hui ce terme se confond avec l’histoire du capitalisme.

Comment le capitalisme a-t-il tissé des liens entre les quatre coins de la planète, par les échanges, les migrations, les guerres, en faisant de l’économie mondiale un tout ? Voilà l’objet de cet ouvrage.

Le présent tome décrit l’expansion du capitalisme marchand européen à ses origines, pour aboutir à cette période de 1880 à 1914, que d’aucuns ont présenté comme celle de la première mondialisation – le partage de la planète entière entre un nombre restreint de grandes puissances, et qui déboucha sur la débâcle de la Première Guerre mondiale.

x 11,5 16,5 128 p. Histoire de la mondialisation capitaliste - Tome 2, 1914-2010 T Chirazi Sandra et Menand Raphaël essai mondialisation 2011 01/06/11 9782915727289 les Bons Caractères Eclairage Politique et société -histoire 8,20 € 8.20 présent à Plume(s)
AA AA

Ce volume traite de l’histoire de la mondialisation capitaliste de 1914 à nos jours.

Après une première période marquée par deux guerres et une crise mondiales, l’explosion des nationalismes et des protectionnismes, il a fallu attendre la fin des années 1950 pour que la mondialisation capitaliste connaisse une nouvelle phase d’essor. D’abord très progressif et très encadré par les Etats, le développement des échanges internationaux s’est accéléré à partir de la crise économique du milieu des années 1970.

Aboutissant, au bout du compte, à une hypertrophie de la sphère financière, il n’a pas permis à l’économie de sortir du marasme et de la crise. Mais ce n’est pas l’ouverture des frontières qui est à mettre en cause - elles ne sont d’ailleurs ouvertes sans restriction qu’aux capitaux - mais bien les lois du fonctionnement de l’économie capitaliste elles-mêmes.

x 11 18 96 p. Parlons mondialisation en 30 questions T Fougier Eddy doc mondialisation 2011 24/10/11 9782110088079 Documentation Française »» Doc’ en poche Politique et société 5,90 € 5.90 2,90 € présent à Plume(s)
AA AA

Délocalisations des entreprises, crise financière, américanisation culturelle, diffusion des pandémies, sentiment que les Etats sont dépassés...

la mondialisation concerne aujourd’hui de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Partant de 30 questions que chacun se pose, cet ouvrage donne des clés pour comprendre ce qu’est la mondialisation, les réalités qu’elle recouvre et les conséquences à venir de ce phénomène qui peut sembler irréversible. Pour sortir du brouhaha médiatique, " Entrez dans l’actu " vous apporte des informations objectives, factuelles et chiffrées sur la mondialisation.

x 14 20,4 112 p. La mondialisation de l’inégalité
(Coédition La République Des Idées
T
Bourguignon François essai mondialisation 2012 30/08/12 9782021031966 Seuil Republique Des Idées Politique et société 11,80 € 11.80 présent à Plume(s)
AA AA

L’inégalité mondiale des niveaux de vie relève d’une évolution paradoxale. Après avoir crû inexorablement du début du XIXe au milieu du XXe siècle, elle s’est mise à décliner au cours des vingt dernières années, du fait de la croissance d’un certain nombre d’économies (dites " émergentes "). En même temps, l’inégalité tend à augmenter à l’intérieur d’un grand nombre de pays, alimentant injustices et tensions sociales. Dans quelle mesure la mondialisation, pour partie responsable de l’égalisation entre les nations, substitue-t-elle à l’inégalité internationale un surcroît d’inégalité au sein même des espaces nationaux ?

Ce livre examine les tenants et les aboutissants de ce paradoxe, ainsi que les instruments dont disposent les décideurs nationaux et internationaux pour maîtriser cette évolution. Il importe de veiller à ce que le développement de l’économie mondiale continue de réduire l’inégalité internationale entre les niveaux de vie, mais ce progrès ne sera durable que s’il respecte le principe d’équité au sein des nations.

x 13 21,5 352 p. Comment la mondialisation a tué l’écologie
les politiques environnementales piégées par le libre-échange
T
Bernier Aurélien essai écologie, mondialisation 2012 13/06/12 9782755506389 Mille et une nuits Essais Politique et société -écologie 22,00 € 22 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Le débat scientifique sur la réalité du changement climatique a ses imposteurs. Mais, en matière d’environnement, les plus grandes impostures se situent dans le champ politique.

Lorsque l’écologie émerge dans le débat public au début des années 1970, les grandes puissances économiques comprennent qu’un danger se profile. Alors que la mondialisation du capitalisme se met en place grâce à la stratégie du libre échange, l’écologie politique pourrait remettre en cause le productivisme, l’intensification du commerce international et les délocalisations de l’industrie vers les pays à bas coût de main-d’œuvre. Avant même que la communauté internationale ne se réunisse pour débattre des crises environnementales, les tenants de la mondialisation rédigent les conclusions : aucune mesure de protection de l’environnement ne devra entraver le commerce.

Depuis plus de quatre décennies, depuis que la question environnementale a émergé dans les débats nationaux et dans les préoccupations internationales, un pacte tacite s’est instauré, qui n’a pas manqué de duper : au sein des gouvernements, des institutions internationales, lors des grands sommets, ne seraient prises que des mesures cosmétiques, ne portant pas atteinte au libre échange et à la mondialisation. Il est grand temps de faire tomber les masques et de raconter en détail l’histoire politique, totalement méconnue, qui révèle la supercherie d’une prétendue conversion à l’écologie des grands de notre monde.

x 11 17 123 p. Comment ils nous ont volé le football
La mondialisation racontée par le football
T
Ruffin François et Dumini Antoine enquête mondialisation, football 2014 16/05/14 9782369210061 Fakir Politique et société 6,00 € 6.00 épuisé, réédité avec l'ean 9782369210139
AA AA

On tape dans le ballon depuis la cour de récréation. Entre les buts de handball, dessinés sur le mur du préau, on s’est esquintés les genoux pour sauver un pénalty. On a fait les tournois du lundi de Pentecôte, aussi, fallait évacuer les vaches de la pâture, d’abord, enlever les bouses et passer le rouleau sur les trous de taupe. Et le dimanche, qu’il pleuve, qu’il vente, on chausse encore nos crampons dans les vestiaires...

Que s’est-il passé, alors ? C’est le même jeu, un ballon, deux équipes, quatre poteaux, et voilà que ce sport du pauvre brasse des milliards, s’exporte comme un produit, devient la vitrine triomphante, clinquante du capital. Que s’est-il passé ? Rien, en fait. Juste que l’argent a envahi toute la société, lentement, depuis trente ans, et que le football en est le miroir grossissant. C’est une histoire économique que ce sport nous raconte, à sa manière, des années 60 à aujourd’hui, de la libéralisation des ondes à la mondialisation des marques jusqu’aux fonds de pension.

Le ballon, comme un monde en plus petit.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |