économie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 223 documents sur le thème : économie



223 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 16,5 24 220 p. Sortir de l’économisme T Merlant Philippe, Passet René et Robin Jacques essai économie 2003 03/04/03 9782708236837 L’Atelier Politique et société -économie 21,30 € 21.30 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
L’humanité entre dans une nouvelle ère. Depuis le néolithique, l’activité humaine s’est basée sur la domestication de l’énergie pour transformer la matière, donner naissance à l’agriculture puis l’industrie. Aujourd’hui, ce sont les immenses capacités de stockage et de circulation de l’information qui, par l’informatique, la robotique, le numérique, les biotechnologies et l’essor prodigieux des réseaux provoquent une mutation considérable. Ces transformations qui peuvent conduire à un développement inédit des relations humaines sont gâchées, retournées, perverties par un système néolibéral fondé sur la seule logique des intérêts financiers. Loin des rivalités médiocres dont le monde politique nous donne trop souvent le spectacle, cet ouvrage propose une alternative : sortir de l’économisme. Les contributions qui constituent ce livre s’organisent ainsi autour de quatre thèmes : celui de l’ère informationnelle dans laquelle entre l’humanité ; celui d’un nouveau regard que cette mutation nous invite à porter sur l’économie, la science, la culture, la façon de concevoir et de mesurer la richesse ; celui d’une économie plurielle organisée autour des fonctions essentielles que doit assumer toute société ; celui d’un monde solidaire car la logique de l’humain appelle coopération, remise en question du fonctionnement des institutions internationales, des rapports entre riches et pauvres, puissants et dominés afin de dessiner les contours d’une nouvelle gouvernance mondiale.
x 14 22,5 381 p. Vers un nouveau capitalisme T Yunus Muhammad essai économie 2008 19/08/08 9782709629140 JC Lattès Politique et société -économie 19,80 € 19.80 présent à Plume(s)
AA AA
Un an après avoir reçu le prix Nobel de la paix, Muhammad Yunus, le banquier des pauvres, présente sa vision d’un nouveau modèle économique associant le libre fonctionnement du marché à la recherche d’un monde plus humain. S’appuyant sur le succès du microcrédit qu’il initia au Bangladesh, il propose de créer des entreprises d’un type nouveau.
x 21 30 120 p. Sciences économiques et sociales ; 2de ; terminale
fichier d’activités (édition 2017)
manuel scolaire économie 2017 29/06/17 9782047334317 Bordas Divers -scolaire 8,90 € 8.90 sur commande ?
AA AA
x 10,5 17,5 192 p. Politique écologique = plein emploi T Governatori Jean-Marc essai économie 2007 13/03/07 9782883535893 Jouvence Politique et société -alternatives 10,00 € 10.00 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Dans cet ouvrage Jean Marc Governatori nous prouve que l’on peut concilier deux problèmes majeurs : résoudre la crise de l’emploi et la crise écologique en créant des emplois destinés à la protection de l’environnement et à la revalorisation de la ruralité. Du même coup, l’auteur traite également deux autres problèmes de fond touchant notre société : la santé – qui dépend de la qualité de l’environnement – et l’espérance - qui dépend du Plein Emploi.

« Nous voulons que l’année 2007 devienne l’année de la santé. Nous pensons que la santé physique et psychique des êtres humains s’épanouit quand ils vivent dans un environnement sain, proches de la nature, et qu’ils se sentent utiles en accomplissant un travail qui donne du sens à leur vie. Notre but est le « Bien Être durable pour tous » Finissons-en avec l’écologie verbale ! Passons de la dénonciation à l’action ! De l’incantation à l’incarnation. Créons des milliers de nouveaux emplois pour protéger notre planète Terre et redonner sa place à la ruralité. Une idée géniale que la France en Action mettra en pratique dès juin 2007.

Un texte-manifeste qui présente un vrai projet de société,très concret, expliqué et exemplifié.

x 15,5 23 509 p. Diktats du libre marché T Ruisseaux (des) Manon économie 2006 05/09/06 9782892392814 Louise Courteau Politique et société -économie 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

Ne pouvant me résigner à garder sous silence le fruit juteux, mais amer d’une expérience aussi enrichissante que désespérante, je choisis de dénoncer (Manon des Ruisseaux).

Les diktats du libre marché est un réquisitoire contre le discours officiel, la frime égalitariste, la prétention à la liberté et la justice dont se targuent nos démocraties. À travers les nombreux thèmes abordés, cet ouvrage s’attaque à l’hypocrisie, aux mensonge ; et à la manipulation du pouvoir financier et politique, aux illusion ; que ce pouvoir a su, avec brio, créer et entretenir. Au mythe de la démocratie et de la liberté s’oppose, non pas le complot, mais une brillante planification sur laquelle a travaillé et travaille toujours la grande finance internationale.

L’auteur nous ramène aux possibles rêves des années d’après-guerre, pendant lesquelles certains acquis sociaux nous semblaient si largement consentis. Ces acquis, présentés comme l’aboutissement d’une lente et longue évolution de l’humanité, n’étaient que de brèves concessions accordées par le pouvoir dont les objectifs étaient bien éloignés des buts avoués. Leur courte durée en fait foi. Des constats de l’auteur sur différentes thématiques (tels les leurres entretenus par nos systèmes de santé et d’éducation, nos institutions et leurs législations, la technologie et la recherche scientifique) découlent des propositions visant un réel processus de démocratisation et une saine participation citoyenne.

L’auteur apporte, en dernière partie, différentes avenues prônant l’autonomie régionale, la démocratisation de l’économie, l’abolition des parti politiques et la création de plates-formes thématiques populaires et décisionnelles. On dit qu’une formation en géographie mène à tout. Femme de terrain, l’auteur a parcouru la planète et nous le prouve. Elle a une feuille de route bien remplie : de l’intervention social en santé mentale au monde des communications, d’une année sabbatique en Asie au travail de coopération internationale en Afrique et en Amérique du Sud, l’auteur a ouvert les yeux et le oreilles et a trouvé les mots pour dénoncer ! Elle vous propose un témoignage où vous vous sentirez à coup sûr, et à plus d’un égard, vivement interpellés.

x 11 18 192 p. L’économie de marché T Guesnerie Roger essai économie 2006 13/04/06 9782746502789 Le Pommier Politique et société -économie 7,50 € 7.50 3,70 € présent à Plume(s)
AA AA

Le marché est plus que jamais une réalité incontournable, qui pèse sur notre organisation sociale et sur notre vie quotidienne.

Est-ce à dire que le marché, à lui seul, fournit les clés de l’avenir ? Pour répondre à cette question qui, le plus souvent, suscite des réactions aussi partielles que partiales, Roger Guesnerie tient la gageure de dresser un panorama objectif et éclairant des économies de marché. Son regard porte sur leur construction au fil de l’histoire et sur les débats intellectuels et les polémiques politiques que leur fonctionnement a suscités.

Il examine ensuite quelques-uns des défis (mondialisation, développement durable, rôle de l’État, en particulier) auxquels les économies de marché sont confrontées au XXIe siècle. Ainsi regard rétrospectif et regard prospectif se complètent-ils pour servir le débat public contemporain.

x 112 p. Economie sociale et solidaire : les réalités dans les pays du Sud T économie, international 2002 31/05/02 Ritimo Politique et société 12,00 € 12.00 sur commande ?
AA AA
Les questions d’économie sociale et solidaire connaissent un regain d’intérêt dans les pays du Nord, mais également dans les pays du Sud où face à la crise du « développement » essaient de s’inventer des réponses locales, des solidarités nouvelles. Eléments d’analyse, exemples concrets, bibliographie et sitographie permettent aux chercheurs et militants d’en savoir plus sur la notion d’économie sociale et solidaire appliquée aux pays du Sud.
x 10,5 16,5 196 p. Quels impôts demain ? T Syndicat National Unifié Des Impôts essai économie, société 2007 14/03/07 9782849501290 Syllepse Arguments et mouvements Politique et société -économie 8,11 € 8.11 présent à Plume(s)
AA AA
Comment financer les mesures proposées ? Les candidats à l’élection présidentielle ne pourront éviter de débattre du système fiscal. Pavé dans la mare des idées reçues, le livre dresse un bilan de notre fiscalité en le replaçant dans le contexte de concurrence fiscale internationale. Les cinq dernières années ont en effet été marquées par une baisse régulière de l’impôt sur le revenu, et de l’importance croissante des niches fiscales, le tout ayant été justifié au nom de la concurrence entre les systèmes fiscaux et sociaux. Le livre passe ainsi en revue les évolutions des différents impôts : impôts d’État et impôts locaux. Il propose enfin une discussion sur les principales pistes de réformes fiscales avancées par les responsables politiques, avant de tracer les pistes d’une réforme fiscale en France mais également en Europe. Un outil aussi pour comprendre. Le livre souhaite rendre accessible au plus grand nombre cette question qui apparaît cantonnée aux spécialistes, mais que les citoyens cernent cependant assez bien dans ses grandes lignes.
x 12 17 217 p. Sortir de l’impasse. Dette et ajustement T Zacharie Arnaud et Toussaint Eric économie, international 2002 01/09/02 9782847970043 Syllepse La Bourse ou la vie Politique et société -économie 8,11 € 8.11 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Suite à la crise de la dette du Tiers-monde du début des années 1980, les pays en développement ont été tenus de s’ajuster au marché mondial en appliquant les recettes du FMI, de la Banque mondiale et, plus tard, de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Aujourd’hui, l’échec économique et humain de ces recettes, compilées dans le Consensus de Washington, est patent. Le Tiers-monde est victime d’un marché mondial instable et contrôlé par les sociétés transnationales du Nord qui se livrent une course à la compétitivité et aux profits sans limite. Ainsi, les remèdes de choc imposés par les créanciers aboutissent au surendettement, à des crises financières à répétition, à la « recolonisation » économique des pays pauvres et à l’enracinement d’une pauvreté massive. Ce livre propose une analyse critique du Consensus de Washington et lance des pistes alternatives en matière d’architecture institutionnelle et financière internationale, de financement du développement et de garantie universelle des droits fondamentaux. La structure de l’ouvrage découpé en questions-réponses et l’apport d’un lexique détaillé font de ce livre un outil pédagogique indispensable.
x 12,5 17,5 157 p. A qui profite le développement durable ? T Brunel Sylvie développement durable, économie 2008 17/09/08 9782035839725 Larousse »» à dire vrai Politique et société -décroissance 10,05 € 10.05 épuisé
AA AA

"Faites un geste pour la planète". Aujourd’hui le développement durable est partout, mis à toutes les sauces.

Les grands prédicateurs de cette nouvelle religion nous somment de nous comporter en " écocitoyen ", sous peine de sacrifier les générations futures. Pour autant, le développement durable profite-t-il à tous ? Aux entreprises, aux ONG, sans aucun doute : le business environnemental fait recette. Les pays riches y trouvent leur compte. Mais les pauvres, au Nord comme au Sud ? Rien n’est moins sûr.

x 12,5 20 171 p. Les sel
Une utopie anticapitaliste en pratique
T
Laacher Smaïn essai économie 2008 23/07/08 9782843030727 La Dispute Comptoir de la politique Politique et société -alternatives 13,00 € 13.00 présent à Plume(s)
AA AA

Des monnaies locales (LETS anglo-saxons, nodos argentins, SEL français...) se sont développées depuis les années quatre-vingt à l’initiative de collectifs qui les emploient pour échanger produits et services. Certes, le volume des échanges réalisés, le nombre d’individus qui les utilisent peuvent sembler dérisoires en regard des performances de l’économie officielle. Mais leur intérêt principal est ailleurs. Smaïn Laacher, sociologue, chercheur au Centre d’études des mouvements sociaux, présente l’aventure française des SEL la compare aux expériences similaires, en analyse la signification. Les divers systèmes de monnaie locale possèdent des traits communs - au premier chef, le refus que l’argent commande l’ensemble des rapports humains - qui en font un monde "à part".

Ces systèmes n’en sont pas moins dépendants et partiellement conditionnés par les sociétés capitalistes développées où ils sont apparus. C’est pourquoi, en plus des fonctions économique et politique de solidarité et de construction de nouveaux liens sociaux qu’ils remplissent pour leurs adhérents, ils agissent comme un révélateur sur nos sociétés. Ainsi, les politiques monétaires insolites qu’ils mettent en œuvre rendent patente la profondeur quasi physique de notre conditionnement par l’argent : ainsi encore, les problèmes qu’ils posent à l’Etat et au droit dévoilent à un regard attentif certaines contradictions inavouables de ces institutions. Il en est de ce livre comme d’un récit de voyage : la connaissance qu’il procure surgit du dépaysement.

x 14 22 224 p. Alter entreprise T Roudaut Yannick essai économie, alternatives 2008 10/09/08 9782100514076 Dunod Progrès du Management Politique et société -alternatives 26,00 € 26.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

La Finance a pris le contrôle de l’Entreprise.. Beaucoup ne s’y retrouvent plus ou désapprouvent cette dérive.Nous sommes à un tournant dans l’histoire de la gouvernance d’entreprises. Cet ouvrage de réflexion alerte tous les acteurs économiques sur les profonds changements en cours en matière de gouvernance et décrit le nouveau profil des investisseurs minoritaires, actionnaires individuels et collaborateurs de l’entreprise qui revendiquent une " autre " entreprise. Face à cette vague alter, l’entreprise doit adapter son mode de gouvernance, son organisation sociale et repenser ses modes de production. L’auteur présente une analyse comportementale du collaborateur - investisseur, puis propose des recommandations en matière de gouvernance, comme par exemple la présence de salariés élus au conseil d’administration, le développement massif de l’actionnariat salarié, une autre communication financière, le système coopératif pour les PME...pour faire naître l’Alter Entreprise.

Sommaire :
Introduction. La mutation financière et l’hyper capitalisme. Les actionnaires minoritaires prennent la parole. L’investissement Socialement Responsable ( ISR), miroir des nouveaux comportements. Une profonde mutation des rapports actionnaires- entreprises sur le fond de révolution socio- culturelle. L’entreprise est - elle aussi au cœur de cette révolution sociétale ? Comment l’entreprise doit -elle se réinventer pour tendre vers l’Alter Entreprise ? Les premières briques de l’Alter entreprise. Des exemples de cas. Conclusion.

Public :
Tous les dirigeants d’entreprise, les DRH et cabinets de recrutement, les responsables de communication, les établissements financiers, les spécialistes de marketing financier.

x 10,5 17 124 p. La Jamaïque dans l’étau du FMI
La dette expliquée aux amateurs de reggae, aux fumeurs de joints et aux autres
T
Millet Damien et Mauger François essai colonialisme, économie, Jamaïque, FMI 2008 03/09/08 9782844052063
EF125
L’Esprit frappeur International -Amériques 4,00 € 4.00 épuisé
AA AA
Il en est des dettes comme des pièces de monnaie : elles ont chacune deux faces. A toute dette financière d’un pays pauvre, correspond une dette historique, sociale, écologique et morale contractée par ceux qui se sont enrichis au cours des siècles. Mais la dette des colonisateurs, elle, n’est jamais reconnue. Ainsi la Jamaïque se débat toujours dans ce cercle vicieux. Au début des années soixante-dix, un jeune Jamaïcain fait une entrée fracassante sur la scène musicale internationale. Les cheveux tressés, le verbe haut, le regard fier, Bob Marley s’impose très vite comme un musicien unique. Au point de devenir un symbole universel de dignité. A ses côtés, le reggae s’installe pour durer. En ces années d’enthousiasme, le peuple Jamaïcain a tenté de prendre son destin en main. Ce livre est le récit de sa lutte acharnée contre le Fonds Monétaire International (FMI).
x 15 21 128 p. Manuel d’économie à l’usage de celles et ceux qui n’y comprennent rien T Mignard Patrick essai économie 2006 30/09/06 9782912580054 AAEL Politique et société -économie 7,10 € 7.10 épuisé
AA AA

« J’y comprends rien ! », « j’ai pas les bases », « c’est pas mon trip ! », « l’éco, très peu pour moi ! » ... ces réflexions désabusées et fatalistes que chacun(e) a entendues et entend, n’en finissent pas d’annoncer la capitulation des citoyens(nes) face à un système qu’ils ne comprennent pas.

De même qu’il est inadmissible de ne pas savoir si c’est un cancer ou un simple rhume que l’on a, à la lecture d’un diagnostique médical, il est inacceptable que les citoyens(nes) demeurent dans l’ignorance quasi totale quant aux mécanismes fondamentaux d’un système qui constitue la trame de la vie sociale.

Sachons une bonne fois pour toutes ce qui se joue dans notre société.

Alors on cesse de croire les gourous de la pensée unique et du politiquement acceptable et on se donne les moyens de comprendre, de réfléchir, de décider et d’agir.

x 11 18,5 240 p. Et si le Tiers Monde s’autofinançait ? T Gélinas Jacques essai économie, tiers-monde 2005 24/02/05 9782921561167 Écosociété Politique et société 18,60 € 18.60 présent à Plume(s)
AA AA

Sans faux-semblant, l’auteur fait le bilan de 50 ans d’aide au développement dont le résultat se traduit par la dépendance financière, technologique et même alimentaire. La solution devant ce que d’aucuns considèrent comme une impasse : des millions d’”informels” et des paysans anonymes ont décidé, à l’insu des experts internationaux, de se développer à partir d’une ressource négligée et sous-estimée : l’épargne.


Broché

x 11 17 L’économie sociale
Utopies, pratiques, principes
T
Draperi Jean-François essai économie, société, travail, alternatives, coopératives, utopie 2007 31/05/07 9782952385497 Presses de l’Economie sociale Politique et société -alternatives 5,00 € 5.00 actuellement indisponible
AA AA

L’économie sociale est à la croisée des chemins. Elle poursuit son projet de définition d’une économie originale à travers une histoire presque bicentenaire. Au cours de cette histoire, elle a successivement rêvé d’une communauté alternative, puis d’une république coopérative et enfin d’un développement intégré à l’échelle des territoires. Régulièrement mise en danger par l’économie capitaliste, par l’Etat mais aussi par ses propres insuffisances, elle a dû s’organiser, édifier des principes de référence, susciter l’élaboration d’un droit définissant ses règles de conduite. Face à une idéologie ultra-libérale envahissante, l’économie sociale propose un ensemble coordonné de valeurs et d’actions qui permet de penser différemment le rapport entre l’économie et la personne humaine. Saura-t-elle trouver les forces de résister à la marchandisation croissante de la vie ?

Ce livre revient sur cette histoire en présentant une démarche originale : l’économie sociale résulte de la coordination entre un mouvement de pensée — changer la vie économique et sociale par des moyens non-violents — et un mouvement de pratiques — créer des entreprises au service des hommes. S’adressant aux militants de l’économie sociale et aux étudiants en sciences économiques et sociales, il approfondit la perspective ouverte dans le premier livre de cette collection paru sous le titre Rendre possible un autre monde.

x 15 24 184 p. Les placements éthiques et solidaires
Alternatives économiques HS Pratique n°35
T
guide économie 2008 31/08/08 Alternatives économiques Politique et société -alternatives 9,50 € 9.50 épuisé
AA AA

Editorial
Civiliser l’économie

Donner du sens à son épargne
Une offre ISR prolifique mais inégale
De nouvelles perspectives pour l’épargne solidaire
"L’épargne et la solidarité sont compatibles"

L’investissement socialement responsable
La méthodologie de Novethic
Axa, BNP Paribas, Macif, HSBC..., 30 réseaux bancaires de diffusion de placements éthiques passés au crible.
L’étiquetage innovant de la Caisse d’épargne
L’épargne salariale, facteur de croissance pour l’ISR
Questions-réponses pour épargner responsable

Les placements solidaires
Pourquoi épargner solidaire
Gérer son argent au quotidien de manière solidaire
Livrets d’épargne, FCP, assurance-vie..., tous les produits financiers solidaires

Sur le terrain
La Sofinei, un outil d’investissement pour les entreprises d’insertion
Garrigue s’engage en faveur d’une autre économie
Sifa au service des structures d’emploi socialement innovantes
Développement durable : les pratiques des banques traquées
INAISE, cap vers le Sud
La banque éthique européenne, un projet en marche
Les Credit Unions, rescapés de la crise financière au Royaume-Uni
La Banca Etica engagée dans la lutte pour la légalité

x 11 18 276 p. Au-delà du PIB
pour une autre mesure de la richesse
T
Méda Dominique essai économie 2008 26/05/08 9782081216518 Flammarion »» Politique et société -économie 7,20 € 7.20 présent à Plume(s)
AA AA
La conception actuelle de la richesse demeure liée à la production marchande, mais sont ignorés les signes ou sources de richesses que sont le niveau d’éducation, le degré de violence, l’état de santé général de la population, l’environnement...
x 10 16,5 194 p. Crise écologique ou crise sociale ?
vivre ensemble autrement
T
Plassard François et Jullion Florence essai économie, société 2008 20/11/08 9782915741100 Ovadia »» Petite Collection Politique et société 14,20 € 14.20 présent à Plume(s)
AA AA

Le non à la marchandisation généralisée de notre temps et de notre espace peut-il être considéré (comme en 1789) comme la face émergée ou apparente de l’iceberg d’une métamorphose sociale en cours que nous ne savons pas comprendre et qui appelle à un nouveau dépassement ? On avait connu les objecteurs de conscience, voici venir des objecteurs de croissance. On avait connu au pays de Descarte le devenir « maître et possesseur de la nature », voici venir le « devenir maître et possesseur de nous-même ». Cette évolution silencieuse appelle t-elle à une révolution des consciences ? Tel est le thème de cet essai qui questionne la métamorphose en cours, les évènements ruptures n’étant que les signes témoins de mutations profondes que nous ne savons pas encore déchiffrer dans leur globalité. Est-ce que l’utopie de la fraternité, héritage de deux millions d’années d’histoire de peuples premiers ou peuples racines, fonctionnant sur les principes anthropologiques du don et de la réciprocité, peut nous apprendre, complémentairement aux deux précédentes, à dépasser simultanément nos crises sociales et crises écologiques ?

Préface d’Albert Jacquart

x 11 18 220 p. Jusqu’à quand ? T Lordon Frédéric essai économie 2008 23/10/08 9782912107428 Raisons d’agir Politique et société -économie 8,00 € 8.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Le manuscrit de cet ouvrage a été arrêté fin août 2008. Ses épreuves sont relues le 22 septembre. Entre temps survient une « décade prodigieuse » – du 10 au 20 septembre 2008 – qui a de quoi changer la face du monde néolibéral.

Dépassé avant même parution ? Ce serait le cas si ce livre avait eu la visée d’une chronique de crise. Pour le coup, il en aurait loupé un gros bout ! Et, même repris à la hâte, se serait condamné à la fatalité de l’obsolescence – ou bien au chantier d’une écriture sans fin, car, en cet automne 2008, la décomposition financière prend un cours torrentiel qui rend parfaitement caduc le commentaire en temps réel dans l’instant où il est produit.

Mais la perspective de ce livre n’est pas celle-là. Les événements auxquels il est fait référence n’y sont pas mobilisés au titre de la consignation des faits mais comme support d’une analyse – au demeurant, le livre serait très incomplet même si l’horloge s’était arrêtée fin août 2008, et c’est à dessein qu’il a laissé de côté bon nombre d’événements croustillants qu’un historien de la période ne manquera pas d’enregistrer.

Aussi, que la « facture » du sauvetage de Fannie Mae et Freddie Mac soit montée à 200 milliards de dollars alors qu’elle n’était « que » de 25 milliards au moment où le livre était achevé, qu’il faille rajouter Lehman Brothers, Merrill Lynch et AIG à la liste, décidément interminable, des faillis ou des grands brûlés, qu’il n’y ait plus de banques d’affaire aux Etats-Unis ( !), qu’une structure de cantonnement géante destinée à purger d’un coup le système financier constitue une délicieuse irruption de socialisme seule à même de sauver le capitalisme étasunien du désastre, tout cela, qui est considérable en soi, et même inouï, n’altère pas, au contraire, la thèse que la première année de crise suffisait largement à étayer : l’analyse des nuisances intrinsèques de la finance libéralisée appelle son impérative mise au pas, c’est-à-dire une réaction politique de première grandeur.

En définitive le cours stupéfiant pris par la crise depuis le 12 septembre 2008 ne change fondamentalement qu’une chose – mais importante : il a littéralement pulvérisé toutes les stratégies « du fil de l’eau » qui pensaient s’en tirer avec quelques bonnes paroles – le cas échéant on irait jusqu’aux martiales déclarations –, un ersatz de « régulation » à base de transparence et de vertu, et les effets de l’oubli pour, une fois le choc amorti, laisser les affaires reprendre gentiment leur cours sans avoir rien changé de significatif. Cette disposition d’esprit qui prévalait encore à la fin de l’été 2008 a été anéantie. Nul ne peut plus feindre d’ignorer que ce sont les structures mêmes des marchés de capitaux libéralisés qui sont en question, et que les laisser à l’identique vaut ipso facto renouvellement de l’abonnement « crise et krach ». Arraisonner la finance n’est plus une option.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |