désobéissance civique - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 48 documents sur le thème : désobéissance civique



48 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 18 311 p. Pour la désobéissance civique T Bové José et Luneau Gilles essai désobéissance civique 2005 02/08/05 9782264042385 10/18 Politique et société -non-violence et désobéissance 8,80 € 8.80 épuisé
AA AA
encore 2 exemplaires disponibles chez une librairie amie, nous contacter

Quand un gouvernement encourage les intérêts privés aux dépens de tous et de la Terre, quand la loi privilégie l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général, quand la justice participe à la construction d’un ordre sécuritaire, que peuvent faire les citoyens pour que le droit redevienne l’outil de préservation du bien commun ? Il ne leur reste qu’à désobéir, quel qu’en soit le prix, pour défendre la démocratie. Organiser pacifiquement la résistance à l’injustice. La désobéissance civique, c’est le fait d’assumer individuellement un acte illégal qui s’inscrit dans une aspiration collective : de Gandhi aux arracheurs d’OGM en passant par les femmes avortées et les déserteurs, elle est un acte politique qui oppose la légitimité à la légalité. La désobéissance civique, au-delà du courage de dire non, c’est déjà dire oui à l’approfondissement de la liberté.

x 11 18 180 p. Éloge de la désobéissance T Brauman Rony et Sivan Eyal essai désobéissance civique, société 2006 13/04/06 9782746502826 Le Pommier Poche Politique et société -non-violence et désobéissance 7,50 € 7.50 présent à Plume(s)
AA AA

Comment un homme ordinaire, Adolf Eichmann, est-il devenu le complice actif de la mise à mort de millions de personnes ? En mettant au-dessus de tout les valeurs de l’obéissance et du travail bien fait.

Cet ouvrage prolonge la réflexion déjà à l’œuvre dans " Un spécialiste", film réalisé intégralement à partir des archives vidéo du procès d’Eichmann et inspiré du livre d’Hannah Arendt, Eichmann à Jérusalem. Une réflexion d’une étonnante modernité sur la banalité du mal et la soumission à l’autorité.

x 14 20 40 p. La désobéissance civile
du devoir de désobéissance civique
T
Thoreau Henry David essai désobéissance civique 2007 01/10/07 9782868197498 Utovie »» Littérature et société Jeunesse -littérature 6,00 € 6.00 présent à Plume(s)
AA AA

Une minorité est sans pouvoir tant qu’elle se conforme à la majorité, mais elle est irrésistible lorsqu’elle fait obstruction de tout son poids.

S’il n’est d’autre alternative que de garder tous les hommes justes en prison, ou bien d’abandonner la guerre et l’esclavage, l’Etat n’hésitera pas à choisir.

Si un millier d’hommes devaient s’abstenir de payer leurs impôts cette année, ce ne serait pas une initiative aussi violente et sanglante que celle qui consisterait à les payer et à permettre ainsi à l’Etat de commettre des violences et verser du sang innocent.

C’est là, en fait, la définition d’une révolution pacifique, si tant est que pareille chose soit possible.

Henry David Thoreau

Ce texte, fondateur, a inspiré les grandes actions pacifiques de désobéissance civile : de Gandhi au refus des O.G.M. et du nucléaire, de Martin-Luther King aux révolutions non-violentes des pays de l’Est.

Il s’agit ici de la traduction de Jean-Pierre Cattelain (auteur également des notes et de la postface), initialement parue chez nos amis de Combat Non-Violent, et déjà publiée chez Utovie. L’actualité nous impose cette nouvelle édition.

Illustration de couverture : Bruno Congar

x 14 21 350 p. Henry Thoreau
l’éveillé du nouveau monde
T
Farcet Gilles biographie désobéissance civique 1998 18/05/98 9782869851009 Sang de la Terre Politique et société -non-violence et désobéissance 22,11 € 22.11 épuisé
AA AA

Ecrivain et philosophe considéré aujourd’hui comme l’un des grands " classiques " de la culture américaine, Henry Thoreau (1817-1862) fut redécouvert récemment par les jeunes générations à travers un film culte " Le Cercle des poètes disparus " dont il est la principale référence avec Walt Whitman.

Loin d’être un " littérateur ", ce personnage singulier se construisit une cabane sur la rive de l’étang de Walden, dans les bois du Massachussetts, et y demeura seul des années durant, à l’écoute de lui-même et du dehors. Son chef-d’œuvre Walden -ou la vie dans les bois-, constitue le compte rendu de cette entreprise d’éveil.

Inspirateur de Gandhi, Tolstoï, Martin Luther King, mais aussi de Yeats, Henry Miller, Gary Snider, Jack Kérouac, Thoreau figure au Panthéon des écrivains de la nature et de la non-violence. Les hindous saluent en lui un sannyasin (éveillé) du Nouveau monde. Lu avec admiration par Gide, Proust et Michaux, placé par Kenneth White au centre du réseau des " figure du dehors ", Thoreau indique des pistes à tous ceux qui aspirent à une vie plus dense. Ses cheminements sont ceux de notre temps.

Dans ce livre très documenté, émaillé de nombreuses citations, Gilles Farcet propose une vivante approche de l’auteur de Walden, centrée sur l’expérience spirituelle de Thoreau et sur sa communion avec la nature, rapprochant notamment sa quête de celle des maîtres hindous, anciens ou contemporains. Présenté par Arnaud Desjardins, un des grands maîtres spirituels français, préfacé par Maurice Gonnaud, Président d’Honneur de l’Association Française d’études Américaines, l’ouvrage comprend un long entretien avec l’écrivain Kenneth White.

x 13,5 19 55 mn La désobéissance civile
Respiration de la démocratie ou l’envol des oiseaux
T
Campana Louis doc désobéissance civique, non violence Association Shanti »» Divers -DVD 20,00 € 20.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Ce Film explique les fondements de la désobéissance civile illustrés par la lutte contre les OGM.

Il présente des regards croisés du politique, du philosophe, du juriste, de l’historien, du théologien, du syndicaliste et du citoyen ordinaire autour du thème de la désobéissance civile.

Il s’agit d’une approche didactique pour les militants et ceux qui s’interrogent.

Ont participé à ce film-documentaire :
José Bové, syndicaliste Via Campesina
Mireille Ferri, porte-parole des Verts
Alain Krivine, LCR
Jean-Baptiste Libouban, collectif faucheurs volontaires
Alain Lipietz, Verts
Jean-Marie Muller, écrivain-philosophe
Alain Refalo, Centre de ressources sur la non-violence de Midi-Pyrénées
François Roux, juriste, avocat de grandes causes internationales
Daniel Vigne, philosophe et théologien.

x 14 19 2 mn Pacification en Algérie 1954-1962 T Gazut André doc désobéissance civique, guerre d Algérie 2002 30/11/01 3760114950055 Doc Net films Divers -DVD 19,90 € 19.90 sur commande ?
AA AA

La Pacification en Algérie est un film essentiel. Engagé - la colère est intacte - et didactique à la fois, tant il est nécessaire d’expliquer, de mettre au jour l’attitude de la France de ces années-là, Gazut interroge la mémoire quarante ans après les faits.

Ce documentaire est exceptionnel à plus d’un titre. D’abord, et ce n’est pas fréquent, son auteur parle à la première personne d’une guerre qui a traumatisé toute sa jeunesse.

Il s’implique dans le récit, s’y « engage », au sens politique du terme, prend parti sans détour. Et, s’il fait oeuvre d’historien en évoquant ce qu’on a appelé la « sale guerre », c’est justement pour en dénoncer les horreurs, ce cortège noir de tortures, d’exécutions sommaires, de disparitions, décidées à Alger ou dans les djebels, et couvertes à Paris.

Partie 1 (60 mn) : Le sale boulot
En mai 1945, Paris fête la fin de la guerre. Au même moment, en Algérie, l’armée française massacre plus de 10 000 personnes en représailles du soulèvement de Sétif. Les Algériens, qui ont combattu l’Allemagne aux côtés des Français, réclament l’indépendance. Mais la France s’accroche à ses colonies. “L’Algérie, c’est la France”, dit même un certain François Mitterrand. Et quand, en 1954, commence véritablement la guérilla du FLN, les gouvernements de la IVe République laissent carte blanche à l’armée pour rétablir l’ordre. C’est la “pacification” de l’Algérie, officiellement une opération de police, en fait une guerre qui va s’intensifier en 1958 avec le vote des pleins pouvoirs à l’armée...

Partie 2 (60 mn) : La politique du mensonge
On est en 1956, la “pacification” suit son cours dans l’indifférence générale. À part les familles où l’un des fils est appelé à combattre, peu de gens se sentent concernés par “les événements” d’Algérie. Pourtant, c’est bientôt “la bataille d’Alger”. Les paras ont tous les pouvoirs pour réprimer le “terrorisme” et ne s’en privent pas : arrestations massives, torture, exécutions sommaires. Quiconque dénonce les pratiques de l’armée est aussitôt accusé de subversion communiste et sanctionné. À la télévision, le président du Conseil ment aux Français. Alors que l’armée sabote systématiquement les tentatives de négociation avec le FLN, les tendances factieuses s’exacerbent en son sein. En mai 1958, elles imposent le retour aux affaires du général de Gaulle, puis fomentent le “putsch des généraux”, en 1961, contre cette nouvelle République qui négocie l’indépendance de l’Algérie.

x 13 22 260 p. Pour la désobéissance civique T Bové José et Luneau Gilles essai désobéissance civique 2004 07/10/04 9782707143594 la Découverte Par chez nous -luttes 17,50 € 17.50 épuisé
AA AA

Depuis qu’il a été projeté sur le devant de la scène publique par ses actions d’éclat, José Bové n’a cessé d’être interpellé sur le thème " Pourquoi n’allez-vous pas au bout de vos idées en les soumettant au vote des électeurs, en vous lançant dans la "vraie" politique ? " Cette question, à ses yeux, montre que beaucoup n’ont pas compris les ressorts et la logique de son action : pour lui, la politique ne se réduit pas aux élections, on peut aussi - et surtout - contribuer à changer le monde par la désobéissance civile.

C’est cette incompréhension qui lui a donné envie, avec son vieux complice le journaliste Gilles Luneau, de rédiger cet essai qui retrace les grandes étapes de l’histoire mondiale de la désobéissance civile et explique son importance aujourd’hui quand un gouvernement encourage les intérêts privés aux dépens de tous et de la Terre, quand la loi privilégie l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général, quand la justice participe à la construction d’un ordre sécuritaire, que peuvent faire les citoyens pour que le droit redevienne l’outil de préservation du bien commun ? Il ne leur reste plus qu’à désobéir, quel qu’en soit le prix, pour défendre la démocratie.

Organiser pacifiquement la résistance à l’injustice. La désobéissance civique, c’est le fait d’assumer individuellement un acte illégal qui s’inscrit dans une aspiration collective de Gandhi aux arracheurs d’OGM en passant par les femmes avortées et les déserteurs, elle est un acte politique qui oppose la légitimité à la légalité. Pour ses partisans, la désobéissance civique, au-delà du courage de dire non, c’est déjà dire oui à l’approfondissement de la liberté.

x 10,5 15 63 p. La désobéissance civile Thoreau Henry David essai désobéissance civique 1999 14/04/99 9782842050627 Mille et une nuits Politique et société -non-violence et désobéissance 2,50 € 2.50 présent à Plume(s)
AA AA
x 20 24 240 p. Journal T Thoreau Henry David témoignage désobéissance civique 2005 30/09/05 9782879392929 Terrail Littérature 26,00 € 26.00 épuisé
AA AA

Réédition du journal de Henry David Thoreau (introuvable aujourd’hui). Y sont consignés ses réflexions, notes et poèmes constituant l’essence de son œuvre. Il est considéré aujourd’hui comme l’un des pères de l’écologie.

Le Journal de Thoreau : • passionnera les lecteurs de littérature anglo-américaine : Jim Harrison, Paul Auster, notamment, • Son atmosphère résolument contemporaine séduira les amateurs de graphic novel et de beaux livres illustrés pour adultes. • tous les lecteurs sensibilisés à l’écologie et au retour à la nature.

Journal de bord ou cahier de notes, cet ouvrage dévoile l’esprit de Henry David Thoreau (1817-1862), connu comme le leader spirituel de la contre-culture américaine et l’un des pionniers de l’écologie. Composé d’extraits, ce texte traduit en 1930, aujourd’hui introuvable, suit la chronologie de son journal de 1837 à 1860. Pendant vingt-quatre ans, Thoreau a consigné réflexions, notes, et poèmes qui constituent l’essence de son œuvre et font de lui l’une des principales figures du transcendantalisme. Fortement inspiré des romantiques, ce mouvement à la fois poétique, littéraire et philosophique, fit de l’intuition personnelle une voie naturelle pour accéder à la vérité, celle de l’âme, comme celle de l’univers. D’une nature contemplée et sublimée, toute une littérature va naître mettant l’accent sur l’individualisme et la créativité. Rejetant l’ordre social établi, Thoreau voyait en l’homme le reflet de la nature et non le représentant d’une société définie. Auteur phare du xixe siècle, il continue d’inspirer les plus grands écrivains américains. Jim Harrison, notamment, ne cache pas son attachement à ce père spirituel qu’il ne cesse de citer dans ses plus célèbres romans.

x 14 24 198 p. La désobéissance civile
Approches politique et juridique
T
Hiez David et Villalba Bruno essai désobéissance civique 2008 31/08/08 9782757400654 PU du Septentrion »» Politique et société -non-violence et désobéissance 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

La désobéissance civile constitue un défi au Droit et aux règles de la démocratie représentative. La désobéissance civile s’enracine dans une histoire ancienne et complexe, que notre société, de plus en plus technicienne et individualiste, réactive. L’acte désobéissant connaît aujourd’hui un regain de vigueur, s’appuyant sur de nouveaux registres de légitimité. La contestation de la règle oblige les systèmes juridiques et politiques, notamment nos démocraties représentatives pluralistes, à reformuler les fondements de l’obéissance du citoyen à la loi. C’est que, contrairement aux contestations de type révolutionnaire, la désobéissance civile est une remise en cause de la règle juridique d’autant plus complexe qu’elle ne se situe pas en dehors du système légal mais en son sein, se revendiquant même comme une forme de participation démocratique à la production de la norme. Loin d’être un simple acte de négation de l’ordre politique, elle se revendique comme une contribution – dont l’expression est certes particulière – à l’extension du champ de la confrontation politique, en dehors des arènes représentatives.

Ces interrogations relatives à la normativité ont déjà fait l’objet de recherches dans les diverses disciplines qui étudient le phénomène juridique. La science politique a, de son côté, étudié le mécanisme en suivant les formes de mobilisation que génère la figure du désobéissant. En revanche, il n’est pas habituel de les faire se rencontrer pour un travail inter-disciplinaire et encore moins autour de la désobéissance civile. Dans cette matière où débats théoriques et action pratique sont si intimement mêlés, il semble profitable de confronter ces deux points de vue. Ce livre propose donc un échange croisé et parfois contradictoire, sur les raisons et fins de la désobéissance civile.

lire le sommaire (pdf, 207ko)

x 11,5 19,5 141 p. Petit manuel de désobéissance civile
A l’usage de ceux qui veulent vraiment changer le monde
T
Renou Xavier essai désobéissance civique 2009 22/10/09 9782849502327 Syllepse Arguments et mouvements Politique et société -non-violence et désobéissance 7,10 € 7.10 épuisé
AA AA

Faucheurs d’OGM, démonteurs de panneaux publicitaires, clowns activistes, dégonfleurs de 4x4 de ville, inspecteurs citoyens de sites nucléaires, intermittents du spectacle, activistes écologistes, hébergeurs de sans-papiers : tous pratiquent des formes différentes de désobéissance civile non violente.

Ces nouvelles formes d’action politique se multiplient, s’amplifient, se diffusent, notamment par le biais du collectif des Désobéissants. Connus pour leurs coups médiatiques, les Désobéissants organisent depuis trois ans des stages de désobéissance civile à destination de militants de toute sorte d’organisations (associatives, politiques, syndicales). Ce manuel est issu de ces stages : pratique et très clair, c’est un véritable guide de formation.

Il comporte une dimension théorique, avec des réflexions, toujours abordables, sur la désobéissance et la non violence ; les aspects pratiques des actions sont également détaillés, de leur organisation à leur réalisation ; enfin, deux parties sont consacrées aux médias (comment communiquer efficacement) et à la justice (évaluation des risques, guide juridique). Toutes ces parties sont illustrées par des exemples d’action et des photographies.

x 15 21 15 p. Réflexions sur la lutte anti-OGM
Entretien avec René Riesel
T
entretien désobéissance civique, écologie, ogm, anarchisme 2010 31/01/10 Solidaires, Écologistes et Libertaires »» Divers -revues 0,50 € 0.50 sur commande ?
AA AA
Une superbe critique du citoyennisme ... A lire absolument !
Les aventures du petit René Riesel débutent peu avant 68 à la Fédération Anarchiste. L’époque est riche en exploits. Riesel rejoint les " enragés de Nanterre ". De Janvier 68 aux soubresauts de mai, ils organisent le chahut (tomatages, jets d’oeufs, etc.). Une rencontre décisive a lieu avec l’internationale situationniste (IS). Les trublions sont rapidement poursuivis par le conseil de discipline de Paris. Enragés et situationnistes poursuivent leurs exploits durant les journées de mai. Riesel participe à l’IS avant d’en être exclu ... sous l’impulsion de Debord. Bien plus tard, on le retrouve du côté de Montpellier où il s’est retiré. Mais l’agro-industrialisation grignotant toujours plus d’espace, René rejoint la Confédération Paysanne. Il va jusqu’à prendre un mandat ! Il participe à la destruction des plans de chimères génétique du CIRAD, organisme de recherche publique. Il rompt avec Bové lorsque celui-ci finit de devenir intégralement une marchandise.
x 11 18 576 p. Désobéissance civile et démocratie T Zinn Howard essai désobéissance civique 2010 18/03/10 9782748901207 Agone Eléments Politique et société -non-violence et désobéissance 15,00 € 15.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

"Notre manière de penser est une question de vie ou de mort. Si ceux qui tiennent les rênes de la société se montrent capables de contrôler nos idées, ils sont assurés de rester au pouvoir. Nul besoin de soldats dans les rues. Cet ordre résulte d’un processus de sélection au cours duquel certaines idées sont promues par le biais des plus puissantes machines culturelles du pays. Nous devons réexaminer ces idées et réaliser comment elles s’opposent à notre expérience du monde. Nous serons alors en mesure de contester l’idéologie dominante."

Sommaire :

  1. Le réalisme machiavélien et la politique étrangère des États-Unis : les fins et les moyens
  2. Violence et nature humaine
  3. Du bon et du mauvais usage de l’histoire
  4. Guerre juste et guerre injuste
  5. Loi et justice
  6. Justice économique : le système de classes américain
  7. Liberté d’expression : réflexions
    sur le Premier Amendement
  8. Le gouvernement représentatif : l’expérience noire
  9. Communisme et anticommunisme
x 13,5 21,5 333 p. Petit traité de désobéissance civile T Di Cintio Chloé essai désobéissance civique 2010 06/04/10 9782358100205 Res Publica Politique et société -non-violence et désobéissance 16,90 € 16.90 épuisé
AA AA

Ce livre dresse un état des lieux complet de la désobéissance civile, des origines à nos jours. Tout est passé en revue : théories, pratiques, méthodes, débats, enjeux et perspectives. L’auteur fait le point sur les notions essentielles de toute société humaine (la morale, la violence, la légitimité, le droit, la loi…).

Ce livre, pour la première fois, donne la parole aux acteurs de la désobéissance, pour comprendre en quoi consiste cette nouvelle forme de résistance politique. Une véritable petite anthologie.

x 17 22 63 p. Petit cahier d’exercices de désobéissance civile T Coulon (de) Jacques guide désobéissance civique 2010 31/05/10 9782883538672 Jouvence Cahier d’exercices Pratique -développement personnel 6,60 € 6.60 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Quel est votre degré de résistance au système ? Devenez l’acteur de votre bien-être !
x 13,5 21,5 294 p. Retour aux mots sauvages T Beinstingel Thierry roman désobéissance civique 2010 25/08/10 9782213654751 Fayard Littérature 19,30 € 19.30 sur commande ?
AA AA

Notre personnage principal est un téléopérateur parmi tant d’autres, dans une entreprise comme il y en a de plus en plus.

Vous ne verrez jamais son visage. Vous ne connaîtrez même pas son prénom puisque l’entreprise qui l’emploie lui en a donné un autre. Il est celui qui finit par vous répondre une fois que vous avez appuyé successivement sur la touche étoile, trois, six, dièse puis de nouveau étoile. ’Éric à votre service . ’Éric ? Inutile de vous en souvenir. Lors de votre prochain appel, vous tomberez sur quelqu’un d’autre.

John, George, Paul ou Ringo. Peu importe. En revanche, vous aurez droit aux mêmes réponses. Elles apparaissent au téléopérateur sur un écran d’ordinateur, classées par thèmes. Mais alors qu’une série de suicides dans l’entreprise rappelle douloureusement que les employés ne sont pas des machines, Eric décide un jour de transgresser les consignes : il rappelle un client de sa propre initiative...

x 13,7 22,1 211 p. Pourquoi désobéir en démocratie ? T Ogien Albert et Laugier Sandra essai désobéissance civique 2010 16/09/10 9782707165404 la Découverte textes à l’appui Politique et société -non-violence et désobéissance 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les raisons de se révolter ne manquent pas.

Mais on ne se révolte pas n’importe comment : en démocratie, s’engager dans un combat contre l’injustice, l’inégalité ou la domination est un geste qui doit s’exprimer sous une forme d’action politique acceptable. Parmi ces formes se trouve la désobéissance civile qui consiste, pour le citoyen, à refuser. de façon non violente, collective et publique, de remplir une obligation légale ou réglementaire parce qu’il la juge indigne ou illégitime, et parce qu’il ne s’y reconnaît pas.

Cette forme d’action est souvent considérée avec méfiance : pour certains, elle ne serait que la réaction sans lendemain d’une conscience froissée puisqu’elle n’est pas articulée à un projet de changement politique ; pour d’autres, à l’inverse, elle mettrait la démocratie en danger en rendant légitime un type d’action dont l’objet pourrait être d’en finir avec l’état de droit. Ce livre original, écrit par un sociologue et une philosophe, analyse le sens politique de la désobéissance, en l’articulant à un examen approfondi des actes de désobéissance civile qui prolifèrent dans la France d’aujourd’hui - à l’école, à l’hôpital, à l’université, dans des entreprises, etc.

Il montre comment ces actes s’ancrent avant tout dans un refus de la logique du résultat et de la performance qui s’impose désormais comme un mode de gouvernement. A la dépossession qui le menace - dépossession de son métier, de sa langue, de sa voix -, le citoyen ne peut alors répondre que par la désobéissance, dont le sens politique doit être pensé.

x 12,5 21,5 111 p. Face au totalitarisme, la résistance civile T Sémelin Jacques essai désobéissance civique 2011 23/02/11 9782874951275 André Versaille Histoire Politique et société -non-violence et désobéissance 20,20 € 20.20 manquant sans date
AA AA

Comment des individus ordinaires parviennent-ils à résister à mains nues, à se conduire d’une façon extraordinaire dans des situations d’oppression voire d’extrême violence ? Inspiré par Hannah Arendt qui, dans Eichmann à Jérusalem, souligne la résistance non-violente des Danois sauvant les juifs en 1943, Jacques Semelin présente ici ses quelques quinze années de recherche sur les ressources de la résistance civile au sein des systèmes totalitaires nazi et communiste.

Une réflexion unique et toujours actuelle.

x 12 20 128 p. Résistance au gouvernement civil
et plaidoyer pour le cpt John Brown, suivi de J. Brown par V. Hugo
T
Thoreau Henry David essai désobéissance civique 2011 30/04/11 9782846030281 Nautilus Politique et société -non-violence et désobéissance 12,20 € 12.20 sur commande ?
AA AA

Dès que l’on parle de résistance passive, d’objection de conscience, de désobéissance civique ou encore de non-violence, le nom de Thoreau est généralement aussitôt invoqué et son texte le plus célèbre « De la Désobéissance civile » (dont le titre originel « Résistance au gouvernement civil » a été préféré pour la présente édition) fait figure de classique de la littérature libertaire. Il faut dire que des figures historiques aussi différentes que Léon TolstoÏ, Gandhi ou Martin Luther King s’en sont réclamés. Pour ne prendre en France qu’un seul exemple contemporain, le mouvement actuel des « désobéisseurs » qui luttent contre le démantèlement du service public et la « sarkozisation » du système éducatif, en a fait sa référence. Cependant Henry David Thoreau (1817-1862) fut un homme beaucoup plus complexe que l’image que l’on en donne habituellement et qui ne saurait être réduit à avoir simplement été un apôtre de la non-violence. Certes il a commencé à l’être, poussé par ses convictions morales qui lui font prôner la résistance passive afin de s’opposer tant aux guerres d’agression impérialiste alors menées par les Etats-Unis contre le Mexique et les populations indiennes de l’Ouest qu’à une institution toujours légale : l’esclavage. Ce sera le combat pour l’abolition de celle-ci, exacerbé par le vote de lois favorables à son maintien qui le conduit à basculer en faisant l’apologie de l’insurrection armée contre son propre pays, soutenant l’action de John Brown, condamné à mort pour avoir pris les armes pour la libération des esclaves. C’est cette complexité d’une pensée authentiquement militante tout en étant profondément libertaire que veut faire mieux connaître la présente édition de deux textes fondamentaux d’un philosophe politique finalement méconnu malgré sa popularité. Comment prend-on conscience que la violence peut, en certaines circonstances, devenir nécessaire ?

Traduction de l’anglais (États-Unis), introduction, présentation des textes et notes de Robert Chesnais

x 10,5 16 64 p. Désobéir à Big Brother T Désobéissants Les essai désobéissance civique, surveillance 2011 09/06/11 9782916952536 Passager clandestin Désobéir Politique et société -non-violence et désobéissance 5,00 € 5.00 actuellement indisponible
AA AA

Les progrès de la technologie aidant, pouvoirs publics et industriels mettent en place depuis plusieurs années une nouvelle société de surveillance.

Le concept de " lutte anti-terroriste ", contre un nouvel " ennemi intérieur " à la fois " clandestin " et " omniprésent " autorise toutes les dérogations aux droits et aux principes fondateurs de la République. A travers la biométrie, les prélèvements ADN, les logiciels espions, les caméras de surveillance, les puces RFID, les GPS et même les téléphones portables ou les pass Navigo, les technologies de pointe entraînent une sophistication croissante des outils du contrôle policier et de la communication marchande.

On est d’autant plus fondé à en redouter les atteintes potentielles contre les libertés que la question de leurs effets sur le lien social et de leur " efficacité " ne fait l’objet d’aucun débat public véritable. Ce livre recense les formes de désobéissance passées et présentes qui tentent de mettre en question et de résister à cette emprise du " tout sécuritaire ".

Enfin, fidèle à l’esprit de la collection, ce livre expose des moyens d’actions individuels et collectifs, à mettre en oeuvre aussi bien dans le réel — chez soi, au travail, dans l’espace public — que sur Internet.

Souriez, vous êtes filmés !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |