égalité - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 6 documents sur le thème : égalité



6 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13,5 21 500 p. Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous T Wilkinson Richard et Pickett Kate essai égalité 2013 10/10/13 9782363831019 Petits Matins Politique et société 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Pourquoi les Anglais ne font-ils pas confiance aux autres alors que les Japonais le font plus facilement ? Pourquoi le taux de grossesse des adolescentes est-il plus élevé aux États-Unis qu’en France ? Pourquoi les Suédois ont-ils la taille plus fine que les Grecs ?
La réponse est chaque fois : l’inégalité. D’après les auteurs, les résultats exprimés sont clairs : état de santé, espérance de vie, obésité, santé mentale, taux d’incarcération ou d’homicides, toxicomanie, grossesses précoces, succès ou échecs scolaires, bilan carbone et recyclage des déchets, tous les chiffres vont dans le même sens.

Plus qu’à n’importe quel autre indicateur (de richesse, de culture ou de dépense publique), c’est à l’écart variable des revenus que l’on doit attribuer le score de chacun des pays sur l’échelle des performances. Sur presque tous les points étudiés, le Japon, la Norvège et souvent la France et le Canada font mieux que les États-Unis, l’Angleterre ou le Portugal, où les écarts de revenus sont plus importants. De plus, les sociétés montrant un grand fossé entre riches et pauvres nuisent à chacun de leurs membres, y compris les nantis se croyant à l’abri ! Les riches ont donc tout intérêt à vouloir eux aussi plus d’égalité pour tous.

Provocateur et salutaire, ce livre, en s’appuyant sur de nombreuses recherches en psychologie, biologie et sciences sociales, fournit une nouvelle manière de penser et de réfléchir sur nous-mêmes et notre société, et pourrait changer la façon dont nous voyons le monde.

x 22,5 29,5 64 p. Egaux sans ego
Histoires de filles et de garçons
T
Egalité par Education jeunesse philosophie, égalité 2013 26/08/13 9782368340158 Locus Solus Jeunesse -BD 14,00 € 14.00 épuisé, réédité avec l'ean 9782368340615
AA AA

5 scénarios, 5 illustrateurs différents illustrant les propos d’adolescents sur les comportements vis-à-vis de l’égalité filles/garçons à l’école ou en société, à travers le look vestimentaire, les réseaux sociaux, les relations amoureuses, dans le sport, etc.

Cela s’appelle lutter contre les " stéréotypes de genre " et c’est un thème fortement d’actualité : les pouvoirs publics, l’Education Nationale y sont sensibilisés ; on retrouve cela dans les médias, dans les manuels scolaires : c’est un nouveau sujet de société qui déborde largement du seul aspect " féministe " ou " parité " — cf les récentes mesures de la ministre Najat Valaud-Belkacem.

Mais cette bande dessinée, si elle a un objectif didactique, répond aussi à des critères de plaisir des histoires et des images. D’où des scénarios divertissants, réalistes et bien construits, avec intrigues contemporaines, personnages bien campés, dialogues percutants. D’où aussi des dessins confiés à des pinceaux très différents mais de qualité reconnue, chaque illustrateur/trice ayant une production régulière chez des éditeurs référencés (Delcourt, Casterman, Dargaud, etc.).

Le but est d’insérer cet album, conçu avec des partenariats, dans les bibliothèques publiques et scolaires, mais aussi de " faire le buzz " dans les médias et de concerner les jeunes lecteurs en librairie, et leurs parents/profs.

x 13,5 22 240 p. Un quart en moins
des femmes se battent pour en finir avec les inégalités de salaires
T
Silvera Rachel doc femmes, salariat, égalité 2014 06/03/14 9782707179104 la Découverte Cahiers Libres Politique et société -femmes 16,00 € 16.00 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Malgré les lois, discours et autres chartes, en France, le salaire des femmes reste inférieur d’un quart à celui des hommes. Comment expliquer cet écart persistant ? Au XIXe siècle, on considérait qu’il n’était pas vital pour une femme de travailler. Pouvant compter sur « monsieur Gagnepain », celle-ci ne pouvait prétendre qu’à un « salaire d’appoint ». De manière insidieuse, ce modèle pèse encore aujourd’hui. Les salariées semblent piégées, entre « plancher collant » et « plafond de verre ».

Pourtant, ces dernières années, des femmes ont décidé de se battre et ont obtenu gain de cause. Rachel Silvera leur donne largement la parole. Parce qu’elles ont eu des enfants, sont passées à temps partiel, ou simplement parce qu’elles sont femmes, Maria, Flora et les autres n’ont eu aucune augmentation de salaire, ou très peu, au cours de leur carrière. Les juges ont reconnu qu’elles étaient victimes de discrimination et devaient obtenir réparation à travers un rappel de salaires et une requalification.

À jour de la jurisprudence la plus récente, ce livre donne de nouveaux moyens pour en finir avec des inégalités d’un autre âge. Au-delà, il plaide pour une autre façon d’évaluer les compétences, celles des femmes restant trop souvent perçues comme relevant de qualités « innées ».

x 15 22 224 p. Abolir le droit à la fortune T Richard Philippe essai propriété, égalité, riches 2017 12/01/17 9782870038659 Couleur Livres Poétiques et esthétiques XX-XXI siècle Politique et société 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA

L’accroissement des inégalités et le délitement de notre socle social sont d’actualité... et pourtant le droit à la fortune n’est jamais remis en cause. Or, pour l’auteur, ce droit à la richesse individuelle sans limites constitue le coeur de nos problèmes, surtout depuis la mondialisation et la financiarisation de l’économie qui procurent un immense pouvoir aux plus fortunés. Sans s’arrêter à un simple constat, sa démarche nous amène alors à une proposition très concrète : abolir ce droit, en instaurant un plafond au patrimoine individuel, sur la base de la nationalité.

Cet ouvrage traite non seulement des raisons d’une telle mesure et de sa mise en place, mais également de ses impacts, pointant notamment les moyens considérables qu’elle offrirait pour relever nos multiples défis : retrouver une confiance, une prospérité, des emplois durables et une démocratie vivante, ainsi que réussir notre entrée dans la prochaine révolution industrielle et notre transition écologique.

Si ce projet semble radical, il s’agit avant tout d’aborder un sujet encore tabou, avec liberté, au-delà de nos idées préconçues, mais aussi avec pédagogie, et audace puisqu’il se confronte au pouvoir en place.

x 13,5 21 174 p. L’égalité (im)possible ?
manifeste pour une solidarité active
T
Duverger Timothée et Junique Stéphane essai inégalités, égalité 2018 31/05/18 9782363832498 Petits Matins Essais Politique et société 14,00 € 14.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Oui, nous pouvons vivre mieux - tous ! Voilà un propos à contre-courant du discours ambiant quand il est question de santé ou de protection sociale. Les inégalités sociales et territoriales se creusent, le défi cit de l’Assurance maladie persiste, le modèle de solidarité collective hérité de 1945 s’essouffle... Tout cela est vrai. Devons-nous pour autant nous résoudre à voir s’installer un système de protection à deux vitesses ? Non, affirment ici deux acteurs engagés : un militant mutualiste de longue date et un chercheur spécialiste de la question sociale, qui défendent une approche non lucrative de la santé - la santé envisagée dans une acception large, car on ne saurait être bien dans son corps et dans sa vie sans un logement digne, un revenu décent, un égal accès à l’éducation et aux loisirs...

Leur constat : face aux transformations de la société (carrières discontinues, vieillissement de la population, explosion des maladies chroniques, etc.), l’État ne peut plus tout. Leur solution : constituer un « pôle des solidarités actives ». Une alliance pour et par l’action des structures historiques de l’économie sociale et solidaire et de nouvelles entités tournées vers l’intérêt général.

Nourrissant leur échange de nombreux exemples et de propositions (une politique de santé réorientée vers la prévention, un socle de droits universels garanti, une reconnaissance européenne des modèles alternatifs, etc.), les auteurs dessinent une société plus juste et désirable. Une société d’égalité possible.

Entretiens réalisés par Jean Chezaubernard, rédacteur en chef d’Essentiel Santé Magazine.

x 15 21 32 p. Faute d’égalité T Bergounioux Pierre essai égalité 2019 21/03/19 9782072854163 Gallimard »» Tracts Politique et société 3,90 € 3.90 présent à Plume(s)
AA AA
« On attendait d’énergiques initiatives, des changements effectifs, de vrais événements. Ils ne se sont pas produits. Cinq décennies ont passé en vain, à vide, apparemment. Et puis ce qui aurait dû être et demeurait latent, absent fait irruption dans la durée. » Pierre Bergounioux entreprend ici de saisir les origines et la signification du soulèvement social que la France a vécu ces derniers mois. Il enracine sa réflexion dans l’histoire des nations et des idées occidentales, en vertu de l’axiome selon lequel tout le passé est présent dans les structures objectives et la subjectivité des individus qui font l’histoire. Ainsi se poursuit, jusque dans les formes les plus contemporaines de la contestation, en pleine crise du capitalisme et de la représentation politique, le rêve égalitaire qui nous est propre.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |