Amérique latine - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 35 documents sur le thème : Amérique latine



35 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 21,5 21,5 81 p. Kayodé – une communauté amérindienne en Guyane T Olivier Patrice jeunesse international, voyage, Amérique latine 2008 21/05/08 9782952326940 Terra incognita Jeunesse -regards sur le monde 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA

Patrice Olivier vous propose de partager ses rencontres avec les enfants de la famille Opoya-Wempi de Kayodé.

Ses photographies vous invitent à vivre leur quotidien. Vous y découvrirez leurs jeux, la vie dans le village avec les copains, l’école, la cuisine, les traditions et l’environnement du village. Après ces rencontres, Kaïna, Yalima, Elisabeth et Makinao seront des enfants que vous n’oublierez pas quand vous refermerez ce livre.

x 15,3 23,9 670 p. L’homme qui aimait les chiens T Padura Leonardo roman Amérique latine, Trotski 2011 06/01/11 9782864247555 Métailié Bibliothèque Hispano-Américain Littérature 24,50 € 24.50 actuellement indisponible
AA AA

En 2004, à la mort de sa femme, Ivan, écrivain frustré et responsable d’un misérable cabinet vétérinaire de La Havane, revient sur sa rencontre en 1977 avec un homme mystérieux qui promenait sur la plage deux lévriers barzoï.

Après quelques conversations, "l’homme qui aimait les chiens" lui fait des confidences sur Ramon Mercader, l’assassin de Trotski qu’il semble connaître intimement. Ivan reconstruit les trajectoires de Lev Davidovitch Bronstein, dit Trotski, et de Ramon Mercader, connu aussi comme Jacques Mornard, la façon dont ils sont devenus les acteurs de l’un des crimes les plus révélateurs du XXe siècle. À partir de l’exil de l’un et l’enfance de l’autre, de la Révolution russe à la guerre d’Espagne, il suit ces deux itinéraires jusqu’à leur rencontre dramatique à Mexico.

Ces deux histoires prennent tout leur sens lorsque Ivan y projette ses aventures privées et intellectuelles dans la Cuba contemporaine. Dans une écriture puissante, Leonardo Padura raconte, à travers ses personnages ambigus et convaincants, l’histoire des conséquences du mensonge idéologique et de sa force de destruction sur la grande utopie révolutionnaire du XXe siècle ainsi que ses retombées actuelles dans la vie des individus, en particulier à Cuba. Un très grand roman cubain et universel.

x 14,5 22,5 310 p. Quand s’élèvent nos voix
Des Andes à l’Amazonie, une odyssée en terre indienne
T
Brieu Sylvie reportage société, Amérique latine 2011 06/04/11 9782226221308 Albin Michel Latitudes International -Amériques 20,30 € 20.30 sur commande ?
AA AA

Pendant plus d’un an, Sylvie Brieu a parcouru l’Amérique Latine à la rencontre des communautés indiennes, qui connaissent un véritable regain de vitalité politique et culturelle.

Election d’Evo Morales en Bolivie, de Rafael Correa en Equateur, mouvements altermondialistes, mobilisation pour la défense de l’environnement des peuples indigènes en Amazonie et ailleurs, sommet de Cancún en décembre 2010..., l’Amérique Latine occupe à nouveau le devant de la scène sur toutes ces questions primordiales, au moment où de nombreux pays fêtent le bicentenaire de leur indépendance. Au Pérou, en Bolivie, Argentine, au Chili, au Brésil et sur l’île de Pâques, Sylvie Brieu est allée à la rencontre des Quechuas, Aymaras, Mapuches, Suruis, Rapa Nuis, Xavantes ou Guaranis pour dresser un état des lieux de ces peuples parfois méprisés, spoliés, ou pire, exterminés, qui ont su allier sagesse ancestrale et technologie pour mieux se préserver face à une globalisation galopante.

S’immergeant dans le quotidien de guerriers, de chamans, d’artisans et de paysans, mais aussi de cinéastes, de poètes, d’artistes et de scientifiques, Sylvie Brieu rend hommage à une humanité plurielle et à des héros méconnus qui se battent pour préserver leurs cultures et la planète dans sa diversité.

x 14,5 12,5 ) Contes d’Humahuaca. - CD Audio T Giraudeau Bernard jeunesse conte, Amérique latine 2002 14/11/02 3298493180256 Naïve Divers -CD 17,90 € 17.90 épuisé
AA AA

" Il y a longtemps, j’étais dans les Andes pour un long tournage.

Mes enfants me manquaient. Ils étaient très jeunes. J’ai voulu leur raconter des histoires. J’ai donc enregistré des contes que j’inventais chaque soir et que je leur faisais parvenir avec les bobines du film. Ils n’étaient destinés qu’à être écoutés et répétés comme le veut la tradition indienne. Je vous les livre ainsi. Contes à jouer, histoires à raconter. Mon ami Oswaldo Torres, indien Aïmara, a imaginé la musique.

C’est une compagne indispensable. " Bernard Giraudeau

x 18 26 166 p. Amérique Latine solidarité / guérillas - Olas
Revue Partisans n° 38
recueil politique, Amérique latine 1967 30/06/67 _divers_ François Maspéro International -Amériques 2,00 € 2.00 épuisé
AA AA
x 17 24 130 p. La Pipe de Marcos
Les Voyages de Juan Sans Terre Tome 1
T
Isusi (de) Javier BD Amérique latine 2005 17/10/05 9782878270891 Rackham Morgan BD -roman graphique 17,30 € 17.30 actuellement indisponible
AA AA
Vasco, marin sans bateau, parcourt le sud du Mexique à la recherche de Jean, un ami qui y a mystérieusement disparu des années auparavant. En suivant ses traces, il arrive au cœur du Chiapas, tenu par l’Armée Zapatiste de Libération Nationale du Commandant Marcos. C’est là que les ennuis commencent... Entre fiction et témoignage, Javier de Isusi nous plonge dans la vie quotidienne dans cette région et la lutte des populations indigènes pour défendre la liberté qu’ils ont conquis avec les armes. Javier de Isusi réussit à la perfection la synthèse entre l’aventure (comment ne pas voir en Vasco le Corto Maltese du XXI siècle !), récit de voyage et enquête minutieusement documentée. Les voyages de Jean Sans-Terre sera composés de quatre tomes, qui porteront notre héros à traverser le Nicaragua post sandiniste, la jungle amazonienne jusqu’au Brésil.
x 17 24 192 p. L’Île de Jamais Jamais
Les Voyages de Juan Sans Terre Tome 2
T
Isusi (de) Javier BD Amérique latine 2008 18/03/08 9782878271096 Rackham Morgan BD -roman graphique 17,30 € 17.30 présent à Plume(s)
AA AA

Deuxième volet des aventures de Jean sans Terre, qui se déroule cette fois dans l’île d’Ometepe, au Nicaragua. L’élément fantastique prend l’ampleur nécessaire pour raconter ce pays où « la légende et la réalité vont toujours de pair » sans jamais prendre le dessus sur l’aventure à base d’action et de coups de théâtre. Ometepe se transigure ainsi dans l’île de Jamais Jamais : les références et les clins d’œil au roman de J.M. Barrie se multiplient tout au long de l’histoire et servent de ciment pour lier ensemble les différents niveaux narratifs.

Comme dans La Pipe de Marcos, Javier de Isusi raconte aussi en filigrane l’histoire des lieux où il met en scène ses histoires. Il se peut, d’ailleurs, que les péripéties de ses héros ne sont qu’un prétexte pour mener une réflexion sur le passé proche et le présent du continent latino-américain. Mouche-Don Jaime et Crochet-Hooker ce sont les pirates américains qui, depuis William Walker, n’ont pas cessé d’exploiter le pays et d’en opprimer les habitants. Après avoir soutenu pendant des décennies des dictateurs sanguinaires, provoqué et financé une sanglante guerre civile, ils tiennent encore le pays par les biais des multinationales et des fondations « caritatives ».

x 17 24 172 p. Rio Loco
Les Voyages de Juan Sans Terre Tome 3
T
Isusi (de) Javier BD Amérique latine 2011 04/02/11 9782878271355 Rackham Morgan BD -roman graphique 18,30 € 18.30 sur commande ?
AA AA

Vasco, le protagoniste de Les Voyages de Juan Sans Terre, continue à parcourir l’Amérique du Sud à la recherche de son ami Juan, disparu dans des circonstances mystérieuses. Dans Rio Loco, troisième épisode (après La Pipe de Marcos et L’Île de Jamais Jamais) des aventures de cet héros aux allures de Corto Maltese, l’action se déroule au cœur de la forêt amazonienne, sur les eaux du Rio Napo, affluent de l’Amazone et porte d’entrée vers l’inconnu, territoire mystérieux et inexploré où autrefois on situait le fabuleux Eldorado et les mythiques 7 cités de Cibola.

Comme Héctor - le voyageur argentin rencontré par Vasco dans l’île d’Ometepe (L’Île de Jamais Jamais) – le lui avait en effet prédit : "Tu ne pourrais jamais dire d’avoir voyagé en Amérique Latine si tu n’auras pas descendu l’Amazone". Toujours sur les traces de son ami, Vasco suit le cours sinueux du fleuve Napo et s’enfonce peu à peu dans la jungle, vers l’Amazone... le plus long fleuve de la Terre, aimant irrésistible qui attire tous ceux qui rêvent d’exotisme et d’aventure mais qui se révèle, dans les faits, un lieu bien moins excitant et romantique. Tout comme les Conquistadors qui l’ont précédé, Vasco se retrouve bientôt perdu au milieu de nulle part, entouré d’une forêt impénétrable, grouillante de vie et pourtant si déserte. Ce n’est que la rencontre providentielle avec une tribu d’indiens qui lui permettra de continuer son voyage, non plus à la recherche son ami Juan, mais à la recherche de lui même...

Dans Rio Loco, tout comme dans les pages de La Pipe de Marcos et de L’Île de Jamais Jamais, Javier de Isusi s’inscrit dans la pure tradition des grands récits d’aventures (les clins d’œil aux œuvres et aux personnages d’Hugo Pratt reviennent presque à chaque page) mais en renouvelle profondément les codes et le contenu. Le héros et ses péripéties sont au centre du récit dont le fil conducteur se déroule suivant sa quête initiatique. Mais Javier de Isusi en multiplie les clés de lecture sans jamais nuire à la fluidité de l’histoire, qu’il mène avec brio, légérété et ironie. Il y brosse subtilement le portrait psychologique de ses personnages, leur conférant ainsi une réelle épaisseur, distillant comme toujours – en filigrane - des références à la situation politique, sociale, culturelle et économique du continent latino-américain. Ce dernier aspect est sans doute l’un des plus originaux de l’œuvre de Javier de Isusi : des luttes pour l’autodétermination à la dénonciation du rôle joué par l’Empire américain, jusqu’aux thèmes liés à l’environnement et à l’interculturalité, de Isusi réinvente le héros romantique en porte drapeau des grandes causes du monde contemporain, tant qu’on n’hésite pas à définir Les voyages de Juan sans Terre comme une bande dessinée altermondialiste. C’est là que s’exprime au mieux le talent de Javier de Isusi : la lecture des trois tomes des Voyages en fait ressortir les grandes qualités de scénariste, parfaitement secondées par un élégant coup de pinceau.

x 17 24 168 p. Sur la terre des Sans-Terre
Les Voyages de Juan Sans Terre Tome 4
T
Isusi (de) Javier BD Amérique latine 2012 23/06/12 9782878271430 Rackham Morgan BD -roman graphique 21,00 € 21.00 sur commande ?
AA AA

Vasco est toujours à la recherche de son ami Juan, disparu en Amérique Latine des années auparavant. Du Mexique zapatiste (La Pipe de Marcos) à la forêt équatorienne (Rio Loco), en passant par le Nicaragua (L’Île de Jamais Jamais), la quête de notre héros post-moderne le mène enfin au Brésil. C’est ici, au milieu des luttes des paysans sans terre, que Vasco retrouve enfin Juan et reçoit une réponse aux questions posées dans les épisodes précédents de Les Voyages de Juan Sans Terre.

Dénouement attendue d’une saga de plus de 60 pages, Dans la terre des Sans-Terre n’est pas seulement la conclusion d’un récit d’aventures qui nous a fait traverser tout un continent, ses conflits, ses problèmes économiques et culturels face au libéralisme et à la globalisation : De Isusi y synthétise les différentes facettes de son histoire et donne sa définition du mot voyager dans laquelle tout routard se reconnaîtra sans difficulté.

x 17 24 224 p. Journal de Oaxaca
Deux années passées au Mexique
T
Kuper Peter BD Mexique, Amérique latine 2011 16/09/11 9782878271393 Rackham BD -doc 24,40 € 24.40 sur commande ?
AA AA

En 2006, pour pouvoir terminer tranquillement Arrête d’oublier de te souvenir, Peter Kuper décide de s’installer au Mexique, dans la ville de Oaxaca (prononcer Oháka). Parti de New York pour fuir les polémiques autour de l’Iraq, Kuper se retrouve au coeur des affrontements entre la police et l’APPO (Assemblée populaire des peuples de Oaxaca) dans ce que l’on appellera plus tard La révolte de Oaxaca. Il commence à consigner, dans des courriers électroniques qu’il envoie à ses amis, les faits qui mettent à feu et à sang la ville mexicaine, pour rassurer ses proches mais aussi en réaction aux mensonges et approximations des médias qui couvrent la révolte. Ses mails font le tour du monde et font apparaître la féroce politique répressive du gouvernement mexicain. Carnet de croquis à la main et appareil photo en bandoulière, Kuper parcourt les rues de Oaxaca, dessine les barricades et les charges de la police mais s’attarde aussi sur la beauté d’un visage, pour satisfaire sa nécessité "d’illustrer les moments obscurs de Oaxaca et d’en capturer en même temps la lumière".

Entre carnet de voyage et reportage dessiné, Journal de Oaxaca démontre une fois de plus le talent de Peter Kuper, observateur attentif de la vie qui l’entoure et chroniqueur engagé du monde contemporain.

x 22 22 36 p. Bartolo et la pêche à la nivrée T Lillo Guy et Gély Anne jeunesse Amérique latine, pêche 2010 01/08/10 9782841663729 Grandir Les Hommes de la Terre Jeunesse -regards sur le monde 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

Le soleil se lève à Shinkiatan, situé en Equateur, au cœur de la forêt tropicale. La journée s’annonce radieuse. Nous accompagnons Bartolo qui part pour une journée de pêche.

Un complément documentaire illustré de photographies termine ce récit ethnographique.

x 14 21 345 p. Evo
Portrait au quotidien du premier président indigène de la Bolivie
T
Sivak Martin doc Amérique latine 2010 01/02/10 9782844052414 L’Esprit frappeur le jouet enragé International -Amériques 19,27 € 19.27 épuisé
AA AA

Evo vu de l’intérieur. L’irrésistible ascension d’un leader paysan devenu le premier président indigène de Bolivie. Réélu triomphalement, Evo incarne désormais plus qu’un espoir : la possibilité concrète de changer la société bolivienne en profondeur. De la nationalisation du gaz à la mise en place d’une nouvelle constitution, sous la présidence d’Evo, le gouvernement bolivien va de succès en triomphes, ayant même réussi à réduire son opposition à la plus simple expression. Un socialisme qui laisse toute sa place aux libertés individuelles, y compris celle d’entreprendre, dessine une figure nouvelle où le peuple est à la première place. Et c’est le peuple indien des Andes qui trouve sa revanche après cinq siècles de colonisation.

Entre le reportage journalistique et la biographie à deux voix, ce livre peut se lire aussi comme un roman, celui de la grande histoire de l’émancipation des peuples indigènes andins et amazoniens. Avec, d’une part, la démarche historique de l’homme d’État qui a d’ores et déjà changé la vie dans son pays. Et, de l’autre, l’histoire intime d’Evo Morales Ayma, ce paysan pauvre qui sera parvenu au sommet de l’État sans jamais se renier. En toile de fond, l’histoire convulsive et complexe de la Bolivie, des origines à nos jours.

x 14,5 21 190 p. Disperser le pouvoir
Les mouvements comme pouvoirs anti-étatiques - Soulèvements et organisation à El Alto (Bolivie, 2003)
T
Zibechi Raul essai Bolivie, Amérique latine 2009 01/03/09 9782844052346 L’Esprit frappeur le jouet enragé International -Amériques 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

La nouvelle de la victoire électorale puis de l’investiture présidentielle d’Evo Morales Ayma, premier président indigène de la Bolivie, a fait le tour du monde. Toutefois, les processus qui ont mené ce pays à vivre ce moment historique restent méconnus. Cette arrivée au pouvoir a été amenée par les luttes sociales qui se sont déroulées entre les années 2000 et 2005. L’un des épisodes les plus importants et décisifs de cette période est celui de la « Guerre du gaz » (février et octobre 2003) qui a comme scène principale la ville d’El Alto.

Raúl Zibechi a effectué un travail exhaustif de recherche sur ce moment vécu à El Alto. En donnant la parole à ses propres acteurs, il donne à voir une fresque de la ville, trace l’histoire d’une mobilisation, de ses actions et organisations, et nous permet de revivre ces moments à travers son regard aigu de journaliste, penseur et militant.

Le livre Disperser le pouvoir, les mouvements comme pouvoirs anti-Étatiques est le résultat de ce travail. Bien qu’il puisse sembler étrange de publier en Europe un livre consacré à un lieu apparemment aussi isolé du reste du monde que la Bolivie – et plus encore à la ville d’El Alto, la grande capitale aymara décrite par Zibechi – nous considérons que l’expérience révolutionnaire vécue entre février et octobre 2003 apporte un éclairage fondamental sur le rôle de la société face au pouvoir. À ce sujet, Miguel Benasayag, dans la préface, donne les pistes nécessaires pour comprendre l’importance de la publication de ce livre en France aujourd’hui.

x 13,5 22 344 p. Les nomades de la mer T Emperaire José récit Amérique latine 2003 10/06/03 9782913490147 Serpent de mer Divers -sciences 29,00 € 29.00 épuisé
AA AA

En mars 1946, sur les côtes désolées des archipels de Patagonie, un bateau chilien débarquait à terre deux ethnologues français, José Emperaire et Louis Robin.

Pendant vingt-deux mois, les deux ethnologues n’eurent d’autre compagnie que celle des Alakaluf, ce petit groupe d’hommes perdu dans la bruine des archipels. Peu à peu, une amitié inaccoutumée s’établit entre les nouveaux venus et les quelques familles Alakaluf qui, de temps à autre, reprenaient la vie nomade de leurs ancêtres et acceptèrent d’être accompagnées par les deux ethnologues pendant leurs fantastiques parcours dans la solitude des canaux.

Le récit de cette longue cohabitation et ses résultats ethnographiques donnera Les Nomades de la mer. Mais les Alakaluf, comme les autres Indiens de l’extrême sud du continent américain, étaient depuis le début du XXe siècle en voie d’extinction. Dernier témoignage de ces peuples qui avaient longtemps fasciné les marins, savants et explorateurs, Les Nomades de la mer est un ouvrage passionnant sur un monde nimbé de mystères, et à jamais disparu.

Publié initialement en 1953 par les éditions Gallimard, Les Nomades de la mer, est réédité ici pour la première fois. Il est complété par une préface de Dominique Legoupil (CNRS), ainsi que d’un prologue inédit d’Annette Laming-Emperaire.

x 20,5 18,5 24 p. Le merveilleux voyage de Picaflor et d’Inti
El maravilloso viaje de Picaflor e Inti
T
Buissonnière Maguy et Sánchez Josué conte, jeunesse, bilingue Pérou, espagnol, Amérique latine 2012 01/10/12 9782296996106 L’Harmattan Contes Des Quatre Vents Jeunesse -langues 9,50 € 9.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Picaflor, le petit colibri, est bien malheureux. Il s’est perdu, il se trouve loin de sa belle forêt d’Amazonie, et de sa famille et, là, dans les hautes montagnes des Andes, il fait très froid. Il rencontre alors Inti, un petit garçon au poncho de couleurs vives, accompagné de ses lamas. Lui est aussi est très triste car ses parents sont partis travailler loin d’ici. Picaflor et Inti vont entreprendre un merveilleux voyage ensemble pour retrouver leur famille.
x 14,5 22,5 331 p. Journal d’un combattant
Sierra Maestra - Santa Clara 1956-1958
T
Guevara Ernesto Che témoignage Cuba, Amérique latine, révolution 2012 22/11/12 9782849902028 des Équateurs International -Amériques 23,00 € 23.00 manquant sans date
AA AA

Le 2 décembre 1956, avant de débarquer du Granma avec Fidel Castro et 81 autres révolutionnaires cubains sur la plage de Las Coloradas, le jeune Guevara a glissé dans son paquetage plusieurs cahiers vierges sous ses munitions et ses instruments de médecine. Son objectif personnel n’a pourtant rien de littéraire : venu à Cuba pour concilier Marx et Bolivar les armes à la main, il s’astreint à consigner au jour le jour la guérilla des Barbudos avec le recul critique qu’autorise sa double qualité d’étranger et d’intellectuel.

Dans ses notations, toujours prises au coeur de l’action, le Journal d’un combattant livre une version subjective, originale et crue des événements fondateurs du castrisme sans jamais céder aux sirènes de l’embellissement épique ou de l’autocélébration. Inédit dans sa totalité à ce jour, le Journal d’un combattant dévoile à rebours des idées reçues la vraie personnalité du Che, sa part d’ombre issue du magma révolutionnaire originel de la Sierra Maestra où les armes et le sang ont remplacé les rêves d’aventure.

x 17 24 80 p. Ometepe T Isusi (de) Javier et Saracino Luciano BD Amérique latine 2013 21/06/13 9782878271621 Rackham BD 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Ometepe est la plus grande île lacustre au monde et se trouve sur le lac Cocibolca, au Nicaragua. Ometepe est un de ces endroits dont la beauté a inspiré poètes et écrivains, et où la frontière entre le réel et l’imaginaire ne semble plus exister. Ses deux volcans rappellent les seins fermes d’une jeune fille. De ses eaux surgissent des femmes sublimes qui se transforment soudain en anguilles. Des lutins se promènent souvent dans ses rues, sans que personne ne soit effrayé…

Javier de Isusi (La pipe de Marcos, L’île de jamais jamais, Rio Loco, Sur la terre des sans terre) réunit dans ce livre six contes inspirés de légendes indiennes et de vieilles histoires qui vivent encore dans la mémoire des habitants de l’île.
Les lecteurs de Les voyages de Juan sans terre retrouveront les atmosphères et les personnages chers à Javier de Isusi qui a troqué, cette fois, l’encre de chine pour une boîte d’aquarelles, nous livrant des pages à la poésie délicate et à la beauté sensuelle. À lire absolument quand la réalité devient trop envahissante et ne laisse plus de place à l’imagination.

x 13,5 19 52 mn Xingu, le corps et les esprits T Corrêa Mari doc santé, Amérique latine 1996 30/11/95 Filmsdocumentaires.com »» Divers -DVD 14,00 € 14.00 présent à Plume(s)
AA AA

Ce film est le récit d’une ren­con­tre, au cœur de l’Amazonie au Xingu : celle de la médecine sci­en­tifique et celle des soins du corps et de l’âme que prodiguent les pajès, sor­ciers ou chamanes indi­ens. Cette ren­con­tre de deux modes de con­nais­sances, de deux pra­tiques médi­cales, de deux approches de l’individu et de son rap­port au monde sont au cen­tre de ce film.

Sur le mode de l’échange, nous analysons la façon dont les sor­ciers indi­ens pra­tiquent les mal­adies des blancs, mais aussi com­ment les médecins blancs sont con­fron­tés à un phénomène à leurs yeux sur­na­turel : les céré­monies tra­di­tion­nelles de guéri­son – les palé­jances – au cours desquelles le patient est traité.

Par le biais d’une pra­tique médi­cale, c’est véri­ta­ble­ment deux visions du monde qui se retrou­vent face à face.


langues : anglais, français

x 12,5 19 741 p. L’homme qui aimait les chiens T Padura Leonardo roman Amérique latine, Trotski 2013 09/01/13 9782864249009 Métailié suite hispano-americaine Littérature -poches 14,00 € 14.00 sur commande ?
AA AA
En 2004, Ivan, écrivain frustré, responsable d’un misérable cabinet vétérinaire de La Havane, revient sur sa rencontre en 1977 avec un homme mystérieux qui promenait sur la plage deux lévriers barzoï. "L’homme qui aimait les chiens" lui fait des confidences sur Ramon Mercader, l’assassin de Trotski qu’il semble connaître intimement. Ivan reconstruit les trajectoires de Lev Davidovitch Bronstein, dit Trotski, et de Ramon Mercader, alias Jacques Mornard, de la Révolution russe à la guerre d’Espagne, jusqu’à leur rencontre dramatique à Mexico.
Sa propre vie dans Cuba en crise, qu’il raconte en parallèle, résonne alors étrangement. Dans une écriture puissante, Leonardo Padura raconte l’histoire du mensonge idéologique et de sa force de destruction sur la grande utopie révolutionnaire du XXe siècle ainsi que ses retombées actuelles sur la vie des individus, en particulier à Cuba.
x 14 21 192 p. Sara ou le combat d’une mère T Amorin Carlos récit Amérique latine 2005 01/09/05 9782912580191 AAEL International -Amériques 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA
Argentine-Uruguay - 1976 - 2002 : Quand la dictature volait les enfants…
Pendant 25 ans, inlassablement, Sara Méndez a cherché Simon, son fils. Au-delà de l’histoire personnelle et à travers ce récit, sobre, vrai, pudique, les dictatures du « cône sud », leurs complices du « plan Condor », la violence, la torture, la mort… et la « guerre sale » : rapts et disparitions d’enfants, vol de leur identité et dans bien des cas assassinat de leur mère, tout cela nous saute à la figure avec une réalité impressionnante.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |