précarité - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 19 documents sur le thème : précarité



19 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13,5 21 166 p. La caravane des oubliés T Périssé Thierry roman précarité 2006 31/05/06 9782351040119
136
Atelier de création libertaire (ACL) Littérature 12,00 € 12.00 sur commande ?
AA AA

« Deux degrés. Sur la route, Gilou chemine vite. Les pouces coincés sous les lanières de son sac à dos, près des épaules. Le vent froid glace ses os, brûle ses oreilles. De son nez violacé coule une goutte qu’il balaye du revers de la manche. Il est à peine quatre heures et pourtant il fait presque nuit. »

Dans ce roman, Thierry Périssé relate l’histoire d’hommes et de femmes recontrés en Picardie, et en fait une chronique de la pauvreté et du vagabondage contemporains.

x 14 20,5 269 p. Le quai de Ouistreham T Aubenas Florence récit précarité 2010 18/02/10 9782879296777 L’Olivier »» Littérature 19,30 € 19.30 présent à Plume(s)
AA AA

« La crise. On ne parlait que de ça, mais sans savoir réellement qu’en dire, ni comment en prendre la mesure. Tout donnait l’impression d’un monde en train de s’écrouler. Et pourtant, autour de nous, les choses semblaient toujours à leur place. J’ai décidé de partir dans une ville française où je n’ai aucune attache, pour chercher anonymement du travail… J’ai loué une chambre meublée.

Je ne suis revenue chez moi que deux fois, en coup de vent : j’avais trop à faire là-bas. J’ai conservé mon identité, mon nom, mes papiers, et je me suis inscrite au chômage avec un baccalauréat pour seul bagage. Je suis devenue blonde. Je n’ai plus quitté mes lunettes. Je n’ai touché aucune allocation. Il était convenu que je m’arrêterais le jour où ma recherche aboutirait, c’est-à-dire celui où je décrocherais un CDI. Ce livre raconte ma quête, qui a duré presque six mois, de février à juillet 2009.

J’ai gardé ma chambre meublée. J’y suis retournée cet hiver écrire ce livre. »

Florence Aubenas

x 28 19 70 p. Jungles - Abris de fortune aux abords de la Manche T Revillard Jean photos immigration, précarité 2009 07/05/09 9782830913545 Labor et Fides Divers 23,40 € 23.40 12,00 € présent à Plume(s)
AA AA

Les jungles de Calais sont des territoires disséminés dans les forêts et les terrains vagues qui lèchent les parkings destinés aux camions en attente eux aussi, pour passer la douane vers l’Angleterre.

C’est dans les cabanes des jungles que le migrant se terre. On les appelle " jungles " parce que la végétation y est dense et broussailleuse. Et parce que dans la jungle, on se cache, on se terre, on survit, et l’on y meurt parfois.

x 10,5 16 61 p. Désobéir à la précarité T Désobéissants Les essai désobéissance civique, précarité 2011 17/02/11 9782916952376 Passager clandestin Désobéir Politique et société -non-violence et désobéissance 5,00 € 5.00 présent à Plume(s)
AA AA

Depuis trente ans, les dirigeants des pays industrialisés dérégulent l’économie, détruisent le service public et démantèlent les systèmes de protection sociale.

Leur objectif : développer la précarité pour faire baisser le coût du travail, augmenter la rémunération des actionnaires, et réduire l’indocilité structurelle des travailleurs. Intermittents de l’emploi ou du spectacle, stagiaires à vie, abonnés aux petits boulots sans perspective ou aux CDD à répétition sont ainsi contraints pour survivre de batailler contre les institutions censées leur venir en aide.

Mal représentés dans le monde syndical, isolés socialement et dénoncés comme responsables de leur sort, voire soupçonnés de " tricher ", des " précaires " réapprennent au quotidien à défendre ou reconquérir leurs droits en désobéissant.

x 14 20,5 141 p. Attention fragiles T Roger Marie-Sabine roman exclusion, précarité 2011 18/08/11 9782021051087 Seuil Jeunesse -littérature 9,60 € 9.60 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Laurence, jeune fille sans logis, vit avec son fils, le petit Nono, au bord d’une voie ferrée, dans un gros carton d’emballage transformé en « maison ».

Elle tente de masquer le tragique de la situation à cet enfant qui, avec ses yeux d’enfant, attend chaque jour le retour de sa mère qu’il croit partie au travail. Laurence fait la manche, rapporte difficilement de quoi manger. Un jour, Nono croise Nel, un jeune aveugle, marginal lui aussi à sa manière, affichant parfois sa différence de manière provocatrice. Chacun continue sa vie de son côté, Nel pour le meilleur, Nono pour le pire.

Jusqu’au jour où tous les deux se croiseront une dernière fois, et où Nel comprendra …

L’humour et le fantastique sont souvent présents dans les livres de Marie-Sabine Roger, qui aborde également des sujets plus graves, comme ici le handicap et l’exclusion. Ce roman a obtenu le prix France Télévision en 2002.

x 12,5 18 79 p. Rêves amers T Condé Maryse roman exclusion, précarité 2005 01/06/05 9782747019101 Bayard Les romans de Je bouquine Jeunesse -littérature 5,90 € 5.90 épuisé, réédité avec l'ean 9782747083423
AA AA

Rose-Aimée vit heureuse dans son petit village à Haïti, jusqu’au jour où la misère l’oblige à quitter les siens.

Placée en ville comme domestique, elle doit supporter le mépris de sa patronne. Heureusement, elle a l’amitié de Lisa. Fraternité contre méchanceté, courage contre cruauté, à quel prix la liberté quand le quotidien est l’enfer ?

x 14 20,5 256 p. Considérant qu’il est plausible que de tels événements puissent à nouveau survenir
Sur l’art municipal de détruire un bidonville
T
Thiéry Sébastien enquête répression, banlieues, précarité 2014 15/03/14 9791092616026 Post Politique et société -immigration et précarité 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA
Le 29 mars 2013, un arrêté de la mairie de Ris-Orangis porte mise en demeure aux habitants d’un bidonville installé sur un terrain vague d’évacuer les lieux. Trois jours plus tard, les forces de polices, accompagnées de pelleteuses, mettent brutalement fin à l’occupation en détruisant les habitations.
C’est à l’examen méticuleux et à la « traduction » de l’Arrêté municipal que se livrent Les auteurs ici réunis à l’initiative de . Sébastien Thiery, membre de l’association PEROU
x 13 20 72 p. Si vous saviez !
La rue, une réalité
T
Velu Thierry enquête précarité 2014 25/02/14 9782351686607 2 Encres Politique et société -immigration et précarité 9,00 € 9.00 épuisé
AA AA

La rue, une réalité : un texte fort et engagé sur la détresse humaine, oubliée, des personnes sans domicile, ces hommes et femmes invisibles aux yeux de la société. Convaincu de l’importance d’agir en amont comme en aval, l’auteur, dirigeant d’une ONG, nous livre ici un témoignage à la fois lucide et poignant sur la situation compliquée et douloureuse de ceux que l’on nomme « SDF ». Durant 6 mois, l’auteur est allé à leur rencontre, a partagé leur quotidien et a pu mettre en œuvre quelques palliatifs. Mais comme il le souligne, la réinsertion de ces acteurs sociaux passe avant tout par une prise de conscience collective…

Si vous saviez ! Un livre pour cesser de dire que vous ne savez pas !

Thierry VELU a souhaité que l’ensemble des bénéfices du livre soit reversé en intégralité au GSCF pour aider les personnes dans la rue.

x 14 20,5 84 p. Marchands de travail T Jounin Nicolas et Tourette Lucie enquête travail, précarité 2014 06/11/14 9782370210630 Raconter La Vie Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 5,90 € 5.90 présent à Plume(s)
AA AA

Samira, Samuel, Philippe, Daniel et Etienne sont "commerciaux d’intérim" : ils vendent aux entreprises du bâtiment une force de travail qui ne leur appartient pas, la promesse qu’un ouvrier ira travailler sur un chantier. Ils ont un minimum de diplômes, étaient encore il y a peu manoeuvre-ferrailleur ou secrétaire, mais s’assurent aujourd’hui de gros revenus grâce à leurs fichiers et leur culot. Leur position d’intermédiaires fait d’eux des régulateurs du marché du travail : ils redéfinissent sans cesse les tarifs et les conditions de travail.

Ces cinq patrons aimeraient se voir comme des assistantes sociales. Ils contribuent pourtant à accroître l’insécurité et la précarité des ouvriers.

x 14 21 104 p. Vingt centimes T Deutsch Xavier récit entraide, précarité 2014 30/09/14 9782870036655 Couleur Livres Politique et société -immigration et précarité 11,00 € 11.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Vingt centimes ne sont rien. Pourtant, il suffit parfois d’un rien pour garder allumée cette étincelle dans notre lanterne.

Lazarevic, en gare de Mouscron, avec une méchante valise en carton, ne possède rien. Rien qu’un passé qu’il porte comme une croix.

Il reçoit des regards hostiles, du mépris. Jusqu’à ce que s’ouvre une porte et que se présente enfin une terre nouvelle où il pourra tracer son chemin.

Xavier Deutsch nous entraîne dans un récit, un cantique dit-il, sans misérabilisme. Un hymne à l’humanité, à cette humanité vraie : celle qui permet aux opprimés de se redresser.

x 16 24 131 p. Tapecul, squat, soleil
Vivre la détresse sociale dans le centre-ville
T
Dumont Isabelle enquête précarité, squat 2007 10/10/07 9782841332977 PU Caen »» Politique et société 35,00 € 35.00 présent à Plume(s)
AA AA
Cet essai de géographie sociale vise à dresser un tableau rigoureux et vivant de la façon dont survivent ceux que la détresse sociale jette à la rue. Il propose une lecture comparée de la détresse sociale dans les centres-villes de Brighton, Parme et Caen. Pourquoi en arrive-t-on à vivre à la rue ? Que cela signifie-t-il au quotidien ? Telles sont les deux questions principales auxquelles s’efforce de répondre cet ouvrage à partir de l’observation des scènes de rue, du travail photographique de l’auteur et surtout de rencontres avec 143 personnes à la rue. Les analyses développées s’intéressent à la fois aux relations entre les personnes les plus défavorisées et aux relations que celles-ci entretiennent avec d’autres catégories sociales au sein d’un même espace : le centre-ville.
x 14 13,5 40 p. Ils habit(ai)ent au 61 rue d’Avron T Poussier Marion enquête habitat, précarité, squat 2004 30/09/04 9782914381895 Filigranes Politique et société 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

PARIS, 21 déc 1997 (AFP) - Une cinquantaine de familles se sont installées dans un immeuble de bureaux de 5.000 m2, 61 rue d’Avron, inoccupé depuis trois ans. Selon les élus communistes, " cette action rappelle avec force la situation dramatique de milliers de familles et d’individus privés du droit au logement ". [...]

Six ans après, une dizaine de familles vit toujours ici. Ce livre dresse le portrait de cet immeuble et de ses derniers occupants, attendant chaque jour depuis 1997 d’être relogés, redoutant chaque minute d’être expulsés. Portraits cachés, intimité respectée ; la mise en page du livre invite le lecteur à aller plus loin que la façade insalubre de l’immeuble et à ouvrir la porte à la rencontre de ses habitants.

x 12,5 19 143 p. Les nomades du vide
Des jeunes en errance, de squats en festivals, de gares en lieux d’accueil
T
Chobeaux François enquête habitat, précarité, squat 2011 05/05/11 9782707168962 la Découverte Politique et société 9,50 € 9.50 sur commande ?
AA AA

Ils avaient entre seize et vingt-cinq ans au début des années 1990 quand ils ont fait irruption dans l’espace public avec leurs chiens, leurs sacs à dos, leurs looks punk ou baba, en affirmant fortement leur marginalité. Aucune plainte, mais bien au contraire un statut de "zonards" explicitement revendiqué. En quelques années, ils ont investi les marges des grands festivals, les squares des centres villes, les places publiques, les halls de gares...

Les CEMEA (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active) ont été alors sollicités et ont engagé une recherche-action pour connaître cette population, inventer des solutions d’accueil et d’accompagnement social et proposer de nouvelles réponses institutionnelles et professionnelles. Les Nomades du vide présente ce travail : données ethnologiques, psychologiques et sociologiques, propositions d’accueil et d’accompagnement, évolutions des prises en charge et des réponses sociales et politiques.

Mais, au-delà de la richesse des informations recueillies, cet ouvrage dresse le portrait vivant d’une population mal connue, par le prisme de la vie, du déroulement et de l’invention quotidienne d’un travail social construit au plus près de ses destinataires. Cette nouvelle édition intègre, dans une postface inédite de l’auteur, les dernières données portant sur ces jeunes.

x 14,5 19 251 p. Ma vie à deux balles
Génération débrouille
T
Gaudechoux Mathilde et Brändström Sophie témoignage précarité 2015 26/08/15 9791020902894 Les Liens qui Libèrent Politique et société -immigration et précarité 16,50 € 16.50 présent à Plume(s)
AA AA
Difficultés d’accès au logement et aux soins, contrats de travail précaires, les jeunes subissent de plein fouet les effets de la crise économique et sociale. Mais cette jeune génération regorge d’imagination pour surmonter les obstacles. Et si précarité rimait avec créativité ?
x 19,5 28 160 p. Demain, demain
Nanterre, bidonville de la folie 1962-1966
T
Maffre Laurent BD, roman graphique immigration, précarité 2012 28/03/12 9782330006228 Actes Sud BD -doc 23,00 € 23.00 présent à Plume(s)
AA AA
« ça, c’est pas une maison, ça c’est une cabane, dans une cabane il pleut, dans une cabane il fait froid ! »
À la croisée du documentaire et de la fiction, le destin d’une famille Algérienne, du bidonville de Nanterre à son relogement.

1962, alors que la guerre d’Algérie prend fin, Soraya débarque, à Orly, avec ses deux enfants. Ils sont venus rejoindre Kader, le chef de famille, arrivé lui en France quelques années plus tôt pour contribuer par son travail, comme beaucoup d’autres immigrés, au miracle des Trente glorieuses. Car la France des années 1950, en pleine relance économique liée à la reconstruction de l’après-guerre, favorisait à cette époque l’immigration des Portugais, des Espagnols et des Maghrébins pour fournir une main d’oeuvre bon marché aux industries du bâtiment et de l’automobile. Evidemment personne n’avait pensé à loger ces nouveaux prolétaires qui n’avaient d’autre alternative que de s’installer dans des baraquements en périphérie des grandes villes non loin des chantiers et des usines. Ainsi Kader habite le bidonville de La Folie à Nanterre et c’est là que la petite famille regroupée va s’installer.

Monique Hervo, militante et témoin de l’époque, a vécu 12 ans à « La Folie », le plus vaste et le plus précaire des bidonvilles de Nanterre. En 1959, elle décrivait dans son journal, son arrivée : « Des milliers de tôles enchevêtrées se mêlent à des briques cassées : La Folie. Des moutons broutent l’herbe alentour. Gravats et vieilles ferrailles traînent aux abords de cette étrange cité, reliquats des déchets déversés ici par des entreprises : une décharge publique ! Je contourne le bidonville. Je n’ose y pénétrer. Je suis une intruse.
[...] Situées derrière le palais de La Défense en construction luisant de blancheur, les baraques s’agrippent les unes aux autres dans un décor de débris de matériaux usés. Les chemins sont vides. Tout semble inerte.
 »

Laurent Maffre dans son récit très documenté, nourri de témoignages, va suivre sur quatre ans les tribulations, le quotidien de cette famille, leurs conditions de vie, leurs espoirs et leurs désillusions . Si tous se souviennent encore ici de la manifestation du 17 octobre 1961, la vie continue avec pour priorité la quête d’un logement décent. Mais c’est sans compter sur les obstacles que l’administration française de l’époque lève face à eux.

Un album on ne peut plus actuel alors que la xénophobie est devenue, plus que jamais, le fond de commerce de politiciens dévoyés.

x 11 18 458 p. Les naufragés
Avec les clochards de Paris
T
Declerck Patrick enquête sdf, précarité 2003 06/02/03 9782266129893 Pocket Terre Humaine Politique et société -immigration et précarité 8,40 € 8.40 sur commande ?
AA AA
Nous les côtoyons tous les jours. Souvent ils sont ivres et peinent à mendier. Ils sentent mauvais, vocifèrent et font un peu peur. Nos regards se détournent. Qui sont ces marginaux au visage ravagé ? Ce sont les clochards. Fous d’exclusion. Fous de pauvreté. Fous d’alcool. Et victimes surtout. De la société et de ses lois. Du marché du travail et de ses contraintes. Mais au-delà, c’est contre la vie même qu’ils se révoltent. Hallucinés, ivres, malades, c’est un autre et impossible ailleurs dont ils s’obstinent à rêver furieusement. Patrick Declerck, psychanalyste et ethnologue, a suivi la population des clochards de Paris durant plus de quinze ans : dans la rue, dans les gares, dans les centres d’hébergement, au Centre d’accueil et de soins hospitaliers de Nanterre, au Samu social. En 1986, dans le cadre de Médecins du Monde, il a ouvert la première consultation d’écoute destinée aux SDF en France.
x 14 18 48 p. Mon ami de la jungle T Fouquet Maria et Clavier Amélie jeunesse précarité 2018 17/02/18 9782917045558 Kilowatt Kapoches Jeunesse -regards sur le monde 7,30 € 7.30 sur commande ?
AA AA

à partir de 6 ans

x 15 21 391 p. Intérim, l’esclavage moderne ?
Plus de deux millions de travailleurs intérimaires
T
Sanches Serge enquête précarité, salariat 2018 17/01/18 9782951223936 d’Anglon Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Ils sont deux millions chaque année à signer les contrats d’intérim, cette nouvelle forme d’exploitation que le Programme commun de la Gauche voulait supprimer en 1981. Le "travail temporaire" est le sujet de cette remarquable enquête de deux ans qui fourmille de témoignages et de propositions de ces travailleurs (77 % d’ouvriers) qui n’ont jamais la parole et qui supportent des conditions de travail souvent indignes. Ce livre dénonce un mode de salariat, les abus qu’il permet, les situations de précarité qu’il engendre. Les sociétés d’intérim réalisent un chiffre d’affaire national qui approche les 20 milliards d’euros ; 310 milliards de dollars en 2014 dans le monde. Plus d’une centaine d’intérimaires meurent chaque année en France, victimes d’accidents, de maladies, de suicides. Un intérimaire a de grandes difficultés pour louer un appartement, faire un emprunt et le salaire mensuel moyen côtoie le seuil de pauvreté. Cette étude très documentée sur ce mode d’emploi dénonce ce monde de l’irrespect et de la misère.
x 12,5 19 115 p. Impérialisme d’exclusion et état d’exception T Kurz Robert essai répression, précarité, impérialisme 2018 08/03/18 9791097088071 Divergences Pensées Radicales Politique et société 9,00 € 9.00 présent à Plume(s)
AA AA
Après l’année 2008 et son krach, les plans de sauvetage, les banqueroutes étatiques et les mouvements de réfugiés qui en ont résulté ces derniers temps, il devient de plus en plus évident dans les centres que le capitalisme est en train de tomber en morceaux. Quant à la périphérie, elle se désintègre elle aussi toujours davantage et s’enfonce dans la guerre civile, la criminalité et le banditisme. D’un côté comme de l’autre on voit se répandre un terrorisme d’exclusion, de démarcation, de verrouillage des frontières. Dans un tel contexte nous publions ce texte de Robert Kurz se rapportant aux thématiques de l’« impérialisme d’exclusion » et de l’« état d’exception ».

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |