Collectif Lieux Communs - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
Accueil du site > Les auteurs > Collectif Lieux Communs

Collectif Lieux Communs


5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15 21 56 p. Octobre 2010, une lutte à la croisée des chemins
n° 16 - Retour sur le mouvement social contre la réforme des retraites
T
Collectif Lieux Communs essai politique 2011 28/02/11
16
Lieux communs »» Politique et société 2,00 € 2.00 présent à Plume(s)
AA AA
Le texte qui suit ne dit fondamentalement rien de nouveau : les faits comme leurs interprétations présen­tés ici sont connus. Nous nous tenons à ce qui nous semble être la lucidité, qui est encore la meilleure arme contre les illusions, l’impuissance, le désespoir. Pas plus nous ne visons l’objectivité ou l’exhaustivité : nous tentons de présenter ce qui nous paraît significatif, non au regard d’une humeur ou d’une quelconque science, mais en fonction d’un projet historique dans lequel nous nous re­connaissons, l’instauration par le peuple d’une démo­cratie radicale – ou di­recte ; une société où l’ordre ne serait plus imposé par une minorité dirigeante au nom d’une autorité extérieure, séparée et inaccessible – Dieu(x), Traditions, Nature, Lois de l’Histoire ou du Mar­ché – mais où la liberté et la justice sont reconnues comme des questions toujours ouvertes et dont nous sommes tous directement responsables en tant que femmes et hommes dignes, libres et égaux (car c’est seule­ment à ce prix que nous le sommes effectivement). C’est de là que nous interrogeons le sens du mouve­ment d’octobre autant que de la société qui l’a pro­duit. Ce sens n’est prédonné par rien ni par personne ; il ne dépend que de ce que les gens feront dans l’ave­nir. Nous parlons donc, autant que nous le pouvons, dans la perspective d’une autonomie indivi­duelle et collec­tive. Nous nous adressons donc en tant qu’égaux à des hommes capables de faire leur his­toire, comme ils l’ont déjà faite dans le passé, et comme ils continuent de la faire, le sachant ou non. Enfin, ce n’est donc pas un bilan au sens propre : il aurait fallu pour cela un ob­jet circonscrit, des critères admis, des objectifs clairs et des perspect­ives tracées. Mais c’est tout cela même qui fait question, au moins pour nous, au sein de ce qu’on ap­pelle « le » mouvement social contemporain.
x 15 21 60 p. Les soulèvements arabes face au vide occidental - 1
n°17 - L’exemple tunisien - première partie
T
Collectif Lieux Communs essai politique 2011 31/03/11
17
Lieux communs »» Politique et société 2,00 € 2.00 présent à Plume(s)
AA AA
Parler de ce qui est arrivé au régime de Ben Ali, c’est évidemment pour tous [les arabes] un moyen de parler très crûment de la corruption, du né­potisme, de la répression de leurs dirigeants respectifs. Ils vivent comme une révolution par procuration, mais je crois que celle-ci pourra difficilement se faire ailleurs.
(Gilles Kepel - spécialiste du monde arabe, Libération, 17/1/2011)

Si l’histoire humaine est si fascinante, c’est précisément parce qu’elle est essentiellement le lieu des transformations sociales : elle peut toujours remettre en cause nos estimations, et surtout nos prévisions, sans parler de celles qui sont émises par divers « spécialistes » ès études et gestions de la chose publique. Là où le gouvernement français estimait que les événe­ments qui se déroulaient depuis presque une semaine en Tunisie ne signi­fiaient rien de plus qu’une « crise » ordinaire dont le régime Ben Ali pour­rait, d’une manière ou d’une autre (y compris l’assistance policière fran­çaise), sortir indemne, on voit s’exprimer un magnifique et courageux mou­vement politique, une révolte populaire, qui a réussi à renverser un dicta­teur qui dominait et pillait, avec sa famille, le pays pendant plus de vingt ans. Qui plus est, alors que rien n’annonçait que la révolte tunisienne pou­vait se propager aux autres pays arabes, on se trouve devant une explosion sociale sans précédent qui a secoué l’Egypte et le Bahreïn, et aujourd’hui la Libye et la Syrie pour ne pas citer tous les régimes en sursis.

Ce qui importe pour le moment n’est pas tant de parler des événements en tant que tels. Ce que nous considérons, par contre, comme nécessaire, voire urgent (puisque très peu de gens ont essayé de le faire), c’est de réflé­chir sur la signification politique potentielle des soulèvements en question ainsi que la manière dont l’Occident les perçoit. Et cela pour une raison simple, c’est que la manière dont les occidentaux perçoivent les soulève­ments des peuples arabes reflète la façon dont ils perçoivent la politique et le changement social en général.

x 15 21 56 p. Les soulèvements arabes face au vide occidental - 2
n°17 bis - L’exemple tunisien - seconde partie
T
Collectif Lieux Communs essai politique 2011 31/03/11
17 bis
Lieux communs »» Politique et société 2,00 € 2.00 présent à Plume(s)
AA AA

Cette brochure est la suite de Les soulèvements arabes face au vide occidental - 1

Elle est constituée des documents suivants :
- Compte-rendu de voyage
- Retours de Tunisie, ci-dessous

x 15 21 60 p. Le mouvement grec pour la démocratie directe - 1
n° 18 - Le « mouvement des places » du printemps 2011 dans la crise mondiale - Première partie
T
Collectif Lieux Communs essai politique 2011 31/08/11
18
Lieux communs »» Politique et société 2,00 € 2.00 présent à Plume(s)
AA AA

- Introduction générale : Entrée en période troublée, Ci-dessous
- Considérations sur la Grèce moderne (C. Castoriadis)
- Les prémisses du mouvement. 2008 – 2011 : La lente montée de l’exaspération sociale
- Récit d’un participant sur la place Syntagma
- Les assemblées générales de Syntagma : Structure et fonctionnement
- Le mouvement des places en Grèce : Les réalités grecques aux prises avec les exigences de la démocratie directe
- « Nous sommes à un stade embryonnaire de la démocratie directe »
x 15 21 60 p. Le mouvement grec pour la démocratie directe - 2
n° 18 bis - Le « mouvement des places » du printemps 2011 dans la crise mondiale - seconde partie
T
Collectif Lieux Communs essai politique 2011 31/08/11
18 bis
Lieux communs »» Politique et société 2,00 € 2.00 présent à Plume(s)
AA AA

Cette brochure est la suite de Le mouvement grec pour la démocratie directe - 1

- Enjeux politiques et anthropologiques du mouvement grec pour la démocratie directe, Ci-dessous...
- Grèce : les pratiques maffieuses de l’oligarchie libérale
- « Le terrain est maintenant fécond pour une nouvelle conception politique »
- Sur la dynamique des mouvements actuels


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |