Michel Pialoux - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Michel Pialoux

Michel Pialoux

Il a notamment écrit (avec Stéphane Beaud) Retour sur la condition ouvrière - Enquête aux usines Peugeot de Sochaux-Montbéliard (Fayard, 1999).

3 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 18 480 p. Retour sur la condition ouvrière T Beaud Stéphane et Pialoux Michel essai société 2005 06/04/05 9782264039293 10/18 Fait et cause Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 10,15 € 10.15 épuisé
AA AA
Que sont devenus les ouvriers ? Objet de toutes les attentions depuis la révolution industrielle jusqu’aux années 1980, les travailleurs d’usine n’intéressent plus grand monde après l’échec du projet communiste et l’effondrement de leurs bastions industriels. Brisée dans son unité, démoralisée, désormais dépourvue de repères politiques, méprisée par ses enfants, la classe ouvrière vit un véritable drame - à l’écart des médias. Certes, les ouvriers continuent d’opposer avec un succès relatif certaines de leurs traditions de résistance à la dynamique qui les détruit. Cette remarquable enquête, sensible et documentée, fait toute sa place à la parole ouvrière, elle rend hommage à ces hommes et à ces femmes dont la dignité est aussi imposante que celle dont firent preuve leurs parents à l’heure des victoires.
x 12 19 488 p. Retour sur la condition ouvrière T Beaud Stéphane et Pialoux Michel essai travail 2012 02/03/12 9782707169761 la Découverte Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 15,50 € 15.50 présent à Plume(s)
AA AA

Que sont devenus les ouvriers ? Objet de toutes les attentions depuis la révolution industrielle jusqu’aux années 1980, les travailleurs d’usine n’intéressent plus grand monde après l’échec du projet communiste et l’effondrement de leurs bastions industriels. Brisée dans son unité, démoralisée, désormais dépourvue de repères politiques, méprisée par ses enfants. la classe ouvrière vit un véritable drame - à l’écart des médias. Les ouvriers continuent pourtant d’opposer avec un succès relatif certaines de leurs traditions de résistance à la dynamique qui les détruit. Cette remarquable enquête, sensible et documentée, fait toute sa place à la parole ouvrière pour rendre hommage à ces hommes et à ces femmes dont la dignité est aussi imposante que celle dont firent preuve leurs parents à l’heure des victoires.

Treize ans après sa première édition, alors que le monde ouvrier n’en finit plus de subir l’impact dévastateur de ce capitalisme financiarisé dans le cadre duquel une petite minorité de puissants actionnaires dicte sa loi aux managers et aux peuples, cet ouvrage n’a rien perdu de son actualité. Il permet de comprendre la réalité ouvrière d’aujourd’hui et peut servir de garde-fou contre la dénégation plus ou moins subtile de son existence dans l’espace public.

x 12 21 460 p. Résister à la chaîne
Dialogue entre un ouvrier de Peugeot et un sociologue
T
Pialoux Michel et Corouge Christian essai travail 2011 04/03/11 9782748901382 Agone Mémoires sociales Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 23,40 € 23.40 sur commande ?
AA AA

Pendant quatre jours je t’ai raconté des trucs sur le travail, les lois Auroux, les trente-huit heures...

Seulement ça, je vais te le dire, ça crée un déséquilibre complet, parce qu’une semaine comme ça, c’est pas facile de la vivre quand tu travailles en chaîne et que t’as en plus plein de boulot syndical à faire. C’est pas facile. Alors mes mains, dans tout ça, qu’est-ce qu’elles deviennent, mes mains ? On dit : " Bon, en 1914, il avait mal aux mains. Maintenant ça a l’air de passer. Il est devenu beaucoup plus intellectuel, il n’a plus mal aux mains, il a mal à la tête...

" Il est fou, quoi. Seulement, moi, je travaille encore avec mes mains ! Et ça, ça me fait toujours mal. Mais maintenant je me tais. Parce que, pendant dix ans, tu en souffres tout seul. Et en même temps, tu as l’impression d’être une espèce de cobaye... aussi bien de la part des copains... qui veulent surtout pas écrire ce genre de truc avec moi, alors qu’en fait, à mon avis, leur boulot de militant - c’est à eux que je devrais le dire -, ça aurait été de faire ce livre avec moi.

Au début des années 1980, le sociologue Michel Pialoux rencontre Christian Corouge, ouvrier et syndicaliste chez Peugeot-Sochaux. Ils entament un long dialogue sur le travail à la chaîne, l’entraide dans les ateliers et la vie quotidienne des familles ouvrières. À partir de l’histoire singulière d’un ouvrier, devenu porte-parole de son atelier sans jamais le quitter, sont abordées les difficultés de la constitution d’une résistance syndicale.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |