Jacques Ellul - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Jacques Ellul

Jacques Ellul

(1912-1994) Philosophe, théologien, moraliste, homme engagé dans les combats sociaux, penseur critique de la révolution et de la technique, il apparaît toujours comme l’une des figures les plus éminentes et pourtant les moins bien connues de la vie intellectuelle française. Docteur en droit, fut révoqué par le régime de Vichy et participa activement à la Résistance. D’ores et déjà en vogue aux États-Unis, son oeuvre, d’une rare fécondité, trouve un écho sans précédent auprès de la jeunesse. Un auteur à découvrir ou à redécouvrir. Absolument.

9 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 17,5 328 p. La subversion du christianisme T Ellul Jacques essai religion 2004 29/04/04 9782710324447 Table Ronde La petite Vermillon Politique et société -laïcité 8,70 € 8.70 épuisé, réédité avec l'ean 9782710390121
AA AA

" La question que je voudrais esquisser dans ce livre est une de celles qui me troublent le plus profondément.

Elle me parait dans l’état de mes connaissances insoluble et revêt un caractère grave d’étrangeté historique. Elle peut se dire d’une façon très simple : comment se fait-il que le développement de la société chrétienne et de l’Eglise ait donné naissance à une société, à une civilisation, à une culture en tout inverses de ce que nous lisons dans la Bible, de ce qui est le texte indiscutable à la fois de la Torah, des prophètes, de Jésus et de Paul ? [...] Si bien que d’une part on a accusé le christianisme de tout un ensemble de fautes, de crimes, de mensonges qui ne sont en rien contenus, nulle part, dans le texte et l’inspiration d’origine, et d’autre part on a modelé progressivement, réinterprété la Révélation sur la pratique qu’en avaient la Chrétienté et l’Eglise.

Les critiques n’ont voulu considérer que cette pratique, cette réalité concrète, se refusant absolument à se référer à la vérité de ce qui est dit. Or, il n’y a pas seulement dérive, il y a contradiction radicale, essentielle, dont véritable subversion. " J. E.

x 12 18 508 p. De la révolution aux révoltes T Ellul Jacques essai politique 2011 10/02/11 9782710367369 Table Ronde La petite Vermillon Politique et société 10,20 € 10.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

En 1972, date de la première édition de cet ouvrage, le mot « révolution » était l’un des plus récurrents de la langue française. Quarante ans plus tard, le vocable est quelque peu passé de mode, mais il demeure un puissant ferment de mobilisation idéologique.

De la révolution aux révoltes : paradoxal, le titre de l’ouvrage en annonce la teneur à la fois critique et programmatique. Contrairement aux poncifs de la période du « tout politique », de ces années 50 à 70 où l’on croyait fermement que la prise de pouvoir par l’État allait changer le monde et la vie, Jacques Ellul montre que la révolution est un leurre, et que seules des révoltes locales peuvent avoir un réel impact sur les conditions concrètes d’existence.

Préfacé et annoté par Frédéric Rognon, professeur de philosophie à l’Université de Strasbourg, cet ouvrage est publié en édition de poche pour la première fois, dans le cadre de la réédition de l’oeuvre d’Ellul entreprise par La Table Ronde depuis Exégèse des nouveaux lieux communs (1994) jusqu’à Autopsie de la révolution (2008).

x 14 20,5 328 p. La foi au prix du doute - "Encore quarante jours..." T Ellul Jacques 2006 23/03/06 9782710328049 Table Ronde contretemps Politique et société -laïcité 21,30 € 21.30 épuisé
AA AA

Athéisme, agnosticisme, athéologie, rejet contemporain de Dieu...

Mais aussi, chez les croyants, préjugés dogmatiques, certitudes sacrées, conformismes piétistes... C’est en tant que converti que Jacques Ellul dialogue ici avec les grands contradicteurs du christianisme : Celse, Holbach, Marx. Il leur répond avec vigueur. Pour ce protestant pétri d’esprit prophétique, l’événement de la foi se distingue radicalement du fait de croire. La croyance, sûre d’elle-même, bavarde et grégaire, fait de Dieu un objet de dévotion.

La foi, elle, suppose le doute, un Dieu personnel qui parle, un c�ur qui écoute et qui se manifeste à travers le prochain. Jacques Ellul interpelle les incroyants mais il critique aussi les croyants. Méfiant envers un certain angélisme oecuménique, il récuse la mode aveugle du bouddhisme en Occident et n’épargne pas certaines rigidités de l’islam. Car seule la foi épurée peut, selon lui, sauver la révélation de la religion.

Une réflexion tonique et courageuse qui est aussi comme un bréviaire de l’espérance.

x 12,5 19 109 p. Islam et judéo-christianisme T Ellul Jacques essai religion, islam 2006 16/08/06 9782130555520 PUF Quadrige Essais Débats Politique et société -laïcité 10,50 € 10.50 épuisé
AA AA

Ces textes inédits de Jacques Ellul, " qu’il faut lire comme un testament " précise Alain Besançon dans sa préface, ont été publiés dans la collection Intervention philosophique. Le premier, resté à l’état de brouillon au moment de sa mort, est une analyse d’une grande richesse des rapports entre islam et judéo-christianisme sur le plan religieux. Partant de trois principes censés attester la parenté de l’islam et du christianisme, il montre que théologiquement il n’en est rien, que ces " trois piliers du conformisme " (fils d’Abraham, monothéisme, religions du Livre), établissent en réalité des rapprochements abusifs masquant une différence fondamentale. " La ressemblance des mots cachent totalement les oppositions, à la fois du sens et de l’être ".

Le deuxième texte préfaçait l’édition anglaise du livre de Bat Ye’or sur le problème du dhimmi, celui qui vit dans une société musulmane sans être musulman, avec un statut spécial de protégé, une situation arbitraire contraire au principe des droits de l’homme et analysait l’importance de cette étude " très honnête, peu polémique et aussi objective qu’il est possible ".

x 15 24,1 337 p. Le système technicien T Ellul Jacques essai techniques, technicisme 2012 31/12/11 9782749123714 Cherche midi Documents Politique et société 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Cet essai, publié en 1977 dans la collection « Liberté de l’Esprit  » de Raymond Aron et introuvable en librairie depuis longtemps, est la clef de voûte de sa trilogie (La TechniqueLe Système technicienLe Bluff technologique). Il est considéré comme son livre le plus abouti.

La Technique, pour Ellul, est le facteur déterminant de la société. Plus que la politique et l’économie. Elle n’est ni bonne ni mauvaise, mais ambivalente. Elle s’auto-accroît en suivant sa propre logique. Elle piétine la démocratie. Elle épuise les ressources naturelles. Elle uniformise les civilisations. Elle a des effets imprévisibles. Elle rend l’avenir impensable. Grâce à l’informatique, la Technique a changé de nature : elle forme, à l’intérieur de la société, un système « technicien ». L’informatique, en unifiant tous les sous-systèmes (téléphonique, aérien, de production et distribution d’énergie, etc.), lui a permis de devenir un tout organisé, lequel vit à l’intérieur de la société, la modèle, l’utilise, la transforme. Mais ce système, qui s’auto-engendre, est aveugle. Il ne sait pas où il va. Et il ne corrige pas ses propres erreurs.
Un livre indispensable pour qui ne veut pas penser en rond.

Jacques Ellul (1912-1994) : un penseur iconoclaste libertaire. Protestant. Anti-communiste mais spécialiste de Marx. Le seul, en France, à avoir mené durant 50 ans une critique en profondeur du « progrès » technique. L’équivalent français de Heidegger, mais plus clair, plus percutant. Prophétique. Visionnaire. Il a prévu toutes les crises que nous vivons aujourd’hui. Nombre d’altermondialistes se revendiquent de sa réflexion philosophique.

x 11 18 748 p. Le bluff technologique T Ellul Jacques essai techniques, science, technicisme 2012 11/01/12 9782818502273 Fayard Pluriel Politique et société 13,00 € 13.00 présent à Plume(s)
AA AA

Jacques Ellul (1912-1994) a consacré l’essentiel de sa réflexion à l’impact des techniques sur les sociétés contemporaines. Il a notamment publié La technique ou l’enjeu du siècle, Le système technicien. Beaucoup plus connu aux États-Unis qu’en France, ses livres sortent aujourd’hui du purgatoire, où ils rencontrent la conscience écologique d’un nouveau public. Jean-Luc Porquet, le préfacier, est l’auteur de Jacques Ellul, l’homme qui avait (presque) tout prévu (Le Cherche-midi). Dans cet ouvrage, synthèse de la réflexion consacrée par Jacques Ellul à la technique, l’auteur s’attache à démystifier le discours sur les changements technologiques qui fleurissent dans notre société.

Écrit antérieurement à l’explosion informatique et communicationnelle des années 80, il en anticipe l’arrivée, les utopies et les déconvenues. Plaidant pour une technique au service de l’homme contre une société qui asservit l’individu à une multiplicité de gadgets, il démonte avec minutie et conviction les arguments qui font de la technologie une fatalité.

Manifeste pour une technique au service de l’homme, ce livre est un grand classique de la critique de la technique.

x 11 17,5 94 p. Je suis sincère avec moi-même
et autres lieux communs
T
Ellul Jacques essai 2013 31/01/13 9782070450596 Gallimard »» Folio 2€ Littérature -poches 2,00 € 2.00 présent à Plume(s)
AA AA

Gustave Flaubert (dans son Dictionnaire des idées reçues) et Léon Bloy (dans son Exégèse des lieux communs) ont mis à nu les soubassements des clichés mentaux de la société bourgeoise de leur époque. Les temps ont changé, les idées reçues aussi. Mais celles-ci restent aussi vivaces que par le passé. Ellul recense des formulations toutes faites, auxquelles on a plus tendance à prêter attention tant elles sont passées dans le langage usuel, alors qu’elles justifieraient notre examen critique.

Et si la voie de la sagesse commençait par la remise en question des idées reçues ? Une invitation tonique à cultiver sa liberté d’esprit.

Ces textes sont extraits d’"Exégèse des nouveaux lieux communs" (1966), collection La Petite Vermillon, Editions La Table Ronde, 1996.

x 14 19 224 p. Nous sommes des révolutionnaires malgré nous
textes pionniers de l’écologie politique
T
Charbonneau Bernard et Ellul Jacques essai 2014 06/03/14 9782021163025 Seuil Anthropocène Politique et société 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Bernard Charbonneau et Jacques Ellul ne furent pas prophètes en leur pays et en leur temps : La Technique ou l’enjeu du siècle (1954) de Jacques Ellul passa presque inaperçu en France alors qu’il connut un large succès dans le monde anglo-saxon grâce à Aldous Huxley et Ivan Illich. Ce n’est que depuis peu que l’on redécouvre ces auteurs pionniers de la pensée écologiste et de la critique de l’industrialisme et de la " société technicienne ". Ce recueil rassemble quatre textes sources de l’écologie politique, inédits pour trois d’entre eux.

" Aujourd’hui, toute doctrine qui se refuse à envisager les conséquences du progrès, soit qu’[...] elle proclame ce genre de problèmes secondaires (idéologie de droite), soit qu’elle le divinise (idéal de gauche), est contre-révolutionnaire ".
Visionnaires, Charbonneau et Ellul rejetèrent dos à dos les voies libérales, soviétique et fascistes. Dès les années 1930, ils ouvrirent une critique du " Progrès " et du déferlement de la Technique et de la puissance au détriment de la liberté. La solution : une insurrection des consciences ancrée dans un nouveau rapport à la nature. " Le sentiment de la nature doit être au personnalisme ce que la conscience de classe a été au socialisme. " Contemporains de la Grande Dépression, de Guernica, d’Auschwitz et d’Hiroshima - ces textes incisifs offrent une clé de lecture très actuelle, humaniste et libertaire, de nos sociétés contemporaines, productivistes, consuméristes et techniciennes.

Textes rassemblés : " Directives pour un manifeste personnaliste " (1935), " Le Progrès contre l’Homme " (1936) " Le Sentiment de la nature, force révolutionnaire ", (1937), " An deux mille " (1945).

x 15,5 24 423 p. La technique ou l’enjeu du siècle T Ellul Jacques essai technicisme 2008 06/05/08 9782717815634 Economica Politique et société 29,00 € 29.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
La Technique ou l’enjeu du siècle a connu une destinée singulière. Refusé par deux éditeurs, il a finalement été publié dans une collection universitaire à faible tirage et a très vite été épuisé. Jamais réédité (sauf en édition pirate) il n’a cessé d’être lu et pillé, même si ceux qui l’ont utilisé ne l’ont pas toujours cité. Aux États-Unis, il est constamment réédité en collection de poche et est inscrit au programme des lectures obligées (text-books) de la plupart des universités. Il a également eu une grande influence chez les dissidents des pays de l’Est. Jacques Ellul n’a cessé d’approfondir sa réflexion sur la technique dans des livres devenus des classiques : Propagandes (1960), L’illusion politique (1963), Le système technicien (1977) et, tout récemment, Le bluff technologique (1987). Mais on ne peut comprendre son œuvre sans de reporter à ce livre fondateur. Prophétiques lorsqu’elles ont été écrites, ses vues sur la technique comme fait central de nos sociétés conservent plus de 35 ans après une étonnante et parfois inquiétante actualité. En 1960, Jacques Ellul avait préparé une deuxième édition revue et complétée qu’un éditeur peu avisé a renoncé à publier. C’est ce texte que les Classiques des sciences sociales offrent aujourd’hui au lecteur.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |