Rudolf Rocker - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Rudolf Rocker

Rudolf Rocker

(Mainz (Allemagne) 1873 - Mohegan (Maine-USA) 1958) Il fut un historien, un écrivain et une figure majeure du mouvement anarchiste international.

2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 14 21 193 p. Théorie et pratique de l’anarchosyndicalisme T Rocker Rudolf essai politique, anarchisme 2011 21/01/11 9782805900655 Aden Grande bibliothèque d’Aden Politique et société 19,30 € 19.30 présent à Plume(s)
AA AA

Rudolf Rocker (1873-1958) est l’une des figures les plus marquantes de l’anarchisme du XXe siècle.

Il a exercé une immense influence sur un grand nombre de militants et de théoriciens libertaires ultérieurs, notamment Noam Chomsky. Rédigé à la demande d’Emma Goldman en pleine guerre civile espagnole, avec l’ambition de faire connaître à un large public les idéaux qu’elle incarnait et les moyens qu’elle mettait en oeuvre pour les atteindre, Anarcho-Syndicalism : Theory and Practice est paru à Londres en 1938.

L’ouvrage donne une présentation exemplaire de l’anarchosyndicalisme, de son histoire, de ses méthodes et de ses finalités, une présentation qui dépasse à ce point son simple objectif ponctuel de vulgarisation qu’il est désormais, avec raison, tenu pour un des classiques de la théorie anarchiste. La traduction inédite qui en est proposée ici a été réalisée par Normand Baillargeon. Elle est précédée d’une substantielle introduction du traducteur et suivie d’une riche bibliographie qui replacent l’auteur dans son époque et l’oeuvre dans son contexte.

Traduit de l’anglais par Normand Baillargeon.
Préface de Noam Chomsky.

x 13,5 21 668 p. Nationalisme et culture T Rocker Rudolf essai culture 2008 14/10/08 9782914980692 Libertaires Politique et société 20,30 € 20.30 manquant sans date
AA AA

Né en 1873 à Mayence, une ville séduite par les idéaux de la Révolution française, Rudolf Rocker est d’abord attiré par la social-démocratie avant de s’orienter vers l’anarchisme.

Contraint de quitter l’Allemagne, il se réfugie à Paris puis à Londres, où il exerce sa profession de relieur et fréquente le groupe d’anarchistes juifs qui édite la revue Arbayter Fraynd. Revenu en Allemagne après l’armistice, il participe fin 1922-début août 1923 à la fondation de l’AIT (Association Internationale des Travailleurs), dont il assure le secrétariat. En mars 1933, après l’incendie du Reichstag, il quitte définitivement son pays natal.

Expatrié aux Etats-Unis, il collabore aux activités du cercle d’ouvriers regroupés autour de la Fraye Arbayter Shtime (La Voix du travailleur libre) puis, à partir de juillet 1936, à la campagne en faveur de la révolution espagnole. Mort en 1958, près de New York, il laisse une oeuvre importante dans laquelle deux livres brillent d’un éclat tout particulier : ses Mémoires qui, en quelques 1 500 pages, retracent une trajectoire personnelle qui est aussi celle de l’anarcho-syndicalisme de la première partie du XXe siècle, et son grand ouvrage théorique, Nationalisme et culture, que Bertrand Russell salua comme une "importante contribution à la pensée politique", en louant "sa brillante critique du culte de l’Etat [...], la superstition dominante et la plus nocive de notre temps".

Fruit d’un très long travail achevé en 1933, le livre ne sera publié dans sa langue d’origine qu’en 1949, soit bien après les versions en espagnol et en anglais. Il aura fallu beaucoup plus de temps encore pour que ce grand livre soit enfin disponible en langue française. Voici réparée l’injustice dont a été victime en France celui qui fut une des têtes les mieux faites du mouvement anarcho-syndicaliste, et c’est avec grande fierté que nous mettons à la disposition des lecteurs français ce qui est à l’évidence une des oeuvres les plus précieuses de la pensée libertaire du siècle passé, servie par le beau et rigoureux travail de Jacqueline Soubrier-Dumonteil.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |