Simone de Beauvoir - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Simone de Beauvoir

Simone de Beauvoir

Elle est née à Paris le 9 janvier 1908. Elle fit ses études jusqu’au baccalauréat dans le très catholique cours Désir. Agrégée de philosophie en 1929, elle enseigna à Marseille, à Rouen et à Paris jusqu’en 1943. Quand prime le spirituel fut achevé bien avant la guerre de 1939 mais ne paraîtra qu’en 1979. C’est L’Invitée (1943) qu’on doit considérer comme son véritable début littéraire. Viennent ensuite Le Sang des autres (1945), Tous les hommes sont mortels (1946), Les Mandarins, roman qui lui vaut le prix Goncourt en 1954, Les Belles Images (1966) et La Femme rompue (1968).

Outre le célèbre Deuxième sexe, paru en 1949, et devenu l’ouvrage de référence du mouvement féministe mondial, l’œuvre théorique de Simone de Beauvoir comprend de nombreux essais philosophiques ou polémiques, tels Pour une morale de l’ambiguïté (1947), Privilèges (1955, réédité dans la collection « Idées » sous le titre du premier article, Faut-il brûler Sade ?) et La Vieillesse (1970). Elle a écrit, pour le théâtre, Les Bouches inutiles (1945) et a raconté certains de ses voyages dans L’Amérique au jour le jour (1948) et La Longue Marche (1957).

Après la mort de Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir a publié La Cérémonie des adieux (1981) et les Lettres au Castor (1983) qui rassemblent une partie de l’abondante correspondance qu’elle reçut de lui. Jusqu’au jour de sa mort, le 14 avril 1986, elle a collaboré activement à la revue fondée par Sartre et elle-même, Les Temps modernes, et manifesté sous des formes diverses et innombrables sa solidarité avec le féminisme.

Épistolière passionnée, elle a laissé de nombreuses correspondances dont certaines sont déjà publiées : Lettres à Sartre, Lettres à Nelson Algren, Correspondance croisée avec Jacques-Laurent Bost.

Elle a écrit des mémoires où elle nous donne elle-même à connaître sa vie, son œuvre. Quatre volumes ont paru de 1958 à 1972 : Mémoires d’une jeune fille rangée, La Force de l’âge, La Force des choses et Tout compte fait auxquels s’adjoint le récit de 1964, Une mort très douce. L’ampleur de l’entreprise autobiographique trouve sa justification, son sens, dans une contradiction essentielle à l’écrivain : choisir lui fut toujours impossible entre le bonheur de vivre et la nécessité d’écrire ; d’une part la splendeur contingente, de l’autre la rigueur salvatrice. Faire de sa propre existence l’objet de son écriture, c’était en partie sortir de ce dilemme.


5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 18 408 p. Le Deuxième Sexe - Tome 1
Les faits et les mythes
T
Beauvoir (de) Simone essai féminisme 2003 07/07/03 9782070323517 Gallimard »» Folio essais Politique et société -femmes 10,90 € 10.90 sur commande ?
AA AA
« Nous commencerons par discuter les points de vue pris sur la femme par la biologie, la psychanalyse, le matérialisme historique. Nous essaierons de montrer ensuite positivement comment la "réalité féminine" s’est constituée, pourquoi la femme a été définie comme l’Autre et quelles en ont été les conséquences du point de vue des hommes. Alors nous décrirons du point de vue des femmes le monde tel qu’il leur est proposé ; et nous pourrons comprendre à quelles difficultés elles se heurtent au moment où, essayant de s’évader de la sphère qui leur a été jusqu’à présent assignée, elles prétendent participer au mitsein humain. »
x 11 18 663 p. Le Deuxième Sexe - Tome 2
L’expérience vécue
T
Beauvoir (de) Simone essai féminisme 2003 07/07/03 9782070323524 Gallimard »» Folio essais Politique et société -femmes 11,50 € 11.50 présent à Plume(s)
AA AA
« Nous commencerons par discuter les points de vue pris sur la femme par la biologie, la psychanalyse, le matérialisme historique. Nous essaierons de montrer ensuite positivement comment la "réalité féminine" s’est constituée, pourquoi la femme a été définie comme l’Autre et quelles en ont été les conséquences du point de vue des hommes. Alors nous décrirons du point de vue des femmes le monde tel qu’il leur est proposé ; et nous pourrons comprendre à quelles difficultés elles se heurtent au moment où, essayant de s’évader de la sphère qui leur a été jusqu’à présent assignée, elles prétendent participer au mitsein humain. »
x 10,9 17,8 528 p. Tous les hommes sont mortels T Beauvoir (de) Simone roman 1974 01/03/74 9782070365333 Gallimard »» Folio Littérature 9,70 € 9.70 sur commande ?
AA AA

Si l’on nous offrait l’immortalité sur la terre, qui est-ce qui accepterait ce triste présent ? demande Jean-Jacques Rousseau dans l’Emile.

Ce livre est l’histoire d’un homme qui a accepté.

x 12,5 21 32 p. En France, aujourd’hui, on peut tuer impunément T Beauvoir (de) Simone et Gander-Gosse Dany pamphlet femmes 2015 05/03/15 9791090354715 Indigène Ceux qui marchent contre le vent Politique et société -femmes 7,00 € 7.00 présent à Plume(s)
AA AA

En 1972, Simone de Beauvoir se rend à l’usine de Méru, près de Paris, auprès d’ouvrières désemparées par la « justice bourgeoise ». Celle-ci a en effet condamné à un an de prison, avec sursis, leur patron dont l’usine a explosé le 11 mai 1961, faisant trois mortes et cinquante-sept brûlées.

Ce patron n’avait pas respecté les impératifs de sécurité. Simone de Beauvoir écrira dans le journal militant de l’époque J’Accuse : « Aujourd’hui, en France, on peut tuer impunément. »

Ce texte admirable, inédit en volume, vient à point à l’heure où l’inégalité devant la mort ne cesse de grandir en France entre les travailleurs les plus privilégiés de nos sociétés et ces intérimaires sans protection dont le nombre s’accroît d’année en année.

x 11 18 152 p. Une mort très douce T Beauvoir (de) Simone mort 1998 03/11/98 9782070361373 Gallimard »» Folio Littérature -poches 5,70 € 5.70 présent à Plume(s)
AA AA

La journée du mardi se passa bien. La nuit, maman fit des cauchemars. " On me met dans une boîte ", disait-elle à la sœur. " Je suis là, mais je suis dans la boîte. Je suis moi et ce n’est plus moi. Des hommes emportent la boîte ! " Elle se débattait : " Ne les laisse pas m’emporter ! " Longtemps Poupette a gardé la main posée sur son front : " Je te promets. Il ne te mettront pas dans la boîte. " Elle a réclamé un supplément d’Equanil.

Sauvée enfin de ses visions, maman l’a interrogée : " Mais qu’est-ce que ça veut dire, cette boîte, ces hommes ? - Ce sont des souvenirs de ton opération ; des infirmiers t’emportent sur un brancard. " Maman s’est endormie.

" Peut-être Simone de Beauvoir a-t-elle donné d’elle-même, dans ces cent soixante petites pages, sinon le meilleur d’elle-même, au moins le plus secret. "
Pierre-Henri Simon, de l’Académie française, Le Monde.

" Simone de Beauvoir, dont nous connaissons la sincérité et le courage, nous révèle une sensibilité et une tendresse bouleversantes. "
Emile Pradel, l’Ecole libératrice.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |