Gilbert Dalgalian - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Gilbert Dalgalian

Gilbert Dalgalian

Successivement instituteur à Paris, enseignant de français langue étrangère à Calcutta et Berlin, professeur d’allemand et chercheur didactique des langues à Zurich, docteur en linguistique (université Nancy II), formateur d’enseignants au Sénégal, en Côte d’Ivoire (UNESCO) et à Munich, puis de plus en plus actif dans les domaines de l’ingénierie éducative et des apprentissages précoces de langues, Gilbert Dalgalian fut, entre deux postes à l’étranger, Directeur pédagogique de l’Alliance française de Paris de 1983 à 1988.

Membre de l’association Europe-Éducation et vice-président du C.M.I.E.B., il participe au comité de rédaction de la revue Éducation et sociétés plurilingues. Son parcours, à tous points de vue diversifié, conduit Gilbert Dalgalian non seulement a remettre en question les conditions actuelles de l’enseignement des langues, mais aussi à prôner l’ouverture tous azimuts de l’école : sur le milieu, sur les technologies nouvelles, sur l’action et le développement, sur tout ce qui est utile, fait plaisir et donne du sens à l’éducation.


2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13,5 21,5 169 p. Enfances plurilingues
Témoignage pour une éducation bilingue et plurilingue
T
Dalgalian Gilbert B essai éducation, langues 2000 25/05/00 9782738491466 L’Harmattan Pratique -éducation 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA

Bilingue dès sa plus tendre enfance, Gilbert Dalgalian a consacré sa vie à l’apprentissage et l’enseignement des langues.

Avec ce livre, il nous apporte une riche moisson de souvenirs, d’expériences et d’anecdotes suggestives et truculentes qu’il éclaire à chaque occasion des lumières de la psycholinguistique et de la sociolinguistique. Gilbert Dalgalian nous montre que tout enfant devenu bilingue dans une ambiance d’affectivité positive acquiert par là même la capacité d’apprendre d’autres langues avec aisance et rapidité.

En outre, le sujet plurilingue vit non seulement la diversité des cultures, mais il retrouve en chacune d’elles les aspects éternels de la nature humaine. À l’heure où le monolinguisme en France est érigé pour ainsi dire en religion d’État, avec les redoutables inconvénients que cela comporte, cet ouvrage devrait non seulement être lu, mais médité. Il est l’œuvre d’un sage. L’un des mérites, et non le moindre, est de nous aider à comprendre pourquoi et comment cette immigration, considérée par certains comme une calamité, représente en réalité pour notre pays une chance historique qu’il ne devrait pas laisser échapper.

Jean Petit Universités de Reims et Constance

x 13 21 240 p. L’autogestion
Un impératif pour la démocratie
T
Dalgalian Gilbert B essai autogestion 2020 16/09/20 9782343211527 L’Harmattan Politique et société -alternatives 23,50 € 23.50 sur commande ?
AA AA

La crise est totale : économique, sociale, environnementale, démocratique. La planète se réchauffe, les glaciers fondent, le progrès ne profite qu’à une infime minorité, mais on continue comme avant : les acquis sociaux, éducatifs et de santé sont saccagés, la finance impose sa loi d’airain et les politiques s’alignent. Les peuples vivent un marasme sans nom.

C’est donc une crise de civilisation. De cette civilisation formée, mûrie dans les structures du marché capitaliste. Mais civilisation bientôt obsolète par les effets désastreux du capitalisme lui- même.

Si les chemins d’une démocratie rénovée se découvrent toujours en situation de crise, il n’est peut-être pas indispensable que celle-ci atteigne des sommets cataclysmiques. Pour faire l’économie de la catastrophe et du traumatisme à répétition, il y a un prix à payer, un effort à fournir : réinventer notre liberté de neuf ! Plutôt que de nous massifier en une foule de robots serviles, nous pouvons nous réinventer en un Sapiens Solidaris Responsabilis. La crise généralisée nous y incite par mille signaux.

L’horizon du sursaut, face au cycle de cataclysmes qui nous pend au nez, ne peut se dessiner que dans un exercice collectif de lucidité et de responsabilité. Cela s’appelle la démocratie autogestionnaire.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |