Daniel Tanuro - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Daniel Tanuro

Daniel Tanuro

Il est ingénieur agronome, chercheur indépendant spécialiste du changement climatique. et collaborateur de La Gauche (Belgique), du Monde diplomatique.

Il a fondé l’ONG belge « Climat et justice sociale ».


4 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11,5 19 130 p. Pistes pour un anticapitalisme vert T Garrouste Laurent, Gay Vincent, Chesnais François, Tanuro Daniel, Farrachi Armand et Gari Manuel essai économie 2010 18/03/10 9782849502570 Syllepse Les Cahiers De L’emancipation Politique et société -économie 8,00 € 8.00 sur commande ?
AA AA

La force du capitalisme réside en sa capacité à absorber ce qui se présente face ou contre lui.

II en est ainsi de la défense de l’environnement. Economiquement ou idéologiquement, l’écologie n’est plus cette utopie qui permettait de penser radicalement autrement les modes de production ou la vie quotidienne. Elle n’est pas non plus un supplément d’âme à un productivisme échevelé. Elle devient plutôt le nouveau lieu d’investissement du capital, avec rentes à la clé. En face, l’environnementalisme d’antan, qui ne se préoccupait que de stricte défense de l’environnement, est bien impuissant à incarner une alternative dont puissent s’emparer les milieux populaires et les peuples dominés, premières victimes de la crise écologique.

Dès lors, une écologie anticapitaliste, qui n’a pas renoncé à résoudre dans le même temps inégalités sociales et environnementales, doit reprendre à son compte le principe d’une émancipation sociale, en l’enrichissant d’une compréhension des rapports entre les êtres humains, leur économie et leur environnement. Evidemment, il ne peut s’agir uniquement d’un débat théorique, dans le ciel pur des idées.

Si une telle écologie, ou un anticapitalisme vert, veut se développer, ce ne sera qu’en s’incarnant dans le quotidien, dans le vécu des salariés et des populations. Penser ce quotidien en même temps que l’avenir de la planète, envisager ensemble l’immédiat du présent et le temps long propre aux écosystèmes, là est une des clés, parmi d’autres, d’un projet d’émancipation écologiste.

x 12,5 19 300 p. L’impossible capitalisme vert T Tanuro Daniel essai écologie, économie 2010 26/08/10 9782359250251 la Découverte Empêcheurs de penser en rond Politique et société -économie 16,30 € 16.30 remplacé >>(2012)
AA AA

D’un côté, trois milliards de gens vivent dans des conditions indignes de l’humanité.

Enseignement, santé, énergie, eau, alimentation, mobilité, logement : individuellement leurs besoins sont modestes mais, au total, ils sont énormes. Comment les satisfaire sans augmenter la production ? De l’autre, deux cents ans de productivisme ont mené le climat au bord de l’infarctus. La réalité nous impose de réduire radicalement et très vite les émissions de gaz à effet de serre. Donc la production matérielle.

Comment stabiliser le climat tout en satisfaisant le droit légitime au développement de celles et ceux qui n’ont rien et qui sont, en même temps, les principales victimes du réchauffement ? C’est le casse-tête du siècle. Dans ce livre, Daniel Tanuro propose de réconcilier l’écologie et le projet socialiste parce que le capitalisme ne saura rien résoudre. II montre que la politique climatique des gouvernements enrichit les grands pollueurs qui ont intérêt à brûler des combustibles fossiles le plus longtemps possible.

Il plaide pour que l’énergie, bien commun de l’humanité, soit soustraite à la logique du profit, afin que la transition vers une société économe fondée sur les renouvelables se fasse dans la justice sociale. Si l’on n’est pas capable d’articuler luttes sociales et écologiques, le capitalisme causera des catastrophes humaines et environnementales. Quelles erreurs ceux qui se réclament du socialisme ont-ils commises pour que cette articulation soit si difficile ?

x 12,5 19 223 p. L’impossible capitalisme vert T Tanuro Daniel 2012 26/04/12 9782707173232 la Découverte Essais Politique et société 10,20 € 10.20 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Dans ce livre, Daniel Tanuro propose de réconcilier l’écologie et le projet socialiste, parce que le capitalisme ne saura rien résoudre. Contre les sceptiques, il montre le fonctionnement exemplaire des scientifiques au sein du GIEC, mais aussi comment les gouvernements sous-estiment en permanence ses recommandations. Il montre aussi que le marché du carbone a pour principal résultat d’enrichir et de renforcer les grands pollueurs, ceux qui ont intérêt à brûler des combustibles fossiles le plus longtemps possible.

Si l’on n’est pas capable d’articuler les luttes économiques et le combat pour la protection de l’environnement, le capitalisme causera des catastrophes sociales et environnementales de grande ampleur. Quelles erreurs ceux qui se réclament du socialisme ont-ils commises pour que cette articulation semble aujourd’hui si difficile ?

x 13 20 313 p. Trop tard pour être pessimistes !
Ecosocialisme ou effondrement
T
Tanuro Daniel essai écosocialisme, effondrement juin 2020 10/06/20 9782845978256 Textuel TEXTUEL IDEES D Politique et société 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA

"Changeons le système, pas le climat" : la catastrophe écologique a commencé. Les capitalistes s’en frottent les mains, prêts à nous vendre leurs fausses solutions. Les collapsologues prétendent quant à eux qu’on ne peut rien faire. Refusant le cynisme des uns et le fatalisme des autres, Daniel Tanuro, référence mondiale de la gauche écologique, pose ici les jalons d’une alternative à l’effondrement qui vient : l’écosocialisme.

Pédagogue érudit, il analyse avec brio la crise du coronavirus et la façon dont elle annonce malheureusement des crises encore plus graves qui toutes prennent racine dans la civilisation capitaliste industrielle. ainsi que dans les structures raciales et patriarcales de la modernité. Polémiste hors-pair, il démonte les promesses intenables du "capitalisme vert" comme les limites du Green New Deal de la gauche américaine.

Enfin, soucieux de compléter le geste critique par une proposition alternative, Daniel Tanuro esquisse une proposition politique révolutionnaire pour conjurer le désastre : "produire moins, transporter moins, partager plus".


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |