David Le Breton - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
Accueil du site > Les auteurs > David Le Breton

David Le Breton

(né le 26 octobre 1953) Professeur à l’université de Strasbourg, auteur, entre autres, de Corps et société, Anthropologie du corps et modernité, Des visages, Passions du risque, La Chair à vif, Anthropologie de la douleur, Du Silence, L’Adieu au corps.

5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 12,5 19 177 p. Eloge de la marche T Le Breton David essai 2000 22/04/00 9782864243519 Métailié Divers -voyages 10,00 € 10.00 actuellement indisponible
AA AA

Jouissance du temps, des lieux, la marche est une dérobade, un pied de nez à la modernité.

Elle est un chemin de traverse dans le rythme effréné de nos vies, une manière propice de prendre de la distance et d’affûter ses sens. L’auteur a pris la clé des champs à la fois par l’écriture et par les chemins frayés. Il mêle dans les mêmes pages Pierre Sansot ou Patrick Leigh Fermor, il fait dialoguer Bashô et Stevenson sans souci de rigueur historique car le propos n’est pas là, il s’agit seulement de marcher ensemble et d’échanger des impressions comme si nous étions autour d’une bonne table dans une auberge du bord de route, le soir, quand la fatigue et le vin délient les langues.

x 14 21,6 237 p. L’adieu au corps T Le Breton David essai corps 2001 01/09/01 9782864243267 Métailié traversées Politique et société -philosophie 18,50 € 18.50 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

L’extrême contemporain condamne le corps, si peu à la hauteur des avancées technologiques de ces dernières décennies, un corps qui de plus en plus est vécu comme un membre surnuméraire qu’il faudrait supprimer.

Mettant le corps moderne en perspective, D. Le Breton montre que dans le discours scientifique contemporain, le corps est pensé comme une matière indifférente, simple support de la personne, à tel point qu’il devient un objet à disposition sur lequel agir afin de l’améliorer, une matière première où se dilue l’identité personnelle et non plus une racine identitaire de l’homme. Pour accéder du corps brouillon au corps accessoire, pour rester à flot dans un système toujours plus actif et exigeant, on doit se livrer à un bricolage sur soi à base de prothèses chimiques.

La techno-science sert à rectifier une matière première qu’il faut agencer autrement : assistance médicale à la procréation, examens redoutables d’entrée dans la vie qui suit l’existence anténatale, le soupçon à l’encontre du corps s’instaure et la médecine, faisant le tri, devient un biopouvoir, une forme scientifique et cruelle dénonciation du destin. Alors que certains biologistes rêvent d’éliminer la femme d’un bout à l’autre de la gestation, la cybersexualité réalise pleinement cet imaginaire de la disparition du corps et même de l’autre.

C’est ainsi que, pour certains, le corps n’est plus à la hauteur des capacités requises à l’ère de l’information et qu’il convient de s’en débarrasser en se forgeant un corps bionique auquel on grefferait une disquette contenant l’esprit. L’Adieu au corps est un constat terrible et argumenté de cette volonté implicite de notre monde occidental qui veut transformer et même liquider ce corps brouillon ; il montre par l’analyse comment se bouleverse à grandes enjambées l’univers symbolique qui jusque-là construisait la cohérence du monde.

x 12,6 19 330 p. Anthropologie du corps et modernité
6e édition
T
Le Breton David corps, sociologie 2011 02/02/11 9782130585442 PUF Quadrige Essais Débats Politique et société 14,50 € 14.50 épuisé
AA AA

Publié pour la première fois en 1990, puis régulièrement remanié et réédité, cet ouvrage a inauguré une série de nombreuses publications consacrées au corps, devenu au fil de ces années « l’un des analyseurs majeurs des sociétés contemporaines, un fin révélateur du statut de l’individu ». L’homme occidental se découvre un corps, lieu de bien-être et du bien paraître, mais ce corps est aussi un lieu de précarité, de vieillissement qu’il faut combattre pour tenter de le maîtriser.

Deviendrait-il alors une structure encombrante dont il faudrait modifier l’aspect ou se défaire ?

x 12,5 19 136 p. Marcher
Eloge des chemins et de la lenteur
T
Le Breton David essai marche 2012 11/04/12 9782864248590 Métailié Suites Divers -voyages 9,00 € 9.00 manquant sans date
AA AA

Revisitant une réflexion menée il y a dix ans, l’auteur constate que le statut de la marche a énormément changé en une trentaine d’années.

Aller à pied, livré à son seul corps et à sa volonté, est un anachronisme en un temps de vitesse, de fulgurance, d’efficacité, de rendement, d’utilitarisme. Marcher ainsi de nos jours - et surtout de nos jours, disait J Lacarrière, "ce n’est pas revenir aux temps néolithiques, mais bien plutôt être prophète". Il est l’un des premiers à en retrouver le goût. Les chemins de Compostelle sont devenus en quelques années des lieux très fréquentés et dotés d’une organisation méticuleuse.

Nous sommes bien loin des anciens chemins, mal aménagés, mal balisés, avec une population méfiante envers ces gens de passage portant leur sac à dos qui étaient les pionniers de leur renaissance dans les années 70. Ceux qu’essaient alors de reconstituer P Barret et J-N Gurgand ont disparu sous les "coquelicots, les chemins sont goudronnés ou ne sont plus". Les années 80 voient leur réorganisation méthodique, en 1983 est créée la première association jacquaire, qui sera suivie de bien d’autres.

Dans les années 90 les chemins de Compostelle prennent leur essor. Aujourd’hui la marche s’impose comme une activité essentielle de retrouvailles avec le corps, avec les autres. Là où ils existent, même dans les villages, rares sont les syndicats d’initiative qui ne proposent pas un répertoire de chemins bien balisés pour la découverte de la cité ou de ses environs. Les imaginaires contemporains de la marche sont heureux, ils réfèrent plutôt au loisir, à la disponibilité.

Marcher est un long voyage à ciel ouvert et dans le plein vent du monde dans la disponibilité à ce qui vient. Tout chemin est d’abord enfoui en soi avant de se décliner sous les pas, il mène à soi avant de mener à une destination particulière. Et parfois il ouvre enfin la porte étroite qui aboutit à la transformation heureuse de soi.

x 14 20 88 p. L’adolescence
La petite bédéthèque des savoirs - Tome 21
T
Le Breton David et Pochep doc, jeunesse adolescence 2018 23/03/18 9782803671106 Le Lombard La petite bédéthèque des savoirs Jeunesse -philo 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA
Mal-être, conduites à risque, contrôle de son apparence, addictions, troubles alimentaires, difficultés affectives ou sociales, rites de la virilité et de l’entre-soi ? L’adolescence se révèle pour certains une épreuve difficile. Vécue avec exubérance ou discrétion, elle reste un passage obligé, même si elle est ressentie de façon différente par chaque nouvelle génération. Le sociologue et anthropologue David Le Breton, professeur à l’Université de Strasbourg, revient sur ce qui caractérise l’adolescence dans notre société en perpétuel changement.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |