Catherine Larrère - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
Accueil du site > Les auteurs > Catherine Larrère

Catherine Larrère


3 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13 20 355 p. Du bon usage de la nature
Pour une philosophie de l’environnement
T
Larrère Catherine guide nature 1997 28/02/97 9782700736625 Aubier Politique et société -écologie 18,30 € 18.30 manquant sans date
AA AA
On nous dit que la nature n’existe plus : de part en part intelligible, la voici enfin totalement maîtrisée. Tel serait le triomphe de l’artifice. Pendant ce temps, les vaches deviennent folles. On a brandi la menace que représenteraient pour nos démocraties certains mouvements écologistes. Critiquer la technique serait irrationnel et l’on ne saurait respecter à la fois la nature et les hommes. Les Lumières demeurent-elles du côté de ceux qui croient en un progrès indéfini de notre maîtrise technique ? Entre ceux qui nous mettent en garde contre une crise environnementale et ceux qui n’y voient que fantasmes sociaux, qui est obscurantiste ? Est-ce à dire que la nature ne peut plus désormais être pensée que sur un mode dramatique ? Et s’il s’agissait moins de choisir entre l’homme et la nature, que de comprendre posément à quelles conditions un nouveau naturalisme est aujourd’hui possible ? L’ambition de ce livre est d’abord de réexaminer les termes d’un débat dont la violence a fini par masquer les enjeux. Chemin faisant, de l’histoire de la philosophie à l’analyse des politiques modernes de protection de la nature et de prévention des risques, Catherine et Raphaël Larrère posent les jalons d’une nouvelle vision de la nature. Une nature en devenir dans laquelle l’homme pourrait s’inscrire sans dommage, qu’il rendrait propre à être sa demeure, pour le présent comme pour les générations futures. Et parce qu’il est temps de dépasser l’opposition entre naturalisme et humanisme, Catherine et Raphaël Larrère en appellent à un bon usage de la nature, un usage écocentré.
x 13 20 192 p. Bulles technologiques T Larrère Catherine essai technologies 2017 17/01/17 9782918490623 Wildproject Politique et société 14,00 € 14.00 présent à Plume(s)
AA AA
Créer la vie à partir de rien, éradiquer définitivement certaines espèces, annuler le vieillissement, faire travailler des nano-machines à notre place... Il y aurait de quoi être effrayé par les ambitions des nanotechnologies et de la biologie de synthèse, de ces apprentis- sorciers qui semblent avoir déclaré « mort à la vie ». A écouter les promesses de ces nouvelles technologies, on peut penser que détenir une telle puissance, c’est s’exposer à des catastrophes de même ampleur. Mais ces promesses technologiques ont-elles la moindre consistance ? Les espoirs technophiles ne sont pas le revers des angoisses technophobes ? Les nanotechnologies ont beaucoup promis, surtout dans le domaine de la santé, mais qu’ont-elles produit ? Les promesses technologiques cherchent surtout à aspirer dans leurs bulles ceux qui y croient, pour attirer les crédits. Par-delà les promesses et les peurs, ce livre propose de replacer ces technologies dans leur contexte, afin de saisir les transformations du monde social qu’elles sont susceptibles d’apporter. Y compris dans leur contexte naturel, car la technique est un mode de relation essentiel à la nature.
x 12,5 19 336 p. Penser et agir avec la nature T Larrère Catherine essai nature 2018 14/06/18 9782348036279 la Découverte Laviedesidees.fr Politique et société 12,50 € 12.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Que signifie « protéger la nature » ? Répondre à cette question concrète, urgente, suppose d’affronter une question proprement philosophique. Car la notion même de « nature » ne va plus de soi. On a pris l’habitude d’aborder l’environnement à partir des oppositions entre nature et culture, naturel et artificiel, sauvage et domestique, que la globalisation de la crise environnementale a effacées : le changement climatique remet en cause la distinction traditionnelle entre histoire de la nature et histoire humaine.

Ces oppositions tranchées n’ont plus lieu d’être, mais leur effacement ne signifie pas pour autant le triomphe de l’artifice. On peut continuer à parler de « nature » et même en parler mieux, parce qu’il n’y a plus à choisir entre l’homme et la nature, mais plutôt à se soucier des relations entre les hommes, dans leur diversité, et la diversité des formes de vie. Que l’on s’intéresse à la protection de l’environnement, aux techniques ou à la justice environnementale, cet ouvrage montre qu’il est possible de concilier le souci de la nature, la diversité des cultures et l’équité entre les hommes ; et qu’il existe aussi des manières d’agir avec la nature et pas contre elle.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |